Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Entre Dog Green et Dog White

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 30 Jan - 15:58

- Aye sir!En avant les gars!!!

Earl partit en courant avec le groupe "Baker" toujours a sa suite.
Il se déplaca le plus rapidement jusqu'au lieu ou il avait entreposé son M2,c'est a dire l'un des Bunkers nettoyé,le plus proche.

Après cinq minutes de recherche et pas de course,ils le trouvèrent.L'ancien Marine l'enfila le plus rapidement possible,aidé par l'un des gars car la fatigue commencait a se faire sentir.

Trois types se trinballaient sur le champ de bataille,avec de simples revolvers.Ils vinrent jusque la,ils avaient l'air plutôt appeuré.C'étaient les types des chars.


-Z'avez plus de Sherman?!Ben v'nez plutôt avec nous,on va nettoyer la dernière position,et le Captain demande tous ceux présent,v'nez les gars!Hop désolé,Sergent!

Earl n'attendit pas trop,il voualit en finir avec ce dernier Bunker en fonctionnement.Il partit après avoir recu la réponse des tankers,courant jusqu'au regroupement de Rangers.
Après les cinq minutes de retour,ils arrivèrent au groupe et Earl se présenta en souriant légèrement,un peu de sadisme dans ce sourire,au Capitaine.


-Prêt a faire de la saucisse et choucroute grillées mon Capitaine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Woody
sergent
sergent
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/12/2008
Age : 26
Localisation : Sur le front dans mon blindé

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Dim 1 Fév - 17:49

Nous suivions Earl à contre cœur car nous n'étions pas formé pour ce genre de situation. Mais nous étions maintenant sous les ordres d'un Capitaine maintenant.

- Sauf votre respect mon Capitaine, nous ne sommes ni équipé, ni entrainé, ni armé pour effectuer cette mission. Nous allons être plus un fardeau qu'autre chose je pense Mon Capitaine.

en espérant nous sortir de ce merdier, j'espérais franchement que je convaincrais les rangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Dim 1 Fév - 22:54

MJ:

Lt Harrington: Bon on va progresser... On ne peut pas se permettre de perdre de temps. Il y a encore une position allemande devant et il nous faut la neutralisé pour permettre à nos troupes de progresser dans les terres. Pour votre demande, nous verrons si on s'en sort, mais il nous faudra probablement nous rassembler avant d'effectuer une nouvelle poussé. Allez! On avance. Nous trouveron bien les deux autres soldats et se groupe dont vous parlez. Prenez la tête soldat.


-Capt Spellings: Sergent, si vous avez un meilleur moyen de nous aider que de nous accompagner dans cet assaut, dites-le miantenant. Sinon, je vous conseil de vous trouver des armes d'assaut qui carbure mieux que vos simple 8 coups. Soldats Campbell, Nelt, Blain et Macintoch! Faites un tour de la zone et ramener toutes les munitions et tous les hommes que vous pourrez trouver en dix minutes puis revenez. Nous attaquerons quelques minutes après votre retour. Pendant ce temps, Caporal Serton, prenez deux hommes et faite-moi une reconnaissance de la position ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 2 Fév - 18:55

-Soldats Campbell, Nelt, Blain et Macintoch! Faites un tour de la zone et ramener toutes les munitions et tous les hommes que vous pourrez trouver en dix minutes puis revenez.

À ces mots je me levais d'un bond et me mettais à courir vers le second bunker prit il y à un bon moment, marcher serait une perte de temps, je me ruais dans la trancher quand je suis tomber sur un groupe d'homme qui avançais lentement je leur dit.

-Dépêcher vous les gars! Ces la bas que ça ce passe, ont à besoin de munition et de troupe fraiche, ça fait comment de temps que vous êtes là ? Et avec vous des munitions

John Forton: Soldat Forton, ont vien d'arrivé de la ont vien de la troisième vague d'assault, ont à plusieur grenade à fusil, et mon ami Gordon à un BAR et ya un entreprot boche à quelleque une trentaine de mêtre dans l'es trancher

Nous marchâme pendant 1 minute tous ou plus puis arrivé devant un trou s'enfonçant dans la terre, plusieurs arme était accrocher au murs, mais ce que je cherchait c'était du gros calibre, enfin j'avais trouvé un mortier Allemand et Forton emportait quelleque Roquette, enfin nous étions arrivé la ou le groupe ce formais.

-Bon voilà capitaine, j'ai trouvé une douzaine de soldat, 5 grenades à fusils, j'ai ma Broing Calibre .30, l'un d'eu à un BAR...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Woody
sergent
sergent
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 14/12/2008
Age : 26
Localisation : Sur le front dans mon blindé

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 3 Fév - 15:34

- Marc y'avait bien un mortier allemand que nos amis de l'infanterie on nettoyé dans le coin non ?

- Ouais là bas dans cette tranchée. Pourquoi?

- Tu as bien été formé pour ça non?

- Ouais avant j'étais dans l'infanterie mais je suis passé a un calibre plus gros

- Génial !!!! Je me retournais vers le Capitaine tout soulager. Mon Capitaine, Marc a une formation de mortier or un mortier allemand a été neutralisé et on peut le réutilisé si ça vous arrange après si vous avez pas besoin de cela, on peut toujours prendre quelques obus et les balancer a la main sur les allemands. Après c'est vous qui décider, vous êtes plus au parfum que moi sur la situation et les besoins de vos hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 3 Fév - 20:02

Lt Harrington: Bon on va progresser... On ne peut pas se permettre de perdre de temps. Il y a encore une position allemande devant et il nous faut la neutralisé pour permettre à nos troupes de progresser dans les terres. Pour votre demande, nous verrons si on s'en sort, mais il nous faudra probablement nous rassembler avant d'effectuer une nouvelle poussé. Allez! On avance. Nous trouveron bien les deux autres soldats et se groupe dont vous parlez. Prenez la tête soldat.

*J'acquiesçais de la tête en faisait signe à mes co-équipiers de se positionner sur mes flancs. Je pointais mes doigts vers mes yeux, les écartant en "V" pour bien leur faire comprendre d'ouvrir l'oeil, puis nous partîmes en avant.

Cette fois-ci, quelqu'un d'autre décidait pour moi, cela me faisait bizarre...Bien que la plupart du temps, cela se passait ainsi surtout durant les classes, les quelques heures où je me suis senti livré à moi-même, m'ont obligé à prendre des initiatives qui, heureusement n'ont pas entraîné de mort d'homme. Je saisis que prendre du galon (un jour) va m'obliger à tenir compte de la vie des hommes sous ma responsabilité, cela m'effraie un peu, j'ai déjà tant à faire avec la mienne...

En attendant, je reviens à l'instant présent...Mourir ne m'a jamais effrayé, seule une longue agonie pourrait me faire flancher mais tant que je reste sur mes gardes...Cela n'arrivera pas.

Les abords de la plage sont parsemées de tranchées Allemandes en zig-zag, des positions de tir à n'en plus finir et beaucoup d'entre elles, à peine terminées, à croire qu'ils avaient mis le paquet sur la fin, sachant ou devinant que nous allions arriver. Quoiqu'il arrive, je me sens prêt...*


_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Sam 7 Fév - 17:58

Cette fois je pouvais le dire la vie de soldat est difficle, mais à un telle point, je me repalle en afrique, le jour ou Jackson avait reçu une grenade sur la tête, il avait un chance incroyable quelle n'est pas sauter! Enfin la sicile fut encore plus périeuse, pendant l'opération Husky Jackson avait reçu une balle dans l'artère principale, ces là que j'avais perdu l'un de mes meilleurs ami, je me rapelle ces yeux couvert de souffrance et la marre de sang qui jonchait le sol pavé... tous ça était rester à mon esprit incapable de retirer ces penssé de mon esprit, alors que maintenant je put dire, l'Italie c'était une vrai parti de plaisir! Comparer à Omaha... c'était l'horreur, le génie n'avait même pas put débarquer, les chars avait tosu couler ou presque, le pillonage naval n'avait pas fait grand effet, et surtout nous étions à découvert la plus pard du temps, tous ça n,était pas prévu, en plus avec tous les barbelers, les digues et les barages anti char... c'était vraiment L'enfer, maintenant dans un labyrinthe de trancher mon esprit était fixé sur une choses, je pouvais mourir à chaque tournant. mais avec la formation que j'avais eu, mais mouvement était automatique, mes pas je ne pouvais pas les arrêter je courais, puis je sentais la gachette dessendre puis entendre les plaintes d'un allemand blesser, tous ça je ne pouvais le contrôler, les jambe et mes bras était engourdi mais tous était automatique, l'adrénaline et le stresse jouais leur rôle...

Les battements de mon coeur était rapide et ma respiration aussi, la vie de soldat était éprouvante et dûr! surtout que cette plage me semblait maudite, je détestait à n'en plus finir les Allemands... ce sentiment était aussi anormal moi qui croyais que ce n'était que de la faute à Adolf, je sentait tellement de la haine envère les Nazis, que j'aurais put faire n'importe quoi à un Allemand sans remord, eu qui avait fait tant de mal, et tant de mort... mais je devais comprendre que la guerre était la guerre, alors je fis mon travail...

-ALLER LES GARS AU BOULOT! Ont a du pain sur la planche!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 9 Fév - 11:00

-Aye,sir!

Earl rendit un salut moindre et partit en courant du mieux qu'il put avec les autres.
L'un partit vers un bunker et récupera un groupe d'hommes qui repartit,les tankistes étaient avec le Capitaine et parlementaient sur leur utilité et Campbell ne voyait pas grand monde.
Une pensée traversa son esprit,Andy s'en sortait,il se le disait,il l'espérait,même si la certitude n'était pas présente.

La,un petit groupe d'hommes surgirent de la montée,cinq hommes qui étaient passés,Earl leur fit signe de courir a lui,ce qu'ils firent au mieux avec leur bordel.


-Hey,on va s'occuper du dernier bunker avec pas mal des nôtres,on a besoin de vous,suivez-moi!

-Ouais,mais c'est horrible!C'est notre baptème et c'est monstrueux!!

-C'est fait pour!Allez on fonce,pas le temps de penser a ce qu'on voit!


Earl du les effrayer un peu avec son M2 et ses paroles,mais il s'en contrefichait,il voulait brûler ce bunker et en finir pour retrouver Andy et les autres.
Le petit groupe arriva jusqu'au Capitaine,Earl s'avanca une nouvelle fois.


-Mon Capitaine,j'ai trouvé que eux,de la bleusaille.Il faut qu'on avance,faites pêter la porte blindée et le bunker je le nettoie en une minute avec mon zippo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Sam 14 Fév - 4:25

*Tout le monde était prêt à donner l'assaut (final ?), je ruminais ça silencieusement, Earl s'exprimait à voix haute bref...Chacun vivait ça différemment.

Quand est-ce que ce lieutenant allait se décider ? Plus vite, on viderait les Allemands des plages, au plus tôt, on pourra faire une pause avant de remettre ça jusqu'à...Berlin ! Cela devait être une chouette ville avant-guerre.

Je me souviens que mon prof de français m'avait dit que c'est d'ici que Guillaume le Conquérant avait envahi l'Angleterre, il y a neuf cent ans, on a fait le chemin à l'envers...! Et pas une petite française en vue ! (soupir)*

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Sam 14 Fév - 22:15

MJ:


Le Caporal revint avec les informations vouluent. Il parla avec le Capitaine Spellings et ils dressèrent rapidement un plan.

-Cpt Spellings: Très bien! Voilà la situation messieurs! C'est une position anti-char qu'ils ont établit les fritz... Vous avez donc deux canons de 88 ici et ici, trois canons de 105 là, là et là. Ils ont deux MG ici et là. Nous devrons attaquer malheureusement directement dessus... Nous nous serviront de tous les fumigènes disponible et un tir de batterie pour qu'ils baissent la tête. Sergent Woody, le mortier ne pourra pas servir. Je vous confie donc un stock de fumigène et vous et vos hommes couvriront les hommes de l'assaut avec. Vous n'aurez pas à entrez au combat rapproché. Radio! Contacter un navire et demander un tir de soutien sur ces coordonnées. Qu'ils bombardent sur mon ordre. Soldat Earl! Vous suivez et vous m'arroser ces positions par les ouvertures. Tout le monde attends que les fumigènes soient bien déployés avant de lancer l'attaque. Il y a une ouverture du côté de la route et la porte principale est détruite. Nous pourrons entrer par là messieurs. L'estimation des forces est d'environ 40 hommes. Bonne chances messieurs! Les Rangers ouvre la voie!! En position!!

Tous les hommes se placèrent et le Capitaine remis une dizaines de fumi au Sergent Ice. Ils partirent alors se positionner.

-Cpt Spellings: Fumigènes!!!!!!

Les fumigènes se déployèrent compact et sur une large zone.

-Cpt Spellings: Artillerie!!!

Le radio communiqua l'ordre et un croiseur ouvrit le feu.

-Cpt Spellings: Les Rangers ouvre là voie!!!! En avant!! Charger!!!!

Le Capitaine se lança à l'assaut avec ses hommes.



Un peu plus loin le Lieutenant vit partir le Capitaine Spellings. Il se tourna vers les hommes présents.

-Lt Harrington: Le Capitaine Spellings attaque. Il ne sera pas le seul! Allez les gars à l'attaque!!!

Le Lieutenant Harrington se lança alors vers l'avant.


(HRP: En vers les angles de tirs des bunkers.)
(HRP: Vous ne devriez pas avoir besoin de moi pendant l'assaut. J'interviendrez si nécessaire.)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mar 17 Fév - 18:36

Mon idée était simple, me trouver un coin bien cammoufler, et canarder les boches, pendant que les notres progresserait, je pourrais éléminer quelleque Frits. Avec un bon tir, le mitrailleur au défence MG devra ce baisser, laissant ainsi progresser le groupe d'assault, alors tous ce méttait en marche, Le canon de la Browing sur mon épaule.

(DSL du court post)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 20 Fév - 5:53

-Lt Harrington: Le Capitaine Spellings attaque. Il ne sera pas le seul! Allez les gars à l'attaque !!!

*Voilà ! Le mot est enfin lancé suivi par notre mouvement. Je vérifiais la direction que le groupe d'Earl avait pris, il se dirigeait entre un ensemble de bunkers vus précédemment avant que les fumigènes ne nous dissimulent à la vue de l'ennemi mais il a sûrement dû comprendre que nous allions faire quelque chose.

Le bombardement arrivé quelques minutes plus tôt avait sûrement sonné les résidents des fortifications, une demi-tonne de ferraille qui vous arrive dessus (en salve en plus), ne pouvait peut-être pas atteindre les défenseurs mais l'onde de choc et l'impact avaient dû leur faire quitter leurs meurtrières et postes de tir.

Bref, nous avancions au pas de course vers l'ennemi...*

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 20 Fév - 18:50

Enfin nous arrivions a bonne distance de l'ensemble de Bunker, alors je me plaçais sur la droite ou une MG pourrait tirré d'un moment a l'autre. Bon! Il me fallait une bonne couverture par chance je pus dénicher une trancher innachever, je me jettais dedant et commençais a placer la Browing, suivi de Patersson qui ce jettais de même dans la trancher. Il commençais a prendre les munitions puis a les plaçers, enfin je chargais l'arme et levait la visière. Je parcourais les bunkers, sans voir de soldat ou la moindre présence Allemande. Je vus alors la MG ce soulevé, suivi de nombreux tir venant de tous les bunkers. C,était un foutu bordel! Je commençais mon tir d'appuie, déchirant la pierre, le soldat charger de la MG c'était accroupi, je suposais qu'il ne m'avait pas repéré, j'espérais lui avoir blesser un oeil ou le visage l'empéchant de bien visé.
Wayne arriva par la suite, a la main un Springfield a lunette.

-Ta beaucoup de chance d'en avoir trouvé un! tu sais comment tiré ?

-Non! Ces ça le probleme!

-D'accord, Patersson prend ma place, Wayne passe moi le fusil, et tien les munitions!

Je déposais alors mon Garant qui était en bandouillèrent contre la fasade de la trancher puis, visais lentement, je visais toujour l'oeil de l'ennemi. Je visais les utilisateurs des canons. En premier je vus deux Allemands sur la droite du canon de 105 MM qui plaçais un obus, je tirais une balle qui fauchait l'un d'eux. Et je continuais sans relache. J'étais content, car sur la droite les groupes d'assaults passerait facilement, mais pour le coté gauche ce serait sans doute différent... j'espérais que Earl raplique rapidement et nous flambe vite fai les Fritz!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 20 Fév - 19:19

Ear lécoutal es ordres,puis salua rapidement le Capitaine,celui-ci partit rapidement a l'assaut et quand le tir des mitrailleuses reprit,un tir de couverture allié fit taire l'une des MG ennemi,laissant un passage sur le flanc droit.
Malgré le poids,son endurance et son habitude de ce pids,ajoutées a une grnade poussée d'adrénaline,Earl partit "au galop" en direction du gros ensemble allemand.
Malgré le poids qu'il supportait,earl n'éait pas dans les derniers et se tenait dans le milieu de la cohut de Rangers chargeant.

Certains furent tout de même touchés par des balles,mais earl fut protégé par ceux-la. Avec une partie des survivantsi il put atteindre le bunker,et sans attendre il se baissa pour se retrouver en-dessous d'une embrasure de tir ou il leva la lance pour déverser le mélange durant deux secondes.
Les servants et gardes a l'intérieur de cette casemate de canon ne purent résister a cela,c'en était certains.

Le Capitaine n'attendait pas pour longer le bunker,en faisant lancer des grenades dans les embrasures possibles,pour aller au plus vite jusqu'a l'entrée disponible.
Un autre assaut se voyait un peu plus loin,ou devait se trouver Andy.
Earl suivit le Capitaine jusqu'a la porte.Il poussa le capitaine sans se gêner, en décrochant une grenade sur le brelage d'un homme.


- Laissez faire Captain!

Earl dégoupilla la grenade puis attendit deux secondes avant de la lancer rapidement a l'intérieur,au moment ou elle explosa,l'ancien Marine pivota pour se placer face a l'entrée,un genou au sol.
Il déversa ses flammes pouvant aller jusqu'a quarante mètres dans le bunker,et des grésillements et de longs cris stridents purent être perçus.

Campbell se tourna et fit signe au Capitaine de ne pas attendre et charger.
Lui restait un peu en arrière pour pas exploser au milieu de ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mer 25 Fév - 7:00

A la différence d'Earl qui déversait un feu d'enfer dans la fortification qu'il avait ciblé, Andy, accompagné d'un autre ranger, ouvrit le feu à travers l'une des fentes de tir, espérant que ses ricochets soient les plus mortels possibles.

Ce bref répit permit au ranger qui l'accompagnait de balancer une grenade MK2 pour définitivement neutraliser les occupants, du moins, c'est ce qu'il souhaitait.


- En avant, à l'entrée !

D'autres rangers firent feu de même, éloignant les Allemands des embrasures, les obligeant à trouver un abri loin, des ricochets mortels.

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/


Dernière édition par Andy Reiben le Ven 27 Fév - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mer 25 Fév - 18:38

Tous c'était passé si vite, et avec une grande dissipline méttant donc en déroute les troupes Allemandes qui avait du mal a ce retrancher devant cette attaque surprise. Patersson continuais son feu nourris, Wayne au munition, alors que moi j'était très bien camoufler, et j'éléminais des boches un a un. Je tentais donc un tir qui serrais sens doute un echec, mais je tentais tous de même. L'autre mitrailleuse encore intact était bien cammoufler, mais je voyais légèrement le corps de l'Allemand qui la manais. Je pris quelleque seconde pour le pas le manquer. Ma main tremblait et je craignais de manquer l'Allemand. j'eu l'impréssion que la balle avait tué l'Allemand avant que le bruit résonne. L'Allemand fut sous le choc et ça tête éclata dans une flaque de sang. Je poursuivais ce carnage.

Alors je jettais le Springfied dépourvu de munition, ramassais mon Garant et me jetais a l'assault un peu dérrière Andy. Je me mis a canardé tous les uniformes qui ne portait pas le drapeau Américain. Je prenais une grenade puis la balanssais dans un des casemate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Sam 7 Mar - 15:20

MJ:

Les allemands se retranchèrent dans les bunkers fermant les portes blindées et tirant par les ouvertures et embrasures des bunkers. Une défense acharnée se mettait en position, probablement guidée par un officier d'expérience. Quelques canons ouvrirent le feu sur les rangers qui étaient encore assez loin des bunkers. Plusieurs artilleurs étaient morts atteint par les projectiles américains et encore brûler.

Un officier décrocha un téléphone dans le bunker de commandement de cette position.

-Lt Steinburg: NW90 à poste de batterie N23. Ouvrez le feu sur ma position!!

-Officier: Mais, vous risquez d'y passer mon lieutenant!

-Lt Steinburg: Faites-le où on va y passer de toutes façons! C'est un ordre! Ouvrez le feu!!

-Officier: Très bien mon Lieutenant. Bonne chance....

Le poste de batterie N23 ajusta la nouvelle cible et après un moment d'hésitation, l'officier donna l'ordre.

-Officier: Ou..ouvrez... ouvrez le feu!

Le bruit infernal des 4 canons de 105 retentit. Les obus filèrent sur la cible et écrasèrent la position.



Le tir cessa après trois salves. La position tenait encore debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mer 18 Mar - 5:40

Alors que nous nous approchions, un sifflement sinistre se fit entendre : *Etait-ce les nôtres ou ceux de l'ennemi ? Nénmoins, je criais : - A terre ! *Et m'étalais de tout mon long sur le sol récemment labouré, on dit souvent que la foudre ne tombe pas deux fois au même endroit ! Enfin...la Nature, c'est une chose mais les caprices d'un artilleur zélé, c'en est une autre !

Je baissais la tête et me bouchais les oreilles, les déflagrations ne se firent pas attendre, je ressentis douloureusement l'onde de choc des impacts tombant sur les fortifications.

Après de longs instants, je relevais le nez et vérifiais que tout le monde était encore parmi les vivants, je me mis à crier*
: - Faites le point ! Reiben, présent ! *J'avais encore des cloches qui bourdonnaient dans les oreilles et je sentis que mon nez se mit à saigner. Je pris mon mouchoir et appuyai sur ma cloison nasale pour stopper cette petite hémorragie.

Après quelques secondes, cela s'arrêta, je repris mes esprits et l'initiative. J'eus le plaisir de signaler qu'un obus avait éventré une porte blindée latérale, même si cela n'était pas l'entrée principale, j'espère au moins qu'elle allait nous conduire au coeur du dispositif ennemi.

Même si je savais que l'ennemi était moins choqué que nous, je souhaitais qu'il ne fut pas encore en position pour nous accrocher...Je me relevais et reparti vers cette ouverture que le Destin nous avait "servi sur un plateau"...
- En avant les Rangers !

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mer 18 Mar - 11:12

Un tir de barrage sur le bunker fit se jeter a terre tout le monde,de gré ou de force.
Le choc fut terrible pour tout le monde,et malgré l'habitude de cela dans le Pacifique,la Earl avait la peur d'une explosion proche de lui qui ferait exploser lui et son réservoir,malgré qu'il soit presque vide.

Quand le bombardement fut finit,tous les survivants sonnés se relevèrent,et malgré le bourdonnement,Earl reconnu la voix d'Andy gueuler pour signifier qu'il était vivant.


- Campbell,présent!!

Earl se releva avec quelques difficultés et avanca jusqu'a Andy qui était proche d'une porte latérale déchirée par les obus.

- Me charge de pas les laisser se placer!!!

Earl n'attendit pas pour avancer un peu accroupi jusqu'a cette porte,puis basculer face a celle-ci pour déverser l'enfer miniature al'intérieur,vidant les derniers litres du mélange dans ces lourdes flammes collantes et terrifiantes.
Il se recolla contre le mur en lâchant,non sans un soupir de soulagement,le lourd réservoir au sol,puis il fit signe a Andy et ceux qui étaient derrière que c'était le moment de foncer a l'intérieur.
Earl attrapa sa Carabine M1,placa la baïonnette et se prépara a une dernière charge,espérant que son M2 ait fait tout le boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Mer 18 Mar - 18:35

Je suivais de prêt Andy quand il hurla: A terre ! je m'étais jeté au sol prêt de quelleques décombres causé par le premier tirs de barage allier, asser grand et large pour me sauvez la vie. Je voyais légèrement flou mon casque était tombé au sol et je m'étais frappé la tête contre une roche pendant les secousse causé par les obus.
-Macintoch, présent!
Je me relevais de peine, aidé par un camarade, puis prennais mon Garant entre plusieurs décombre, je crachais un peu de sang surment causé par me coup a la tête, je replaçais mon casque et suivais Earl de prêt, sur mais garde au cas ou un boche nous sauterais a la gorge!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Lun 23 Mar - 15:17

MJ:

Quelques allemands sortirent les têtes des bunkers ou par les embrasures pour voir le "carnarge" qu'il y avait dehors à la suite d'un tir aussi proche de leurs positions. La stupeur de l'un d'eux qui, en se relevant et en ouvrant une fente dans l'une portes blindés vit, l'espace d'un instant avant que tout ne sombre dans le noir et que plus rien ne le fasse souffrir que le doux son de la paix éternelle, un tuyaux métallique et un flash. Un officier dégoupilla une grenade et la glissa dans la fente. Un bruit assourdit par les murs de béton résonna dans ce bunker où se trouvait une seconde au paravant 4 artilleurs et deux soldats allemands.



-Cpt Spellings: RANGERS!!!! DEBOUT et EN AVANT!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 27 Mar - 4:18

- RANGERS!!!! DEBOUT et EN AVANT!!!!

Quand il entendit ces mots, Andy redoubla d'efforts pour s'engouffrer à la suite de son équipe, dans l'ouverture inopinée. Un grand bruit sourd avait précédé le cri du capitaine, celui-ci avait fait le ménage à l'intérieur, du moins, dans les abords proches.

Entouré de ses équipiers, Andy les mit en garde contre une éventuelle "surprise" Boche, comme une MG par exemple...Si elle les prenait en enfilade, c'en serait vite fini...

Le premier couloir était plus ou moins éclairé, les générateurs devaient se trouver dans une salle annexe, profondément installée dans le réseau défensif Allemand
*Quand même ingénieux, ces gars-là* Il ne s'attarda pas plus que ça sur cette pensée et donna l'ordre de couvrir chaque côté du couloir et leurs arrières durant leur progression.

Le lieutenant qui les avait accompagné s'était sans doute perdu, Andy reprit les "choses en main". Lui et son équipe progressèrent rapidement pour désorganiser l'ennemi et le "pousser à la faute", ponctuant leur avancée de coups de feu et de lancers de grenades pour balayer toute opposition.

Chaque salle necessitait presque un chargeur entier pour éliminer un ennemi pris par surprise ou presque...Certains furent tués dans leurs quartiers, d'autres alors qu'ils convergeaient dans les couloirs annexes pour intercepter les Rangers arrivant. Heureusement que leur infiltration avait été désordonnée, cela ne donnait qu'une indication imprécise de leur nombre et empêchait l'ennemi de coordonner ses efforts, du moins, dans un premier temps.

La peur et la panique, nés du sentiment qu'une position sûre a été envahie, vous fait souvent commettre de mortelles erreurs et les Allemands présents en payaient le prix. Il n'avait aucune idée d'où il pouvait se trouver, cependant, ils traçaient leur route en laissant derrière eux, une piste sanglante "vert-de-gris".

Arrivés dans une salle bourrée de transmetteurs, les Allemands présents vociféraient leurs ordres pour appeler des renforts, c'est ce que compris l'un des Rangers présents. Ils n'eurent pas le loisir d'en appeler davantage...
Tuez-les mais
préservez le matériel, ça peut servir aux gars des renseignements !

Les balles des fusils M1 déchirèrent
avec précision les uniformes de la Wermacht et du personnel de la Luftwaffe, curieusement, les deux étaient mélangés, c'était le signe du "début de la Fin", quand on "fait avec ce que l'on a".

- Ramassez tous les documents, leurs codes radios, cela nous permettra d'économiser des vies Américaines et Alliées par la suite !

Andy prit la liasse collectée mais avant de la fourrer dans sa musette M36, il se mit au transmetteur. Celui-ci était fort moderne, capable de contacter toutes les positions sur la côte par la gamme de fréquences disponibles. Il eût une idée en se rémémorant le Ranger qui comprenait l'Allemand.

Il cherchait la fréquence la plus utilisée par ce poste emetteur pour contacter les forces ennemies, là où elles étaient sensées se regrouper ou constituer un renfort indispensable. Il appela le Ranger :


- Quel est ton prénom ?

- Gordon !

- Regarde un peu ce que tu peux trouver d'interessant (en lui montrant un cahier beige frappé de l'aigle germanique où une série de fréquences s'étalaient localisant un emplacement précis)...Je cherche l'endroit de leur Q.G ou un autre endroit stratégique, tu peux me décortiquer ça ?

- Pas de problème ! Tout est clairement indiqué ! ici, c'est un dépôt de munitions...Là, un hôpital de campagne...J'ai trouvé la fréquence d'un dépôt de carburant...Pour ma prononciation, j'ai plutôt l'accent du sud de l'Allemagne, mes grands-parents ont émigré aux USA dans les années 1900...anecdote sympathique mais le temps pressait et je l'arrêtais.

- Ok, voilà ce qu'on va faire ! Je te mets sur la fréquence et tu leur demandes quelle est leur situation...S'ils ont vu des ennemis, quelles sont leurs pertes...Fais traîner la chose ! Mais auparavant tu vas contacter notre marine en explorant les fréquences, tu leur dis qu'on a investi leur poste de transmission et communique-leur toutes les fréquences ennemies que tu as sous les yeux avec ce qui correspond.

Le but est ensuite de les localiser par goniométrie, plusieurs navires vont localiser les lieux d'emissions, cela leur donnera des coordonnées de tir.

Gordon acquisça et se mit au travail, il prit contact avec la Navy U.S et Anglaise et leur communiqua les fréquences ennemies ainsi que la nature des cibles...Puis il parcourut les fréquences ennemies et commença son travail d'intoxication.





_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 27 Mar - 17:08

Quand le Capitaine lanca l'assaut,Earl,comme bon nombre de soldats US présents entra en force dans l'imposante bâtisse.
Il avait suivit Andy qui avait prit une partie des hommes "en main",Earl remarquait que ce soldat Reiben avait une Aura de leader.
Pas mal d'américains le suivirent sans hésiter.
Earl le suivait,nettoyant les pièces qui se présentaient.

Sa baïonette et sa Carbine transpercèrent divers allemands qui tentaient une sortie ou au contraire qui défendaient leurs pièces avec l'énergie du désespoir.
A ce moment précis,Earl avait le regard pratiquement vide,les pupilles dilatées.Il n'était plus homme mais fauve.

Tandis que andy et une bonne partie des Rangers le suivant vidèrent une salle de transmission importante,Earl et quelques hommes continuèrent dans la lancée,allant vers deux portes.
Quleques hommes avancèrent pour sécuriser un couloir qui se présentait,Earl se posta près de la première porte qui semblait fermée,on entendit une culasse retentir,le son résonna dans la petite pièce bêtonnée.

L'un des hommes avait un Trench Gun et il dégomma sans attendre la serrure,il se recolla contre le mur et quelques rafales sortirent déchiquetant le torse d'un Ranger moins vif.
Earl passa sa Carbine M1 et tira quelques coups,d'autres rafales fusèrent puis un claquement,et quelques autres et une injure assez violente et mélangée a une grande peur que l'on pouvait ressentir a la voix.
L'homme au Trench Gun fir un demi-tour et tomba presque nez-a-nez avec le "boche",celui-ci n'eut pas le temps de dire ouf que la moitié de ses intestins étaient répandus sur le mur derrière lui.

Le Ranger avanca a la seconde porte suivit de Earl,mais celle-ci s'ouvrit brusquement et une rafale atteignit le Ranger qui fut tué net.
Earl avancait et tomba sur l'homme a qui il colla un coup rapide de sa crosse puis lui envoya trois balle dans l'estomac,alors que l'allemand était au sol.
Mais un autre surgit,Earl se retourna et dévia de son canon la baïonette du "schleu" qui alla se planter dans la cuisse de l'ancien Marine.
Celui-ci lâcha un râle assez grave et un bon rictus tout en tombant,emportant l'allemand sur lui.
Une cohue se suivit et Earl put prendre le dessus en retournant viollement l'homme,il ne se releva même pas pour se jeter sur lui,le Kar98 traînant a sa suite,accroché a sa cuisse.Il ne ressentait pas de la douleur,elle se transformait en rage qui se désservait sur le pauvre allemand.

Earl attrapa l'homme par les cheveux et lui tapa une fois la tête sur le sol,vaguement,'homme se battait pour sa vie face au monstre qui voulait le décimer littéralement!
earl lui décocha deux droites dans les dents tandis que l'allemand en faisait a peu près de même,tentant d'appuyer sur la baïonette pour faire lâcher prise,parl a douleur au Ranger.
Mais ceci eu l'effet inverse et Earl lui balanca un méchant coup de tête,le casque étant tombé en même temps que les deux fauves.

Campbell attrapa dans son dos le manche de sa machette et réussit a la sortir assez rapidement,prenant un bon coup dans l'estomac,mais il la retourna rapidement et mit un premier coup dans l'estomac de l'homme,qui gueula a en faire frémir jusqu'aux américains présent dans la salle de transmission,puis il tenta un second coup avec la pointe,mais l'homme se défendit,attrapant la lame,mais cela ne suffisa pas et il reprit un coup dans l'estomac,un troisème entra traversa son bras qu'il mit par interposition puis un quatrième juste en-dessous la gorge.
Mais l'homme vivait encore,dans la continuité de cet élan de folie,Earl reprit sa machette droite et lui mit un coup rapide et vif dans le crâne,puis il prit la machette a deux mains et continua par plusieurs coups puissants et destructeurs.

Les rangers qui réagirent aux cris ne purent qu'être horrifié par la folie qu'engendrait le fait de passer son doigt sur la faux de la Mort attendant tranquillement pour son ramassage.
Earl s'arrêta en soufflant puis se renversa pour se poser dos a un mur.
La douleur commancait a revenir et deux-trois soldats avancèrent vers lui,tandis que les sons d'explosions et de Garands dans les derniers couloirs revenaient aux oreilles de Campbell qui ne les percut plus durant ce temps de folie.

Certains lui dirent de ne pas bouger,un voulu prendre le fusil en main mais il fut gueuler Earl et ramassa une beigne dans les dents.
Earl respira une bonne vingtaine de secondes,puis posa sa machette pour attraper a deux mains le canon du Kar98.
Il prit une inspiration puis la retira d'un bon coup en serrant les dents fortement,puis il lâcha un cri.


- Reste la,Ranger! On va te trouver un medic.

- Mon cul! Je survivrait...moi!! Je repars, ils m'auront pas aujourd'hui!


L'homme qui lui parla se releva en le regardant surprit et se recula par méfiance face a ce qu'il devait considérer comme une chose inhumaine.
Earl se releva en prenant sa machette,aidé par deux américains,puis il leur fit signe de continuer.
L'ex-Marine regarda quelques secondes,il ne trouvait plus sa Carbine M1,mais il vit le Trench Gun et le soldat mort a côté,il se pencha et le ramassa pour le mettre a son épaule,regardant une seconde le soldat,puis il dégaina son Smith & Wesson et repartit en boîtant pas mal,revolver et machette en main,vers ou devaient être les dernières pièces a vider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Ven 27 Mar - 21:14

Dans le bunker après quelleque seconde de marche et puis dans un couloir de nombreux Allemands canardaient les soldats US. Moi je me collais conte le murs chargais mon Colt 45 et mon Garant. Je me penchais un peu couvrans la majeur partis de mon corps laissant seulement mon bras a découvert. J'abbattu un boche avec mon Colt qui tomba dans un long rale de douleur. Un homme surment un offcier d'une autre compagnie charga le couloir armer d'un tompson. Ont entendu plusieurs tirs puis: Venez! Rangers ces dégagé. Alors je replaçais mon Colt dans son étuis puis prennait mon Garant. Plusieurs couloirs et intersections. Enfin nous pénétrâme dans une salle ou plusieurs Allemands travaillaient et envoyaient des transmisions et des coordonées.
-Tuez-les mais préservez le matériel, ça peut servir aux gars des renseignements !
Suivant l'ordre donné par Andy je m'agenouillais puis abattais un boche. La balle sortit du canon puis s'enfonça dans le coup d'un Allemand. Je me jetais sur un boche qui tentais de fuir. Un coup de cross dans les cotes. Il tombait au sol. J'écrasais sa main avec mon pied qui tennait un Lugger, puis je prennais le pistolet Allemand le jetant un peu plus loin. Il fallait faire un maximum de prisonniers pour avoir beaucoup de renseignement. Une chance que Paterson était présent car je m'aurais pris une bayonette dans le dos. Il m'avait crié: Dérrière toi! D'un coup je déguinais mon Colt 45 puis fichais une balle dans le front du boche. Le sang gicla sur mon uniforme. Enfin le calme était tombé mit a part des tirs lointain. Je plaçais un chargeur dans mon Garant puis chargais mon arme encore une fois. J'avais encore plusieurs munition mais je serrais bientôt à sec a ce rythme la. Paterson envoya le prisonier avec de nombreux autres Allemands des renseignements a l'extérieur qui furent escorté jusqu'a une tranchers ou de nombreux officiers Américain était présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   Jeu 2 Avr - 6:19

Pendant que mes compagnons nettoyaient les abords et couloirs du bunker, le travail de mon radio-man improvisé commençait à porter ses fruits. Il prenait des notes au fur et à mesure que les infos tombaient.

J'avais pris soin de fermer la porte blindée de la salle pour étouffer les déflagrations des coups de feu provenant de l'extérieur. Gordon me fit signe du pouce levé qu'il avait pu estimer les forces adverses dans un rayon de dix kilomètres avec plus ou moins de succès.


Au sein du bocage Normand, niché dans leurs positions désormais défensives, plusieurs bataillons ennemis étaient en place et des divisions blindées se préparaient à se mettre en route pour rejeter les Alliés à la mer, elles étaient pour l'instant trop loin pour nous inquiéter et puis...la chasse veillait aussi.

Ce que je sus ensuite, grâce à notre poste emetteur, c'est que les coordonnées transmises aux navires "amis" et leur surveillance radio sur les mêmes fréquences utilisées par l'ennemi leur permirent d'écraser sous leur feu, les positions les plus importantes dans un rayon de vingt kilomètres maximum autour des sites du débarquement.

Pendant ce temps, à une dizaine de kilomètres de là, un commandant Allemand rassemblait ses troupes dans tous les transports disponibles et réquisitionnés en moins d'une heure, ce qui représentait un sacré "parc automobile" plus ou moins homogène, même des véhicules civils faisaient partie du convoi.

Plus il y en avait et plus les craintes du commandant grandissaient quant à l'hypothèse d'un bombardement aérien, il encourageait ses troupes à se mobiliser au plus vite, ses sous-officiers prenaient le relais auprès des subordonnés et quand tous se tenaient prêts à démarrer, de sinistres vrombissements se firent entendre...ça ne ressemblait pas du tout au bruit d'avions en piqué mais c'était plus imposant.

Quelques minutes plus tôt, dans la salle de conduite du tir d'un cuirassé allié, les précieuses coordonnées recueillies avaient été réparties suivant les unités à portée de tir. Un cuirassé eut comme cible, la position d'un bataillon motorisé. Les artilleurs firent du zèle en préparant avec rapidité et précision les charges mortelles, chaque obus pesant plusieurs centaines de kilos.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Animated_gun_turret.gif

Quand ils firent feu sur la cible, la volée d'acier explosif s'envola à une vitesse doublement supersonique, ne laissant que moins de vingt secondes à l'ennemi pour se mettre en sûreté...Mais quel abri pouvait résister à ce "marteau" venu du ciel ?

Les interrogations du Commandant s'évanouïrent en un instant, il avait entendu l'onde de choc située derrière les projectiles, ce qui retarda la réaction de l'ennemi de quelques secondes. Puis...tout ce qui était, fut transformé en chaleur et lumière suivi d'une déflagration infernale dont l'onde de choc balaya tout dans un rayon de plusieurs centaines de mètres.

Les rares survivants pourront peut-être témoigner de ce "himmel feuer" (feu d'enfer) mais pour la plupart d'entre eux, ce fut le dernier bruit qu'ils entendraient à jamais étant devenus sourds à vie...Quant à leurs kameraden, il ne restait rien sur place qui put témoigner que des centaines d'hommes étaient encore vivants, moins d'une minute plus tôt, à part des carcasses tordues, brûlées, pulvérisées...Le métal avait vaincu la chair, lui seul subsistait.

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre Dog Green et Dog White   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre Dog Green et Dog White
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: France :: Plages-
Sauter vers: