Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Entre Dog Green et Dog White

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 6 Jan - 20:32

Depuis comment de temps l'autre radio avait envoyé de message, ont ne le s'aurait jamais, les tirs avait cessé mais des séries de lancement de grenade d'hurlement retentir. J'avais mal au coeur à force de voir des hommes mourirs dans des explosions et voir leurs "vissères" ce répendre partout sur le champ de bataille, mais j'avais était formé pour ça!
-Patersson ont va bouger, les boches sont trop consentrés sur les groupes d'assaults ont va leur faire un crochet sur la droite avant contacté Able et Beker dite leur qu'ont va pilloné les boches le plus possible quand il seront accroupit nous cesserons alors il pourront les avoirs! Allan appelle Miller!

Allan: Ici White 4, deux soldats sont partient sur la droite des Allemands, ils ont un Calibre .30 il vont canarder les boches une divertion pour laisser Able et Baker Avancer, ensuite vous pourré les massacrers! Bonne chance... terminé!

J'étais déja mieu, nous progréssions dans une petite trancher, nous étions très accroupis, mais devant nous à environs trentes mêtres un croisement... je me rapellerais toujour de ce moment... je marchais devant, Patersson trainait la Browing et moi les caisses de munition, mais au croisement un boche c'était précipité sur moi bayonette au canon, je pu esquiver de peu mais il déchirra un peu de mon uniforme, ces ensuites que je lui avait fracassé la tête avec une caisse de munition... il était drôlement sonné ces Paterssons qui avait sortit son Poignard Allemand récupéré il à quelleque temps en Afrique. Nous étions bien placé la browing pointé sur les boches, d'ou nous étions ils étaient à découvert, une rafale en tua un qui c'éfronda au sol avec une bonne dizaines de balle dans les cottes, les deux autres purent s'accroupir à temps, mais l'un deux avait reçu deux balle l'une dans le bras et l'autre dans l'épaule. Patersson tirait de courte rafale afin de les faire tenir accroupis le plus longtemps. Quand ont du recharger j'avais sorti mon Garant sans lunettes désormait, prêt à tuer un boche qui sortirais le bout de son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 9 Jan - 16:10

MJ:

La grenade explosa à deux pieds devant l'homme couché. Il n'a jamais eu le temps de réagir et mourut sur le coup. Les deux autres surpris par l'explosion figèrent l'espace d'un instant avant de se reprendre et de dégoupiller chacun une grenade à manche pour la balancer dans la tranchée des américains. Une près du coin et l'autre plus loin dans la même tranchée que l'autre.


Dans la tranchée juste derrière ses deux soldats allemands, se trouvait un long couloir avec au bout une grande surface dans la tranchée au lieu d'un mince couloir. S'y trouvait les 14 allemands restant sur cette position. Ils avaient installé une MG42 légère dans le couloir à bonne distance du coin. Trois hommes en tout étaient présent, le mitrailleur, le chargeur et un homme supplémentaire pour les protégés entre les rechargements et contre les grenades éventuelles. Dans ce long couloir, il y avait plusieurs autres tranchées qui le rejoignait, mais aucune autre se rendait jusqu'à la grande surface.


HRP: Si je manque de clarté, je ferai un dessin de ce que je veux dire. Faites-le moi savoir si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 9 Jan - 17:15

Andy entendit l'explosion, criblant d'éclats l'étroit couloir, s'accroupissant pour ne pas être atteint par les ricochets mortels. *J'espère avoir fait place nette*...A peine, cette pensée avait été formulée, qu'un bruit mat et la vue d'une stielhangranate se matérialisa devant lui *action-->réaction*. Sans réfléchir, n'ayant pas le temps de la renvoyer à la main, il donna un bon coup de pied sur la grenade à manche sur l'embout cylindrique, la retournant à son expéditeur, priant tous les saints de sa paroisse de guider l'engin explosif et se remettant à couvert.

A ce moment précis, Andy se souvint des olympiades de 1936 où grâce aux commentaires radios du speaker, il découvrit une variante du football Américain mais se jouant principalement au pied et qui faisait fuhrer (pardon...fureur) en Europe. L'objectif étant de mettre le ballon dans les grilles adverses.

But marqué ou carton rouge ?

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Dim 11 Jan - 15:00

en arrivant a la hauteur de l'explosion des grenades,"Baker" tomba sur trois cadavres,ainsi que deux autres qui courraient en tirant au hasard en arrière.
Earl se mit a genou et tira deux balles dans le dos du premier,le second recu une balle de Garand dans l'arrière du crâne par l'un des Ranger.

Le groupe continua a avancer en s'écartant un peu plus sur la droite,Earl voulait tomber dans les tranchées ou restaient les derniers défenseurs,les surprendre en leur fondant dessus baionette au-dessus de leurs crâne.
Ils continuèrent donc dans la direction des défenses allemandes restantes,les tranchées.

L'une plus loi était rejoint par plusieurs autres,mais au bout de la principale il y avait un point clé,une sorte de place ou devait se retrancher les derniers.
Ceux-ci tenaient surement en respect "Able",et si ils étaient suffisement équipés,les américains ne tiendraient pas.
Earl fit signe de s'arrêter derrière un reste de défenses en béton,et fit s'approcher Miller.
Il lui communiqua quelques informations et celui-ci attrapa le combiné de radio rapidement.


- Ici White 6,le chef de "Baker" veut que vous et votre Browning soyez prêt a couvrir notre avancée...Nous allons avancer sur les tranchées plus loin,si des boches sortent leurs têtes,canardez pour qu'ils les rentrent et qu'ils pleurent leur enrôlement!
Bonne chancé,terminé!


Chose faite,Earl zieuta vers ces tranchées,particulièrement la grande surface circulaire,puis il lanca le groupe derrière lui,toujours les baionettes au bout des canons cracheurs de mort.

Il coururent jusqu'au plus près de cette tranchée principale,et de ce trou,puis ils dégoupillèrent leurs dernières grenades en attendant trois secondes avant de les lancer,celles-ci pénetrèrent dans la tranchées principales et aussi un peu dans la grande surface,surement en tout cas,si le lancée avait été correcte a cette trentaine de mètres.
Chose faite,ils n'attendirent pas les explosions pour partir dans la direction de ces tranchées en gueulant du plus fort qu'il le pouvait comme les soldats conféderés le faisaient pour effrayer les unionistes lors des charges a la baionette.

Les grenades explosèrent une seconde après leur départ au trot,ils allaient rapidement tomber dans les tranchées,soit sur des cadavres,soit sur des hommes surement effrayés mais prêt a en découdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Dim 11 Jan - 21:55

MJ:

Pour les deux allemands de la tranchée encore en vie, ils virent alors une grenade, qui venait d'être lancé par l'un des deux, revenir rapidement droit sur eux. Celle-ci traversa la distance entre le coin de la tranchée et la position des allemands en 1 seconde et explosa à 1 mètre des deux hommes abasurdis. Les deux hommes étaient blessés, l'un au torse d'où le sang coulait lentement sur le sol laissant apparaître tranquillement une flaque bourgogne. L'homme étant toujours en vie, son arme à 1 pied de sa main droite qu'il ne pouvait atteindre malgré tous ses efforts étant trop grièvement blessé. L'autre avait été atteint au visage, le rendant aveugle, il crit, hurle et se tient le visage avec ses deux mains en roulant sur le dos d'un côté à l'autre, ses mains étant rouge de sang.


Dans la tranchée où sauta le groupe de Earl, il y avait, à 6 mètres plus loin, les trois allemands avec la MG ne bougaient pas. L'un était étendu face contre terre, les vêtements en lambeaux. Il avait sauter sur la grenade lorsqu'il la vit arrivé. Il avait sauver la vie de ses camarades en se sacrifiant. deux autres grenades avaient sauter blessant légèrement le mitrailleur et gravement le chargeur qui ne pouvait plus marcher, ses jambes ayant de nombreuses coupures et son pantalon ayant presque disparu jusqu'aux cuisses. Les deux hommes étaient à leur postes, mais restaient figés en voyant se que le troisième avait fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 12 Jan - 4:38

Après la violente explosion, Andy se risqua à jeter un oeil...1 mort et deux blessés, encore en vie mais si aucun secours ne leur parvenait, cela ferait deux morts de plus. Il ordonna à son groupe d'avancer toujours à couvert et en échelon décalé.

Arrivant près des deux soldats ennemis, il écarta leurs armes, prit le mp40, enleva le chargeur et jeta le tout plus loin dans la tranchée. Avec un autre ranger, ils les débarassèrent de leurs armes puis prirent les grenades dont ils disposaient, 3 stielhangranate changèrent ainsi de destinataire.

En les fouillant, Andy se rendit compte qu'il avait l'ennemi en face de lui, au contact. Un ennemi certes mais un homme aussi. A vue de nez, il devait avoir dans les dix neuf-vingt ans, le regard clair, blond. Une large tâche rouge maculait son uniforme au niveau de la poitrine.

L'autre avait été atteint au visage et se démenait, se cognant aux rangers dans sa course folle. L'un d'entre eux, lui donna un coup de crosse dans le ventre pour qu'il se tienne tranquille, il se plia en deux jusqu'à se rouler en boule sur le sol bétonné. Psychologiquement choqué, blessé donc hors de combat, seule la douleur le gardait lucide.

Andy donna son BAR à son équipier, prit sa gourde et s'agenouilla près de lui, faisant couler de l'eau sur le visage ensanglanté, lavant ainsi les plaies. Il ne réagit pas au contact d'Andy, se laissant faire, le regard perdu, tremblant malgré lui. Andy prit une petite seringue de morphine et l'injecta près du cou du blessé puis se tourna vers l'autre.

Il prit une autre seringue et fit l'injection,
- donnez-moi une cigarette ! L'un des rangers lui fila son paquet avec son zippo. Il l'alluma et la tendit à l'Allemand, qui se détendit sous l'effet de la morphine. Il inspira la fumée avec délice et dit à Andy : - Americanische sigaretten...sehr gut

Après ce bref contact, Andy reprit son BAR et donna l'ordre de reprendre la progression. Au moment, où ils allaient tourner au coin, l'Allemand blessé à la poitrine s'écria :
- Eh Amerikaner !...Danke !

Cette p%*$£+] de guerre ne laissait que peu de place aux sentiments humains mais ferait sans doute naître parmi les survivants, le dégoût de ses affres.

D'autres explosions et des cris de charge se faisaient entendre sur sa droite, Earl avait choisi une approche plus directe. Quand il fut assûré que les deux blessés ne leur causeraient aucune perte, Andy reprit sa progression avec "Able" au complet, progressant à couvert et couvrant leurs axes de tir.

A suivre...

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 12 Jan - 16:11

En entrant dans la tranchée,on pu voir que les grenades avaient fait leur effet.
L'un avait sauvé ses "kameraden" en sautant sur l'une des grenades,mourrant rapidement mais attrocement.Les deux autres avaient été blessés,surtout le pourvoyeur qui avait les jambes très amochées.

Malgré cela,il étaient encore capable de mettre en pièce le groupe "Baker" avec leur MG42 menacante,mais rien n'y faisait,ils restaient figés devant l'action de leur ami.

Earl n'attendit pas pour tirer dans leur direction,deux soldats en firent autant,tandis que les trois autres regardaient de l'autre côté de la tranchée au cas ou.
Le mitrailleur fut touché au crâne vu sa position couché,Earl courut dans leur direction sans attendre,suivit par les deux autres.
Il dégaina sa machette de derrière son épaule en courant et arriva a la hauteur du pourvoyeur qui tentait de ramasser un MP40,il ne lui en laissa pas le temps et lui décocha un coup dans le ventre,en ressortant l'arme directement.

C'en était finit de ceux-la,mais en restaient-ils d'autres?Andy et "Able" s'en sortaient-ils bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 12 Jan - 22:22

Plus qu'épuisé je m'étais coucher pendant un moment, écoutant les grenades exploser et les cris des Allemands qui en suivirent. Miller venait de contacté Allan qui nous rejoignis sans perdre de temps, il nous dit qu'il fallait couvrir leur progression, il avait canardé tous les "krauts" en vue, sans était fini! enfin pour l'instant, remetant le Browing à Allan ou lui fit signe d'aller retrouver le Sergent Tyler, alors que moi et Patersson courait vers le groupe Able, courant dans la trancher rien ne c'était produit sauf la peur de ce faire prendre en embuscade, enfin il était arriver dans le bunker, mais c'était la conpagnie Baker, il resterait avec eu quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 15 Jan - 13:56

MJ:

Dans la surface où la majorité des grenades américaines étaient tombés, les blessés étaient nombreux, mais il n'y avait que deux morts. Il y avaient quatre blessés graves, et huit blessés légers. L'officier supérieur était l'un des blessés graves. Deux soldats s'approchèrent de la tranchée où devait se trouver la MG et les trois autres allemands.

Ils eurent toute une surprise en voyant qu'il y avait maintenant des américains à leur place. Armés de leur mauser, il ouvrirent le feu.

Les autres allemands réagirent rapidement. Certains soignèrent leur propres blessures puis prirent leurs armes pour établirent une position de défense avec tout ce qu'ils trouvaient autour d'eux. D'autres s'occupèrent des blessés graves et surtout du Lieutenant. Tous les hommes s'agitaient dans cette dernière défense de première ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 15 Jan - 14:44

"Able" continuait de progresser jusqu'à ce qu'il se retrouve quasiment "nez à nez" avec des ennemis qui voulait remplacer leurs camarades défunts, quelques mètres nous séparaient. Ils réagirent vite mais pas assez, épaulant leurs fusils et faisant feu sur nous.

En m'abaissant instinctivement, j'appuyais sur la détente de mon BAR...Je sentis que son projectile déchira ma veste juste à la jointure entre mon cou et mon épaule mais je réussis à garder mon arme vers l'ennemi et lui envoyer une rafale balayant l'étroit espace défendu par celui-ci.

Mes balles firent taire l'adroit tireur en une fraction de seconde, faisant éclater ses chairs et voler son arme.

Mon coéquipier de droite put en ajuster un et le tua d'une seule balle, alors que je rechargeais, il finit son clip de 8 coups en éliminant le second. Avec un simple M1, il élimina deux fusiliers ennemis et moi, avec mon BAR, un seul.

Nous ne pouvions pas nous arrêter et nous continuâmes jusqu'à ce que nous pûmes retrouver "Baker" ou un autre groupe "Ami", balayant toute résistance face à nous. L'adrénaline me donnait des ailes même si je commençais à sentir que mon cou était légèrement humide, je n'avais pas le temps de m'attarder là-dessus, si je tombais dans les "pommes", j'étais sûr que mes équipiers prendraient soin de moi.

*J'aurais quand même bien voulu faire un prisonnier ou deux, ils avaient sûrement des choses à nous dire sur ce que leurs copains nous préparaient dans les terres...*

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 15 Jan - 15:40

Un groupe rejoignit "Baker",se retournant,Earl leur fit un digne positif du pouce pour leur signifier qu'il n'étaient pas de trop.
Sur ce,il alla vers la MG42,et il se coucha pour la prendre en main,arme encore non utilisée pour lui vu qu'il venait d'arriver en europe comme les autres,et ces armes étaient en général bien différentes des armes japonaises.

Les soldats a ses côté se placèrent,prêt a recevoir une dernière action allemande.
Deux soldats allemands surgirent face a eux,et furent surpris de voir des américains.
Campbell qui les attendaient leur balanca une bonne rafale du trentaine de balles qui les décima avec les balles américaines en supplément qui tirèrent aussi.

La,Earl abandonna la mitrailleuse et avanca,Carabine dans la main gauche,et machette dans la droite.
Il avanca jusqu'au virage,avec le groupe et passa sa M1 dans le dos pour prendre son revolver S&W dans la main gauche en faisant passer la machette dans l'autre.

Les fusiliers passèrent dans le virage en se placant rapidement a genoux prêt a tirer.
Des tirs se firent entendre,en particulier celui du BAR de leur ami Andy.
Earl reprit la tête et avanca jusqu'un peu plus loin,il entendait des râles de douleurs un peu plus loin,et de l'allemand,il fit signe aux autres,qui avaient entendu.
"Able" les rejoignit,et Earl fit signe a Andy de suivre le mouvement rapidement,car Earl,par habitude n'allait pas aller lentement.

Il passa le coin accroupi en accélerant et balanca un coup de M10 dans le crâne d'un blessé armé.
Les autres suivirent et les tirs commencèrent,les allemands étaient moins nombreux et blessés,en partie ne pouvant pas tenir d'armes.

Le groupe américain put avancer facilement dans le tas,quelques uns tombèrent sous les coups de feu américains,tués car ils portaient leurs armes.
Earl envoya sa machette,a distance,dans l'estomac d'un soldat qui attrapait son Mauser,il tomba net en râlant de douleur.

Tous les américains pénétraient dans le dernier retranchement allemand,eux n'avaient aucune chance,vu qu'ils étaient maintenant désarmés et blessés.


- Virez eurs armes le plus loin possible,et fouillez-les rapidement!Et méfiez-vous quand même!

Le combat était surement terminé,mais il fallait encore se méfier des blessés,Earl était paranoïaque a cause du pacifique,ou ils ne faisaient pas de prisonniers,et quand certains se rendaient,ils se suicidaient avec une grenade,emportant les Marines,ou alors sautait sur l'un d'eux avec un couteau.

La,ce n'était pas pareil,mais ces hommes se battaient avec l'énergie du désespoir.Ils pouvaient être capable de tout aussi.


Hrp:je me suis emporté sur la fin,mais je laisse bie nsur un bon paquet d'allemands pour les autres,puis si ca va pas ou trop rapide,signalez le moi! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 15 Jan - 19:08

Je suivais Earl de près quand notre groupe tomba sur les Allemands ce fut un feu roulant de tirs et de cri, un Allemand c'était lever MP 40 en main il suffit d'une balle et il était à terre balle entre les deux yeux, je donnais un coup de cross à un Allemand qui s'écroulais un autre tentais de m'embrocher avec ça bayonette, mais une chance patersson lui avait tiré une balle de Colt 45 dans la nuque juste à temps. Ensuite j'avais fouiller un Allemand découvrant alors son pistolet que je jeta loin des Allemands, je vue l'un deux sortir son pistolet discretement, tous les Américains qui devait être sur le nerf ce retournèrent regardant le cadavre Allemand avec mes deux balles de Garant dans l'estomac. Je fit signe que tous allait bien.
-Bon, j'espère que les autres n'ont pas reçu le même acceuil que nous...
Je fesais référence au autre plage comme Utah. Je prennais ce mince moment de repos pour boire un peu d'eau, je m'étais installer sur la parois de la trancher. Patersson me montrait une cigarette, j'ai refuser, depuis 1934 que je ne fumais plus, mais raison toujour personelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Woody
sergent
sergent
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/12/2008
Age : 26
Localisation : Sur le front dans mon blindé

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Sam 17 Jan - 18:37

Notre assaut sur le flanc gauche avait été un désastre, l’ennemi était en fuite mais nous avons payé cette victoire par une paralysie totale de notre Sherman. En effet les allemands avaient des armes légère mais ils avaient des grenades aux fusils et ils ont fait mouche sur nos chenilles qui sont complètements bousillées se qui nous rend inapte a tout déplacement. Toute fois notre emplacement faisait office de post d’artillerie, les allemands nous avaient peut-être paralysé mais la place ou nous stationnions avait une magnifique vu sur toute la ligne de front. Et il était de donner des nouvelles aux restes des forces encore a portée radio.

- Yankee one aux forces américaines encore présente. Flanc gauche du secteur white sécurisé, l’ennemi est en déroute mais ils nous on donné un cadeau d’adieu, on est paralysé à 100 mètre de nos forces actuellement sur le front, je les vois combattre. On aura besoin de mécano pour remettre en état le Sherman mais d’ici on peut tirer des obus. Nous avons une vue dégagée sur la ligne et (Woody consulta Marc) il nous reste une vingtaine d’obus. Si quelqu’un a besoin d’un soutient faîtes le nous savoir. Yankee one Terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 19 Jan - 13:55

MJ:

Le Capitaine Mark Spellings arriva avec plusieurs rangers du 2th bataillon sur les positions que venaient de nettoyer legroupe de Earl. Il fut surpris de voir qu'il n'y avait aucun gradé dans les rangs, mais fut fier de voir que ses hommes se débrouillaient sans.

-Capitaine Spellings: Qui dirige ces hommes?

Il attendit la réponse.


Dans le coin du groupe de Andy, le lieutenant Drew Harrington tomba dans la tranchée où le groupe était. Il était blessé à la jambe, mais saignait peu, la blessure n'étant pas grave. Quelques rangers avaient, au moment où ils avaient vu l'officier tombé, pointés leurs armes ne reconnaissant pas tout de suite le lieutenant. Celui-ci était maintenant figé devant ses hommes de peur qu'ils ne tirent.


La nouvelle vague de débarquement venait de prendre pied et cette fois plusieurs unités blindés et du génie avaient atteint la plage. Ils progressaient maintenant sur les 800m sans opposition des allemands. Le matériel lourd n'était pas encore débarquer puisque la route de dog green était encore bloquer par un bunker de défense lourdement armé qui résitait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 20 Jan - 16:31

Les tirs diminuaient en intensité, les choses se calmaient apparemment. De l'enfer des débuts, on arrivait presque à un état transitoire, ponctué par le fracas localisé à différents endroits. Cela parvenait aux oreilles d'Andy par vagues, la source la plus proche provenait d'un bunker encore tenu par l'ennemi.

Un bruit attira l'attention du groupe "Able", comme celui d'une chute, entraînant avec lui une pelletée de terre se répandant sur le sol betonné. Comme un seul homme, "Able" fit face et il s'en fallut de peu qu'ils descendent un de leurs officiers.

Retrouvant ses habitudes de caserne, Andy et son groupe se mirent au garde-à-vous et saluèrent l'officier. Juste avant de faire son rapport, il ordonna que la moitié de son groupe veille sur leur sécurité puis Andy prit la parole.

Soldat Reiben, du 2nd Rangers, Compagnie "A". Ce secteur semble sous contrôle, Monsieur. Notre attaque devait nous amener, en passant par le vallon de Vierville jusqu'à ces fichues falaises mais l'ennemi nous a occasionné de lourdes pertes. Entre-temps, la situation a changé, on devait s'accrocher à ce bout de plage pour couvrir un maximum de terrain pour les vagues d'assaut qui arrivaient derrière nous.

Par l'intermédiaire d'un radio, j'ai demandé à plusieurs reprises un tir de barrage qui a bien "nettoyé" l'endroit, puis sous le couvert d'un calibre 0.30, j'ai formé avec un autre de mes coéquipiers, deux groupes de combat pour continuer à affaiblir l'ennemi.

Une contre-attaque ennemie a été repoussée grâce à une demande d'appui aérien et un barrage naval supplémentaire. L'ennemi choqué n'a pas vu notre progression sur ses flancs et nous l'avons soumis à un tir de suppression sévère, occasionnant des pertes s'élevant à une vingtaine d'ennemis par groupe de combat engagé. Par la suite, un blindé nous a relayé et a tenu en respect plus d'une cinquantaine d'Allemands.

Notre progression nous amena à prendre d'assaut un autre bunker après une reconnaissance préalable, ce qui fut fait sans pertes jusqu'à ce qu'un tireur isolé fasse des siennes. Nous partîmes donc à sa recherche, nos flancs gauches et droits couverts par des tireurs d'élite, nous exposant ainsi au tir de ce sniper. Par souci de mes équipiers, j'avais pris soin d'avancer sous le couvert de fumigènes, je comptais sur une erreur de l'ennemi pour qu'à bout de patience, il se découvre et soit abattu par les nôtres et je pense qu'ils y ont réussi car nous n'avons plus été harcelé aux 2/3 de notre parcours d'attaque..

Deux lignes de défense nous barraient la route et malgré une résisitance adverse tenace, nous avons pu les éliminer à coups de grenades. De mon côté, il se peut que deux ennemis soient encore vivants, si on fait vite, on pourra les soigner pour ensuite en tirer des informations interessantes pour notre avancée dans les terres.

Mon rapport est terminé, Monsieur ! Quels sont vos ordres ?

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mer 21 Jan - 8:48

La situation était pratiquement sous contrôle grace a cette poignée d'hommes et ceux morts avant cela.A part ce dernier Bunker,l'endroit était sous la main des Rangers.

Un Capitaine débarqua dans le trou ou était maintenant rassemblé,"Baker",les allemands blessés et prisonniers dans un coin,les armes allemandes de l'autre,les cadavres entassés plus loin,et les américains surveillant le tout.
Cet officier demanda qui dirigeait,Earl s'avanca vers lui en le saluant,sans se mettre au garde-a-vous,pour lui,ils étaient pas en caserne,donc la discpline règne mais pas a ce point quand même.


-Mon Capitaine,Soldat Campbell,de la Compagnie A du 2th Rangers.Je dirige ce groupe.
Et un autre dirige un second groupe un peu plus loin.
Il n'y a aucun gradé dans nos groupes actuellement.
Nous avons fais des prisonniers,dont un Lieutenant si je me trompe pas.


Earl s'arrêta la,le dernier Bunker lz titillait,il voulait finir sa bombone de Gasoil-Napalm dans celui-ci,pour en finir avec ces défenses de plage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mer 21 Jan - 23:30

MJ:


Le Capitaine observa un instant le soldat, intriguer.


-Capitaine Spellings: Très bien. Le commandement m'a ordonné de trouver le moyen d'anéantir cette position fortifier. La marine à beua pilonner la zone, mais ils résistent les bosh... Nous devons y aller et par la suite nous devrons essayer de rassembler les survivants de ce terrible enfer. Soldat! Rassembler votre groupe! Nous rassembleront tous les hommes que nous trouverons sur notre route.

Sur ce l'officier sortit de la position fortifier et progressa vers la position du bunker bloquant la route de dog green, suivit de ses hommes, soit une 40 aine.


Le lieutenant écouta le rapport attentivement. Il fut surpris et fier de voir que sa section avait de l'organisation.


-Lt Harrington: Très bien soldat! Je suis fier de vous. Vous n'auriez pas une radio sous la main par hasard, que je puisse contacter le Capitaine Spellings? Il faut absolument qu'on se regroupe pour prendre d'assaut le bunker qui se trouve plus loin sur la route de sortie de dog green.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 22 Jan - 6:31

Après qu'Andy ait raconté son long rapport, l'officier s'exprima : Très bien soldat ! Je suis fier de vous. Vous n'auriez pas une radio sous la main par hasard, que je puisse contacter le Capitaine Spellings? Il faut absolument qu'on se regroupe pour prendre d'assaut le bunker qui se trouve plus loin sur la route de sortie de dog green.

- Le radio est avec l'autre groupe d'assaut, sur le flanc droit de notre position. Je vais envoyer deux hommes le chercher, Mon Lieutenant. Désignant deux fusiliers de son groupe, Andy leur assigna cette tâche et leur dit : Renseignez-vous ce qu'a fait "Baker", s'ils ont eu des pertes et les effectifs ennemis rencontrés, merci.

Se tournant vers l'officier,
après avoir pris ce bunker, si vous le permettez, j'irai bien, avec mon groupe, à la recherche d'informations ou à la capture de prisonniers gradés si possible. Si on sait à quoi s'attendre lors de notre prochaine progression avec un soutien blindé, on sera moins pris au dépourvu. S'il y a de l'artillerie anti-char, on s'en occupera, s'il y a des MG, le char la balaiera.

D'autre part, j'ai de bonnes notions de Français, cela peut nous faciliter la tâche si on rencontre des civils.

Il laissa l'officier réfléchir à sa proposition. Andy regarda son groupe, ils avaient bien travaillé et méritait au moins une heure de repos mais tant que l'ennemi était sur la défensive, il ne pouvait pas reprendre l'initiative donc...Il fallait continuer ! Tant qu'on le pouvait...

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 22 Jan - 19:31

William ne dit rien au officier présent mit à part un bref salut, je prennais mon Garant et le plaçais en bandouillèrent. Après que Earl est finni son "rapport" je dit au capitaine présent.
- 2th classe Macintoch, content de vous voir capitaine, quand j'ai contouner les boches avec Patersson, ont à vue plusieurs Allemand partir le bunker de résistance je crois qu'il vont ce regrouper pour nous contre-attaquer de nouveau ou bien s'enterrer dans leur bunker, il était une trentaine...
Le nombre d'unité était toujour un nombre important à mettre pour calculer une attaque, surtout que l'es Allemands ne nous laisserons pas la plage bien gentilement, je reculait d'un pas cette petite information pourais influencer l'attaque ce que je redoutais ces que lorsque nous prendrons part à l'attaque que l'artilerie ou bien des mortiers nous bombardes, car tous à leur le mortier ennemi nous avait donner du fil à retorde vos mieu éviter que sa ce reproduise. Ce que j'aurais aimer ces qu'ont est un balayage aérien sur les troupes Allemande qui fuille vers ce bunker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 23 Jan - 16:12

Le Capitaine écouta puis signifia un bref remerciement pour ensuite donner des instructions et partir vers ce bunker avec sa quarantaine d'hommes derrière lui.

Earl le regarda rapidement et partit en courant,suivit de son groupe,il rejoignit le Capitaine,laissant les prisonniers a quelques soldats nosu venus avec le Capitaine.


-Mon Capitaine,je suis un vétéran du Pacifique,je suis soldat mais aussi porteur de Lance-flammes M2 et j'ai l'habitude des bunkers et trous de souris.
Si vous nettoyez la position tandis que moi et quelques soldats on va chercher mon Lance-flammes,suffirait que vous fassiez place net a l'entrée et que vous fassiez pêter la porte,et l'intérieur sera rapidement nettoyé par mon Zippo!


Tout en marchant,Earl attendait une réponse du Capitaine,voulant se dépecher pour pas perdre de temps et faire mourir plus de camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Woody
sergent
sergent
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/12/2008
Age : 26
Localisation : Sur le front dans mon blindé

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 26 Jan - 16:54

- Wood on n'a plus de carbu et d'électricité, on est hors de combat.

- T'en est bien sûr Bill?

- Affirmatifs, on ferme la porte a clef et on s'en va à pied?

- Ouais prenez vos armes on s'en va, Marc tu verrouille la trappe on reviendra chercher notre engin avec les gars du génie

Bill, Marc et Woody, tout les trois équipé de 357 Magnum avec une trentaines de balles chacun, commencèrent leur marche vers la plage. Ils n'étaient pas entrainés pour ce genre de voyage mais ils n'avaient pas le choix. Il marchèrent lentement avec précaution quand soudain 3 allemands revenant de la plage surgir d'un buisson.

Je plongeais au sol pour faire la cible la plus petite possible. Les soldats ennemis les avaient vu mais leur Kark 98 étaient à verrou se qui signifiait qu'ils devaient recharger après chaque tir,. Les Allemands tirèrent une salves mais en vain mais nous n'avions jamais été entrainé dans une telle situation de stress et de combat, personnellement à ce moment là, je me sentais vulnérable sans mon tank. Ce fut Marc qui tira en premier et ce fut le seul a tiré sur cette rencontre. Il tua les Allemands sans pitié, et c'est après ce court échange que je compris que j'ai peur de la guerre. Après avoir repris mes esprits, nous décidions de retourner voir nos amis de l'infanterie sur le front. 10 minutes de marche fut nécessaire pour rejoindre le premier groupe de soldat ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 27 Jan - 15:02

MJ:

Le Capitaine Spellings s'arrêta près d'une dune de terre à environ 700m de la position fortifier.

-Cpt Spellings: Soldat Campbell, allez-y et ramener tous les hommes que vous trouverai peu importe leur unité. Faites le plus vite possible. Nous attaquerons à votre retour si possible. Plus nous attendrons pire ce sera pour nous et pour l'avancé dans les terres.

Soudain, deux soldats (les deux soldats d'Andy) arrivèrent et demandèrent des informations à Campbell avant qu'il ne parte. Ils ne semblaient pas avoir vu le Capitaine qui était occupé à examiner la position allemande.


Le Lieutenant Harrington réfléchit à ce que venait de dire le soldat.


*Ça pourrait toujours être utile.*

-Lt Harrington: Oui... Vous n'avez pas dit que vous aviez laissé deux soldats ennemis blessés. Il faudrait les trouver et les confier à un toubid pour pouvoir les interroger... Étaient-ils gradé au moins? Si non, ils ne serviraient pas beaucoup... Dans tous les cas... Bon, faites-moi un compte des munitions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 27 Jan - 19:13

Lt Harrington: Oui... Vous n'avez pas dit que vous aviez laissé deux soldats ennemis blessés. Il faudrait les trouver et les confier à un toubid pour pouvoir les interroger... Étaient-ils gradé au moins? Si non, ils ne serviraient pas beaucoup... Dans tous les cas... Bon, faites-moi un compte des munitions!

Andy fit le compte, ils n'avaient pas tiré beaucoup mais plutôt pas mal couru, les munitions qu'il avait reçu de la part du tank avaient à peine été entamées. Seules les grenades fumigènes furent utilisées...Andy et ses hommes disposaient de 95% de leurs munitions, il annonça au Lieutenant qu'il était "ok".

- Pour les deux soldats ennemis, je crois que le plus gradé devait être sergent mais je n'avais pas vraiment fait attention, Mon Lieutenant. Mon souci était de progresser et de rejoindre le second groupe d'attaque.

Andy vérifia son arme, chargeur et munitions à portée de main. Il sentait qu'ils allaient partir à l'assaut sous peu

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 27 Jan - 22:45

Je vérifiais comment il me restait de munition dans mon Garant une balle, que je retirais puis plaçais un chargeur plein, il devait me rester une bonne douzaine de chargeur. Je n'avais jamais eu aussi chaud d toute ma vie mais cheveux était plaquer sur mon front par la sueur, sois j'avais trop courru ou bien que l'environnement me rendait nerveux dans les deux cas c'était la vériter. Quand j'entendais une explosion je sursotais pour m'appercevoir quelle était bien loin. Bien que les coups de feu n'avait pas du tous cesser ont entendait les tirs plus loin.

Je fesais signe à Patersson de prendre la Browing calibre .30, elle serait utile alors que moi j'attachais mon Garant en bandouilère puis plaçais la browing sous mon épaule le poid de cette mitraileuse me donnerais du fil à retord mais pourrais sauver là vie à plusieur soldat Américain. Je me couchait dos sur le bord d'une trancher j'avais le temps de souffler un peu, pendant que tous le monde ce rassemblait, je prennais une gorgé de ma gourde, puis fermais les yeux quelleque seconde avant de me faire interpeler par Patersson: Comment tu fais pour dormir pendant une opération!, Je ne lui répondit pas mais je restais attentif à ce que les officier en charge fesait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Woody
sergent
sergent
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/12/2008
Age : 26
Localisation : Sur le front dans mon blindé

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 29 Jan - 17:37

- Hey les gars le type au lance flamme là bas, il ne vous rappel pas l'un des types de tout à l'heure ? Comment il s'appelait déjà

- Earl il me semblerépondit Marc

- Oui c'est ça Earl Campbell ça y est je m'en souviens, allons aux nouvelles et voir si il sait ou ce trouve un PC pour qu'on se mettent a l'abri le temps de trouver un autre tank.

- Il va plutôt nous envoyer au front comme tout les autres oui. répondit Bill un ton faible et peureux.

- On y va quand même j'ai pas envie d'être un prisonnier, car les allemand ne font pas autant de cadeau que nous.

- C'est une bonne raison allons y chef.avoua Bill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre Dog Green et Dog White
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: France :: Plages-
Sauter vers: