Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dans la chaleur, le sable et les shrapnels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Jeu 5 Mar - 15:03

11 Décembre 1942. 18h

Encore une crête de 88 a prendre, ces canons faisaient tant de dégat dans les rangs des chars que c'était désormais a l'infanterie d'ouvrir le passage. Le temps était propice a une telle action, le vent soulevait le sable dans une légère brume, ça éviterait de se faire prendre en grippe trop vite par les MG, mais McGregor n'était absolument pas pressé de foncer sur la position adverse comme sans doute toute la compagnie.

Chacun des soldats britanniques regardait l'horizon, d'ici quelques minutes et si le vent se maintenait les positions allemandes ne seraient plus en vue; et alors ce serait le moment de se rappeler qu'un soldat anglais courait plus vite qu'une balle allemande.

La compagnie n'attendait plus que l'appel radio, et ils sauraient qu'ils devraient se taper environ 300m de découvert avant les positions. Il ne devait rester que quelques minutes maintenant, mac vérifia son arme encore une fois. Campbell se trouvait juste a côté de lui, ce veinard avait un thompson, pas qu'il adorait cette arme mais que dans les tranchés en général c'était mieux qu'un enfield.

- Alors mac, tu vas te faire combien de fritz tu pense?

- Je vais surtout essayer de pas me faire tuer, j'te rappelle juste au cas ou, qu'on a compté un truc comme au moi 7 MG là haut.

Campbell déglutit bruyamment, bien sur que non il n'avait pas oublié, il avait juste essayé de détendre l'atmosphère avant l'attaque. De plus en plus imminente, on ne distinguait plus que la première ligne allemande et encore mal.

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Dim 7 Juin - 21:07

MJ:

Un officier et un radio se tenaient à 6 mètres sur la droite de McGregor. L'officier, un lieutenant se tenait à genoux, jumelles en main, à scrupté la position de 88 que la compagnie devait prendre d'assaut. Un véritable défilé de sacs de sables, de MG, les six 88, les 120 allemands supposés tenir la position et un terrain désertique de tout sauf d'un unique rocher de 70 cm de haut à première vue et de 3 mètres de large.

Le radio parla et donna le combiné au gradé. L'homme adressa un "Roger" et fit passé le mot qu'il ne restait qu'une minute avant le tir de barrage funigène. L'assaut devait être lancé au même moment.

Le temps s'écoula dans une lenteur immense pour les officiers et hommes aguerris, mais à une vitesse folle pour les soldats les plus jeunes. Le vent était faible, le soleil tapait fort et le sable s'infiltrait partout. La minute passa. Un bruit sourd tomba du ciel et les fumigènes commençèrent à se déployé lentement, mais en grand nombre sur une grande ligne. Le signal fut donné et l'officier se leva, s'élança à l'assaut et s'écroula mort aussitôt atteint d'une balle à la tête.



HRP: J'espère que ça te conviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Lun 8 Juin - 15:53

Les fumigènes se posèrent a quelques mètres des lignes allemandes, trop loin comme toujours. Certains des hommes faisaient leur prière tandis que le Sgt Wallace donnait les dernière instructions:

- Courez vite et en zigzag, si jamais on se retrouve cloué, couchez vous, et balancez vos grenades. Gaffe a vous, et revenez entier. Et faites gaffe au gars de Price, j’vous rappelle qu’ils vont essayer de s’infiltrer par le côté après le début des combats.

Mac lui revérifia une 3ème fois que son fusil ne le lâcherait pas en cours de route, en face le fumigène se déployait lentement. Et au bout d’une trentaine d’interminables secondes, le lieutenant se leva et lança l’assaut… pendant moins d’une seconde une balle l’ayant touché, mais le mouvement était parti et feu de barrage ou pas les soldats britanniques étaient maintenant en train de foncer vers leur mort ou bien celle de leur ennemis.

Il n’y avait que 100 petits mètres jusqu’au lignes ennemies, autant dire un kilomètre car sous le feu ennemi tout changeait, les secondes devenaient des minutes, les mètres, des kilomètre et votre chargeur plein devenait vide. L’effet de l’écran de fumée couplé au sable qui volait aidait bien, mais ça ne suffirait pas, les soldats arrivaient au bout de l’écran, et d’ici peu il pourrait distinguer l’ennemi dans le blanc des yeux.

Le régiment déboucha hors de l’écran de fumé, et aussitôt ce fut un carnage pire qu’avant. Le Sgt fit signe de se plaquer au sol et de se couvrir comme possible. Il montrait ses grenades signe qu’il voulait en faire manger un maximum aux allemands. Et Mac ne s’aperçut du miracle qu’a ce moment, il était juste contre une dépression rocheuse, c’était faible mais au moins ça protégeait un tant soit peu. Au final et après plusieurs minutes de feu nourris et de progression lente ils pouvaient enfin se préparer a poursuivre ce qui avait été commencé. Ils étaient une petite cinquantaines a avoir réussis a atteindre ce point. Le Sgt compta, 1,2.…3 et plusieurs dizaine de grenade Mills et de fumigène firent un long vol plané vers les lignes allemandes.

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Mar 9 Juin - 15:09

MJ:

La pluie de grenade tomba sur la première ligne allemande. Le tir d'une MG s'arrêta à jamais. Nombre d'allemands furent blessés et tués, mais les survivant répliquèrent avec, à leur tour, 5 grenades à manches qui tombèrent, dispersées, sur les britanniques à couvert.

La ligne allemande avait par contre largement soufferte sous les Mills meurtrières. La première tranchée ne contenait plus qu'une 20 aines d'allemands encore en état de se battrent au niveau où les grenades avaient sautées.

Plus haut dans la défense allemande se trouvait une section de tireur, utilisant des mauser 98, très doués qui protégeaient la première ligne avec des tirs précis et meurtriés. Ils avaient déjà abattus un radio et celle-ci était toujours dans un léger renfoncement et semblait intact, enfin à la vue des britanniques. Un caporal tenta de la récupéré, mais un des tireurs allemands l'arrêta d'une balle à la poitrine. L'homme s'écroula en hurlant de douleur. Il se mit à appeler un médecin et de l'aide. Un soldat se précipita à son secours, mais il fut également touché et s'écroula à un mètre du caporal.

Un sous-lieutenant arriva aux côtés de McGregor.


-Il nous faut récupéré cette radio!

S'adressant à un autre soldat proche de la radio:

-Attrapez-moi cette radio!

L'homme se retourna vers l'officier et le regarda avec un air terrorisé, puis regarda la radio et les deux hommes qui criaient encore. Il prit une respiration et s'élança à toute vitesse. Il agrippa la radio et coura le plus vite qu'il put vers sa planque précédente, mais avant qu'il n'y arrive, il fut touché à la jambe gauche. Il fut alors encerclé de gerbes de sable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Sam 20 Juin - 9:58

Le groupe tapi derrière un rocher miraculeux attendait que les grenades explosent et que les fumigènes se déploient, pendant ce temps certain continuaient l'assaut inutilement. Au bout de 2mn le Sgt hurla:

- ALLEZ EN AVANT!

Et il se jeta hors de l'abri suivi par les soldats sous les ébahi du St-Lt.

Mac avait suivit le mouvement de ses camarade et il approchait maintenant du nuage de fumée, il cherchait des oreilles le bruit de la mitrailleuse encore en activité, et il s'en rapprochait le plus vite possible. Et ce fut par surprise qu'il tomba dans la tranché juste a côté de la mitrailleuse. Il se retourna et abattit le soldat aux commandes, pendant ce temps autours de lui les combats faisaient rage et plusieurs soldats tombaient britanniques, pour certains, allemands pour la plupart.

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Dim 12 Juil - 20:57

MJ:

Dans le système de tranchées des allemands, il y avait des jonctions permettant le déplacement, à couvert, de la première ligne à la deuxième, de la deuxième à la troisième et, enfin, de la troisième à la ligne de 88 ciblée par les britanniques. Chacun de ses passages sont couvert par une MG 34 avec deux servants et deux soldats. Le plus proche de la position du rocher se trouve à 150m sur la droite.

Dans la tranchée, la lutte fait rage entre british et allemand. Les allemands refusent de laisser leurs positions et se défendent avec acharnement. Les british sont par contre en mesure de submerger la première ligne allemande.

Un officier allemand ordonne la défense de la tranchée montante avec une dizaine de compatriotes. Ils se barricadent rapidement dans une ouverture, avant la tranchée reliant les deux premiers niveaux, derrière des sacs de sables. Équipé d'armes légères, ils tiennent bon devant les premiers britanniques qui chargent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Lun 13 Juil - 16:26

La situation se calma et les tommy’s purent enfin se poser une minute contre la paroi du fond de la tranchée. Avant de repartir, il y avait encore 2 lignes a franchir pour atteindre les 88. Et pour ça il fallait commencer a passer a la seconde ligne, une MG au bout du boyau et une bande d’allemands qui gardent le même boyau retranché dans un renfort.

Une grenade lancé par le Lt plus tard, le boyau était plus ou moins clair. Maintenant il fallait passer la MG située a 15 bon mètres. Les coups de fusil n’y changeaient rien, la MG refusait de se taire. Les soldats les moins aguerris hurlait dans tout les sens, les plus vieux eux cherchaient une solution.

McGregor lui se trouvait un peu entre les 2, bien paniqué avec une certaine envie de survivre, et en même temps il avait envie de passer. Comme tout le monde il était sur. Finalement il prit l’initiative de prendre une radio a terre pour appeler un appuis aérien a base de Spit’ et d’Hurricane et mitrailleuses de .303 et de quelques bombe légères. Il se mit a hurler:

- TOUS A TERRE! Les avions arrivent!

C’était la bonne idée, les 88 ne pourraient pas tirer suffisamment haut a cause des filets de camouflage. Maintenant le risque c’était que les avions tirent un peu trop court.


[hrp: j'imagine que j'réduit un peu les choses prévues mais vu que j'aimerai que Kerr nous rejoignent au plus vite...]

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr
sergent
sergent
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 09/06/2009

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction:
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Mar 14 Juil - 16:26

Dans de vieux Churchill I, malgré leurs jeune âge, le groupe de 4 chars avançaient, char de Kerr en première ligne, encore loin de la crête.
- Foutu char ! Même pas capable de donner des chars qui marchent bien !
Le groupe avait reçu l'ordre d'aller aider une compagnie d'éclaireurs bloqué, qui devait prendre une crête bourré de canons de 88mm, meilleurs canons allemands. "Parfait contre l'antichar ! Génial" pensa Merc. Puis, il fit un signe à l'opérateur radio (et copilote) pour qu'il transmette un message, si le système radio marchait encore...
Mais, le message pouvait bien être envoyé...
- Ici groupe de chars de soutien. Nous sommes à 2km de votre position. Dîtes nous quand attaquer...
Les chars s'arrêtèrent lors, à 2km de la crête, déjà un peu plus visible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Jeu 16 Juil - 11:14

MJ:

HRP: Attention à l'écriture et à utilisé le bon nom de personnage....


Ce fut 4 hurricaines et 2 spitfires qui répondirent à l'appel. Ils attaquèrent par groupe de deux finissant avec les spitfires. Les deux premiers hurricaines firent un passage à la mitrailleuse par le flanc et largèrent les bombes un peu au hasard. Le mitraillage fit de nombreux blessés chez les allemands. deux tombèrent sur la deuxième ligne, une entre la première et la seconde et une sur la troisième. Quelques britanniques furent atteint par des éclats.

Un britannique accrocha au bout de sont Lee Enfield un drapeau britannique au moment même ou les deux suivants commençaient leur attaque.

Les deux hurricaines firent un passage à la mitrailleuse droit sur la première et deuxième ligne. Aussitôt qu'ils aperçurent le drapeau, une bombe avait déjà été larguée, ils décrochèrent de leur attaque. Le mitraillage avait fait très peu de blessés, mais la bombe elle avait atteint une entrée de tranchée montante. Les malheureux qui si trouvaient furent presque tous tués. Quelques tirs de 88 furent effectué contre ces deux appareil à leur abandon. Aucun ne furent touché.

Le troisième passage fut effectué par les deux spitfires qui mitraillèrent la position de 88. Le résultat fut impossible à déterminer.

Un quatrième passage fut de nouveau effectué par les deux hurricaines qui avaient abandonnés. Cette fois ce fut concentré sur la deuxième ligne et les positions fortifiés. Les trois bombes furent larguer en connaissance de cause. Trois positions de MG furent anéanties par les bombes de 250 LB.

Les dégâts dans les tranchées étaient énormes et beaucoup d'allemands et des britanniques furent blessés ou tués.



HRP: Si tu veux tu peux continuer sans moi vu que je pars une semaine. Je t'ai fournit de quoi animé ta monté. Enfin, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   Ven 24 Juil - 18:48

Les avions se mirent a transformer la ligne en chaos indescriptible. Soulevant le sables et arrachant des vies. Au milieu de tout ça les soldats de sa majestés n'avaient pas été épargnés. Le dernier avion passé Mac s'élança avec les autres soldats. Objectif dans la tourmente de sable: les 88mm.

A ce moment et alors qu'ils atteignaient la seconde ligne sans rencontrer plus de résistance une voix familière se fit entendre:

Allez! Allez! Allez!

C'était le Cpt Price qui arrivait par le côté. Visiblement les avions l'avait aidé a aller beaucoup plus vite que prévu. Le 2ème ligne était a peu près nettoyé et les défenseurs semblaient avoir reflué sur la position des canons. L'un d'entre eux fumait d'ailleurs un peu, apparemment touché par les tirs.

Arrivés sur la 3ème lignes les soldats britanniques durent se rendre a l'évidence tout les allemands restants étaient sur la dernière ligne. Il ne restait plus qu'une chose a faire: baïonnette au canon et en avant. Ca allait pas être beau a voir mais c'était la seule solution au problème les avions ne pourraient pas revenir pour un second raid.

Les britannique s'élancèrent donc a l'appel du sang. Enlevant la seule MG de la ligne en moins d'une minute il ne restait plus que le nettoyage a faire.

10mn après les britannique faisaient le compte des morts. Mac avait signifié aux blindés qu'ils pouvaient reprendre leur avancée vers la ville voisine, dont il ne se souvenait plus du nom.

Il ne se souvenait plus trop des 10mn qui précédait non plus d'ailleurs. Mis a part qu'il avait embroché un premier allemand sur son "clou", qui en avait abattu un autre alors qu'il cherchait a gagner une MG. Et après? Ah oui la grenade qui avait explosé a côté de lui l'avait projeté sur le côté et dans les vapes. Quand il était revenu a lui le Sergent faisait l'appel.

Maintenant la suite des opération consistait a prendre la ville de... Il ne s'en souvenait pas, malgré ses efforts pour. Enfin bref il irait sans doute prendre cette ville le lendemain mais cette fois les blindés seraient là pour le soutien. Du moins il espérait.

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la chaleur, le sable et les shrapnels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la chaleur, le sable et les shrapnels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je voudrais voir le monde dans un grain de sable ? Sango
» "Je cherche un peu de chaleur à mettre dans mon coeur" [Magenta]
» Dans l’eau un grain de sable et un rocher coulent de la même façon. ELEANORE ?
» Du sable dans les chaussures, Cissy et Killian, LIBRE !
» Les pieds dans le sable chaud. [PV : Anna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: Afrique-
Sauter vers: