Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La défense du Manoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Mar 27 Jan - 15:36

Les deux hommes s'apprêtaient à soigner leurs camarades blessé lorsque l'un des blessé vit arriver des grenades.

-Grenades!!!!

Aussitôt les soldats qui pouvait encore bouger se retournèrent pour voir les grenades tombé sur la position. Trois tombèrent. Une fut attraper au vol et retourné vers où elle venait. Une fut rammassé au sol et lancé dans la tranchée menant au canon suivant et explosa. la troisième explosa achevant le blessé grave et et blessant un soldat qui voulait le soigner avant l'arriver des grenades.

Une seconde vague de grenades arriva. L'une tomba après la position soulevant un nuage de poussière. Une autre tomba près de Winters qui l'attrapa et eu juste le temps de la passer par dessus sa tête à l'extérieur de la tranchée qu'elle explosa faisant tombé deux sacs de sables sur Winters. Une troisième s'écrasa sous une table et la fit voler en éclat blessant le soldat qui avait déjà reçu du shrapnel.

Le dernier soldat qui était encore non blessé se leva alors avec son Grand dans la main gauche et une grenade dans la main droite qu'il avait tout juste dégoupiller. Il l'a lança alors vers un soldat allemand qui semblait tenté de voir le résultat des grenades.

Le sgt Carwood et le sgt Ranney arrivèrent alors au niveau des deux cal .30 pour pouvoir fournir un appuie feu, n'ayant pas réussient à trouver une position dégager où ils étaient placés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Mer 4 Fév - 16:28

Voyant la grenade lancée par l’américain, Wessner se déplaça le plus rapidement possible pour la ramasser et, alors qu’il voulait la relancer vers l’imbécile qui lui avait donnée une grenade supplémentaire, elle explosa. Il ne comprit jamais ce qu’il s’était passé, étant mort sur le coup. Ses deux amis par contre virent très bien l’effet que la grenade eut et, fou de rage, ils se lancèrent à l’assaut du canon en criant le plus fort possible.

------


Je n’avais aucune idée de ce qu’il se passait derrière moi, mais mon imagination me faisait sentir la baïonnette entrer tout doucement entre mes omoplates brisant la colonne vertébrale par la même occasion. Je voyais la scène de l’extérieur, au ralentit : l’américain figé de peur, sortant doucement sa baïonnette, avançant silencieusement, prêt à bondir au moindre mouvement brusque, plaçant sa baïonnette à la bonne hauteur dans mon dos, et commençant a pousser dessus. Mais des bruits de lutte me firent comprendre que les choses ne se passaient pas exactement ainsi. Ohmsen, qui n’existait plus dans mon scénario d’horreur, venait de sauter sur l’américain derrière moi. Le brave, il venait de me sauver la vie. Mais les bruits de lutte attirèrent aussi l’attention des américains placés devant. Je raffermi ma prise sur la bouche de mon otage, pressa un peu plus fort avec la lame du couteau pour être sur qu’il n’allait rien tenté, et j’attendis que ses camarades ait réalisé ce qu’il se passait. Sitôt qu’ils s’aperçurent de ma présence, ils me mirent tous en joue, mais aucun ne tira, ne voulant pas blesser leur ami. Je leur cria :
« Gehen! töten sie alle» de la même manière que je leur aurait crié « Jetez vos armes » en espérant qu’il n’y en avait pas un d’entre eux qui parle allemand. Heureusement pour nous, cela ne sembla pas être le cas. Pendant qu’ils se demandèrent du regard ce que j’avais bien pu dire, Karl, Gladyar et Greyer sortirent à leur tour du sol, couteau ou baïonnette à la main et se jetèrent sur les trois américains. Je restai le seul debout avec mon prisonnier, attendant que les luttes finissent, et en n’osant pas me retourner pour voir comment ça se déroulait derrière moi. Après un temps interminable, j’entendis dans mon dos un bruit de cou qui se casse en même temps qu’un « pourriture de ricain ». Mon dos était sécurisé. En face de moi, pris par surprise et surtout sans arme de contact déjà sortie, les américains ne résistèrent pas longtemps. Seul le plus proche de moi réussi à frapper d’un bon coup de tête son assaillant, mais il était maintenant seul face à 4 broches, et il succomba d’un coup de couteau de Karl.

Beau travail les gars. Tous le monde est prêt à continuer?

Greyer & Ohmsen : Sans problème
Karl : Qu’est qu’on fait du votre?
Gladyar : Putain, l’enfoiré m’a cassé le nez!

C’est notre prisonnier. Je suis sur qu’ils seront content de l’avoir au manoir. Gladyar, je veux que tu retourne au manoir avec. Et profite en pour soigner ton nez

Mais je suis encore en état de me battre, Leutnant, j’suis pas infirme. J’veux me battre!

Tu auras encore beaucoup d’autres occasions de te battre. Surtout s’il nous dit où est leur campement de base.

mais ….

Obéis!

À vos ordres Leutnant

Je le veux vivant et en état de parler, au manoir. Quand tu l’auras laissé, rejoint Ulrich et les autres au canon. Mais s’il essaie de s’enfuir, ne te gène surtout pas.

Parfait … mon Leutnant


Sitôt qu’il fut parti avec son prisonnier, nous repartirent silencieusement en direction de notre objectif. Toute cette pause avait durée moins de 5 minutes au total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan O'Donell
caporal
caporal
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 15/07/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Mar 9 Juin - 16:57

Après avoir bien écouté le plan de bataille, O'Donell mis son fusil a l'épaule et suivit le Capitaine Winters avec une seule idée en tête : Combattre pour sa patrie. L'atmosphère était d'un calme pesant, on pouvait entendre d e temps en temps quelques coups de feu, puis plus rien. Tout cela devenait très stressant. Il y avait du vent. De gros nuages noirs apparaissaient au loin. Les condition de bataille ne seraient donc pas terrible.

Il vit au loin des obus exploser dans le ciel, sûrement des tirs de DCA. O'Donell repensait à la mission de sauvetage des hommes de la Delta quand un bruit sourd au loin le sorta de ses pensées.

Il accéléra le pas afin de se rapprocher du capitaine et dit:

- Capitaine ! On va ou exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Mer 17 Juin - 14:32

HRP: Je vais faire un accéléré dans le but de te mettre au même moment que le dernier poste. Il te suffira de poursuivre.

RP:

-Winters: Nous nous rendons dans un champ près du Manoir de Brécourt. Il y aurait 4 canons de 88 qui bombarderaient la plage de débarquement. Il nous faut les neutraliser.

L'unité arriva finalement à sa destination finale. Winters plaça les hommes et bientôt tous furent prêt. Il ouvrit donc le feu et l'action s'enchaîna. Le premier groupe d'assaut s'élança sur le canon qui se révéla être un 105mm. Le second groupe rejoingnit le premier et ils firent sauté le tube du canon. Ensuite, Winters et une partie de ses hommes fonçèrent sur le canon précédent et il fut neutralisé à son tour. Les deux groupe se rassemblèrent alors sur le canon contre lequel ils avaient mené l'assaut en premier.

Un petit groupe comprenant le lieutenant se déplaçèrent à travers les bois près de la route. Un seul homme en revint avec la douloureuse annonce que l'officier était tombé.

Les mitrailleuses furent ramené sur la position avecun renfort de mortier et quelques hommes. Les mitrailleuses et les mortiers s'installèrent sur le canon en couverture. Tandis que quelques hommes se dirigèrent vers le bois à nouveau, Winters et quelques hommes se dirigèrent vers le troisième canon. Ceux-ci furent bloqués par des grenades qui blessèrent de nombreux hommes et sonnèrent le Capitaine.



HRP: Tu devras faire un lecture à partirent de mon troisième poste jusqu'ici. Je poursuis maintenant. Regarde la carte pour savoir où tu te trouve aux dernières nouvelles (noté O'Bryan.... J'en suis de nouveau navré, il faut croire que je trouve que ça sonne mieux...). Si tu veux, tu peux revenir avec les mitrailleuses et les deux sergent.


RP:

Winters se releva péniblement, restant bien à l'abri dans la tranchée sans sortir la tête. Il se déplaça vers les hommes blessés.

-Winters: Ramenez-les vers les mitrailleuses. Il faut évacuer! Le TNT!

Un des hommes lui donna ainsi qu'une grenade à manche. Winters se dirigea rapidement vers le canon titubant un peu, sonné par l'explosion. Il se leva, plaça le TNT et dégoupilla la grenade.

-Winters: Attention! Ça va sauter!

Winters lâcha la grenade dans le canon à la suite du TNT. Le canon sauta. Winters s'accota alors sur le rebord extérieur de la position et commença à allumer comme il le pouvait la position d'où était venue les grenades. Le dernier homme encore intact aida ses collègues à se relever pour ceux qui pouvaient marcher seul et souleva un des hommes qui ne pouvait pas marcher. Les quatres hommes se replièrent comme ils pouvèrent vers l'arrière. Il ne restait que le mort avec Winters.

Winters vida son chargeur puis souleva le mort et suivit les autres, abandonnant la position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Mer 24 Juin - 11:25

HRP : Rebienvenue a toi O’Donnell. Ça fait plaisir de voir qu’après 5 mois de silence, l’action reprend!
Voici un petit décompte que j’ai fait des forces américaines en présense. Il y a 5 soldats, dont Richard Winters, au niveau du 3e cannon. De plus, aux dernières nouvelles 5 soldats qui sont partis dans la forêt. (Ils sont tous morts sauf un qui a été capturé, mais tu n’as aucun moyen de savoir ce détail). Enfin, à l’endroit où tu te trouve, il y a 4 soldats qui s’occupent des 2 mortiers en présence, 2 autres sur les 2 mitrailleuses, deux sergents ainsi que toi, pour un total de 9.
Les forces allemandes se composent de la 6th Fallschirmjägerregiment au complet, ce qui représente environ 160 hommes, de même que ma propre compagnie, 19 hommes. Si tu regarde la carte, bien que tu ne le vois pas, il y a une partie de la 6th à la gauche, et le reste est en bas de la carte.

Gürning et Walter, courant comme des fous, furent interceptés par les tirs à l’aveugle de Winters. Walter eut le réflexe de se jeter à terre, mais Gürning, toujours aveuglé par la rage, ne prit aucune protection et fut atteint à la jambe et à la hanche; il s’écroula. Quand Walter fut convaincu qu’il n’allait plus avoir de tirs, il se rendit jusqu’à son ami.

-- … Walter … ne me laisse pas tout seul … je ne veux pas mourir comme Wessner …

-- Tu ne mourra pas Gür, je te le promet! Accroche-toi! Bientôt les gars du manoir vont arriver et tu verras comment on va venger Wess. Ils vont le payer au centuple!

-- … J’ai froid …


---------

Du coté du dernier canon, l’attente avait été longue. Depuis le départ du Leutnant, il n’avait pas eu d’action. Ils avaient vu quelques grenades sauté dans le 3e canon, sans trop savoir qu’est qu’il en était. Bartuzat tirait de façon assez irrégulière en direction du premier canon, Frank était couché, de façon a surveillé la tranchée, avec le moins possible de son corps qui dépassait, Michael faisant de même, mais de l’autre côté. Ulrich était allé poser sa mine, et profitait du calme relatif pour se reposer la tête après l’explosion de tantôt. Enfin, Kris s’occupait de soigner Geissler du mieux qu’il était capable avec son peu de matériel.

Soudainement Ulrich entendit du bruit derrière eux. Il y avait pourtant uniquement le manoir derrière. Se pourrait-il que les renforts soient enfin arrivés? Par mesure de précaution, il prit son arme, la pointa à l’entrée du canon, et attendit. Ce fut un Stabsfeldwebel qui rentra.


Alors les mauviettes, on se planque en attendant les paras? Vous allez voir, on va en faire de la purée de patates de ces imbéciles de ricains. On est pas la Luftwaffe pour nos beaux yeux nous.

Vous êtes combien? demanda Ulrich sans réagir à la provocation.

Les 40 plus braves soldats de la Luft. Une autre compagnie de 40 est dans la foret à ma hauteur, on va les prendre en tenailles. Bon assez perdu de temps. EN AVANT

Attendez, le terrain est miné, je passe devant

Ulrich alla désamorcer la mine qu’il avait mis, ce qui permis à la compagnie de passer librement

------

HRP : Je fini le message a mon retour ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilien Von Stigner
Obergefreiter
Obergefreiter
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 16/12/2008

Feuille de personnage
pays:
fonction:
métier:

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Jeu 25 Juin - 16:07

(HRP: Je m'incruste)

La compagnie Meyer était campé avec la division et un groupe de soldat dans un Half-Track roulaient vers le Manoir. J'étais le chef de cette patrouille sous mon commandement 10 hommes, dont l'un avait une MG34. Soudain de nombreux bruit d'explosion ce firent entendre, puis des bruits de mitraileuse 42 et toujours le son régulier des tirs de M1 Garant. Alors je saisi mon micro.

-Ici Obergefreiter Luther de la compagnie Meyer, esque vous êtes attaqué ? Je répère, Ici Obergefreiter Luther de la compagnie Meyer, esque vous êtes attaqué, terminé!

Tous attendaient la réponce penché sur la radio, je prit ma MP40 et près à combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Sam 27 Fév - 3:11

[HRP]Allez Richard, on termine ça, sa fait assez longtemps qu’on le fait durer [/HRP]

Il nous fallu plus de temps que prévu pour se rendre enfin en position dans le flanc du 2e canon. On ne voulait absolument pas se faire surprendre par un autre groupe d’américains. Pendant ce temps là, les coups continuaient de s’échangés entre les deux camp, tant entre les allemands dans les tranchés de l’autre coté de la clairière, ceux situé au dernier canon et les américains très bientôt encerclés.

Les forces adverse en présence se trouvaient à être deux mitrailleurs, 4 américains manœuvrant 2 mortiers ainsi que trois autres soldats avec leurs armes classiques. Ce qui nous faisait un total de 9 américains pour nous quatre, un affrontement totalement débalancé en notre faveur quoi.


Bon, voici ce qu’on va faire. Karl et moi on va se mettre à couvert de chaque coté, quelques arbres en arrière. Ohmsen et Greyer, au signal balancez vos grenades, et dès qu’elles ont sauté, foncez! Ne les laissez pas se remettre de leur surprise
Karl, tu viseras les mitrailleurs dès qu’ils lanceront les grenades, n’attends pas qu’elles explosent


Dès qu’il fut parti, je me dis également en position. Moi j’allais prendre pour cible ceux avec les armes plus classiques. Puis, des doigts, je commençai a faire un décompte pour Greyer et Ohmsen. 5….4….3….2… Je remis ma main sur mon arme, prêt a faire feu au moment où la grenade allait toucher le sol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reaf Jackson
soldat
soldat
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Lun 2 Aoû - 22:29

(Il faudrait vraiment terminé, au départ j'étais dans les bois, mais je suis vraiment perdu question position alors je recommence dans une tranché.)

L'explosion d'une grenade me prit de court, enfaite plusieurs grenades mêmes. Je plaquais mes mains sur mon casque et m'accroupissais à mon maximum. Mon coeur alletant j'entendais des tirs ennemis sifflés tous près de moi. Je me relevais aux risques de me prendre une balle et vidais mon chargeur sur les silhouettes allemandes que je distinguais, évidemment les tirs étaient dérisoires et surtout aucunement précis. Mon garant ne serait pas de grand secour. Je replaçais un chargeur dans la chambre et tirais vers moi la culasse d'un coup sec. Je jetais un coup d'oeil autour de moi et voyais Joe Toy le bras ensanglanté.

- Merde! Sa va ?

Je regardais sa blessure, elle avait l'air superificiel, la balle avait à peine éffleuré la chair de Toy.

- Capitaine Winters ! Vos ordres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Ven 6 Aoû - 15:39

Winters arrivait tout juste par les tranchées venant du 3e canon quand des grenade explosèrent non loin.

Un jeune soldat demanda alors les ordres. Les blessés étaient nombreux dans les rangs et il n'était plus possible dans lancé un nouvel assaut sur le dernier canon sans avoir de renfort. L'objectif étant au 3/4 accomplit et n'ayant plus aucune possibilité de poursuivre l'assaut l'ordre était évident...


-Winters: Repliez-vous sur le QG du bataillon! Les mortiers et les mitrailleuses devant!

Winters déposa le soldat mort qu'il transportait et le laissa aux soins d'un autre. Les derniers hommes se relevant pour faire face à l'ennemi qui leur tirait maintenant dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Mar 14 Sep - 19:54

Reaf Jackson a écrit:
(Il faudrait vraiment terminé, au départ j'étais dans les bois, mais je suis vraiment perdu question position alors je recommence dans une tranché.)
Disons plutôt que tu n’aimais pas trop le seul endroit où tu pouvais être rendu ^^. Mais je suis d’accord avec toi. Il est temps d’en finir avec ce RP. De toute façon, Winters vient d’ailleurs de prendre la décision de fuir, alors plus trop le choix
Merci a vous deux pour ce beau combat … qui aura duré plus de deux ans
S’aura été un plaisir

--

Pendant le compte a rebours, quelques américains étaient arrivés. L’un deux, capitaine, dis quelques mots et les amerloques se préparèrent à partir. Trop tard pour eux, l’attaque allait avoir lieu. Sitôt les grenades lancées, j’entendis Karl tirer presque à l’unisson. Ma cible, se redressant au moment où je tirais, reçu la balle en plein dans l’épaule gauche. Ohmsen et Greyer étaient déjà prêt à courir vers le canon. Seulement, la riposte ne tarda pas, et fut plus grande que ce qu’on attendait. Plus d’un américain vidèrent leur chargeur dans notre direction, et nos grenades ne firent que peu de dégât. Mes deux amis ne purent pas charger le canon comme prévu. Les américains se servirent de cette couverture pour sortir les pièces lourdes et les blessés, au prix de deux des leurs (Karl et moi continuions à tirer), et une fois ceux-ci passé, l’arrière garde américaine commença à reculer. J’ai empêché Ohmsen et Greyer de partir à leur poursuite. Ils étaient plus nombreux que nous quand même, et ils s’en fuyaient. La victoire était des nôtres … mais à quel prix. La batterie avait été détruite, excepté une pièce, les pertes avaient été grande de notre coté pour seulement quelques hommes du leur. Seul point positif, on avait un prisonnier.

De retour au manoir, je retrouvai mes hommes. Nikolas mort, Geissler blessé très grièvement, s’il s’en sortait vivant il était chanceux, Bartuzat et Ulrich qui étaient blessés plus légèrement, mais qui avaient quand même besoin de repos, Markus avait reçu quelques éclats de balles, mais il ne voulait pas être soigné tout de suite et enfin Stefan était aux fers (le débriefing allait être beau). En fin de compte, on ne s’en sortait pas si mal. Par contre, les pertes du 6th Fallshirm était beaucoup plus élevés. Outre ceux qui étaient tombés dans les premières minutes, plus d’une trentaine avait trouvé la mort dans les deux tentatives de contre-attaques. C’était beaucoup pour le nombre d’américains qui avaient été abattus. Grace au prisonniers, le Hauptmann espérait découvrir où l’ennemi avait son point de rassemblement, pour pouvoir l’attaquer. Je me doutais que ça prendrait un temps brisé la résistance de ce para.

Hans arriva enfin. Je l’avais laissé au début de la journée avec quelques dossiers, dans l’espoir de dénicher quelques bons candidats à recruter pour la compagnie. Il avait réussi à trouver 4 hommes.


Mon Leutnant! Une lettre du général pour vous!

Je me tournai vers le Hauptmann, pour lui demander une pièce au manoir où je pourrais faire un débriefing avec ma troupe. Il m’en accorda une au deuxième étage. J’envoyai mes gradés réunir les hommes puis je pris connaissance de la lettre. Une nouvelle mission nous attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: La défense du Manoir   Mar 14 Sep - 21:07

MJ: Cette partie du RP est donc finie. Je libère tout membre de la Easy qui se trouvait sous mon commandement. Je délaisse le poste de Capitaine de la Easy suivant l'annonce d'il y a un moment déjà sur les personnages réels et la Easy. Les membres de la Easy sont libre de continuer avec leur personnage, le Capitaine Richard Dick Winters passe en PNJ. Je ferai une nouvelle fiche de personnage sous le même grade dans une nouvelle unité. Tous membres désirant me rejoindre seront libre de le faire, je posterai fort probablement plus souvent.

Bien à vous, Capitaine Richard Dick Winters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La défense du Manoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
La défense du Manoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Oublié
» RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties !
» [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane]
» smial hanté et course du manoir ...
» Souray au Manoir playboys avec la coupe!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: France-
Sauter vers: