Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Porte avion Zuikaku et son groupe naval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isao Shibita
Sho
Sho
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Mer 29 Juil - 19:08

[Hrp: ici seront postées toutes mes actions sur le Zuikaku, mon porte avion d’attache]

Isao rentrait a la maison, ou plutôt sur le bateau qui allait lui servir de maison. Il se guidait lentement sur le « miroir aux alouettes » tout en profitant du magnifique soleil couchant, spectacle quotidien dans les vastes eaux du Pacifique. Mais tout ça cachait une réalité bien plus sombre: le Zuikaku faisait route vers Guadalcanal, et dans quelques jours a peine, Isao comme tout son groupe serait de nouveau aux prises avec les américain. Et c’était une pensée qui ne faisait que le réjouir. Il était impatient d’y retourner et de rajouter d‘autres avions US a son tableau de chasse.

Finalement il toucha le pont, accrocha son câble d’arrêt qui stoppa brusquement son appareil alors que mécanos et pilotes accouraient pour accueillir le nouveau venu, ou plutôt le revenant. C’est dans ces moments qu’on pouvait mesurer l’esprit de camaraderie qui régnait dans les unités militaires de l’empereur.

Une fois descendu de son avion, l’énorme groupe se mit en route pour les quartiers de l’équipage afin de fêter ça au saké. La réserve a bord était énorme, c’était une tradition japonaise: le saké pour fêter la victoire; même si dans ce cas ci ça n’en était pas une déroger a la règle ne ferait pas de mal.

Ce soir on fêtait les siens, demain on ferait la guerre. Cette phrase était claire dans l’esprit d’Isao.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Ven 7 Aoû - 5:37

Certes le saké est l'alcool-roi sur tous les territoires conquis par les Glorieuses Armées du Soleil-Levant, néanmoins la tolérance du corps a ses limites et ton groupe les atteint vite au bout de plusieurs bouteilles vides. La pièce, proche des cuisines, peut contenir au maximum 10 hommes, elle se remplit très vite et bientôt un nuage de fumée aux vapeurs alcoolisées finit par imprégner l'atmosphère confinée du lieu.

Plusieurs de tes camarades font plusieurs visites à la cuisine et...le ton monte entre le cuisinier en chef et un gradé, un sergent-mécanicien, plus précisémment.


- Par l'absorption de ce saké, nous rendons hommage à l'Empereur ! dit l'un
- Vous avez saisi la ration de plusieurs dizaines d'hommes ! Avec tout le respect dû à votre rang, il n'y aura bientôt plus de quoi rendre hommage à quiconque ! Je vous demande de quitter ma cuisine, sinon, votre prochain repas sera froid ainsi que celui de l'Etat-Major, vous ne voudriez peut être pas que j'explique à l'Amiral, pourquoi j'ai dû lui servir un repas froid ?
Le cuisinier faisait l'impossible pour que le sergent s'en aille sans perdre la face mais il tenait bon sur sa position, c'était son domaine ! Jamais il n'aurait eu l'idée d'aller investir les hangars, lui !

Devant sa détermination, le Sergent le regarda de haut en bas et par défi, s'empara d'une dernière bouteille puis il recula jusqu'à la porte, l'air fier, tenant précieusement l'objet de sa convoitise. Le cuisinier tenait un hachoir dans la main...Il devint blanc de rage et commença à lever lentement son arme blanche pour prendre de l'élan, le mécano referma la porte aussi vite que possible et un choc se fit entendre contre elle, un bout du tranchoir dépassait de celle-ci.

Le Sergent eût une goutte de sueur qui perla sur sa tempe puis il se mit à rire !
- En tous cas, il sait se servir de son tranchoir celui-là ! ça ne m'étonne pas que l'Amiral l'ait à la bonne !

Au cours de la beuverie, les langues se délient et on rend hommage aux filles et à leur petite vertu etc...Certains sont joyeux, d'autres plus graves, le souvenir de l'assaut sur Pearl est déjà loin et pour certains, ils ont eu un avant-goût à Midway de ce qui attend la majorité, n'osant exprimer tout haut, ce qu'ils pensent tout bas.

Loin de vos préoccupations éthyliques, dans le sérieux et le feutre des salles d'opérations combinées, confrontés à une forte résistance dans le sud, l'Etat-Major à décidé de détacher la 5e division de porte-avions, composée des Zuikaku et Shokaku, pour s'occuper de l'Australie et tout particulièrement de Port Moresby.

Cette flotte principale est couverte par le petit porte-avions Shoho, portant 22 appareils, le tout formant l'opération MO.

Vous avez su que certains de vos camarades sont basés sur Rabaul (la 25ème flotille)vous fournissant, un précieux appui pour des reconnaissances quasi-quotidiennes mais rien de plus ne filtre de la part de vos supérieurs, vous êtes là pour agir et non pour réfléchir et pour l'instant, entre deux brumes, il y a cette bouteille qui ne demande qu'à être vidée...Kempaï !

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/


Dernière édition par Andy Reiben le Ven 7 Aoû - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Isao Shibita
Sho
Sho
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Ven 7 Aoû - 9:30

Isao avait commencé a boire, et comme il le savait, les seuls soldats a savoir se maitriser a la boisson était leurs ennemis britanniques. Il en était déjà a sa 3ème tasses. L'esprit embrumé par l'alcool il ne se savait plus maitre de ses gestes. Il voulu s'arrêter mais une tasse supplémentaires servie par son Shosa, ça ne se refusait pas. Et ce fut la quatrième qui descendit direct dans son estomac, l'aidant a chanceler encore plus.

A l'intérieur de la cuisine un chef mécanicien était en trin d'en venir aux mains avec un des cuistots qui voulait l'empêcher d'embarquer plus de saké. Il chercha avec d'autres hommes a l'empêcher mais s'étala lamentablement en butant sur la rebord de la porte de la cuisine. Intérieurement une voix lui répétait encore et encore que son attitude n'était pas digne de celle d'un soldat de son altesse impériale.

Il se releva avec difficulté, des camarades pilotes l'aidant a aller jusqu'à la couchette avec difficultés eux aussi. Il s'allongea avec difficulté, renonçant a articuler quelques mots pour savoir ce qu'il était devenu du cuistot et du chef mécano. La seule chose dont il était sur c'était que si le chef de bord apprenait ça, la fête allait continuer de la mauvaise manière pour eux. Mauvaise mais méritée.

Le jeune pilote s'endormit finalement assez rapidement dans un sommeil réparateur et dégrisant en sachant parfaitement que le lendemain il aurait mal a la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Sam 8 Aoû - 10:09

En effet le réveil est plutôt douloureux...Une voix vous parvient de très loin :

- Isao...Isao...Debout, tu dois partir en patrouille dans une demi-heure, j'ai vu ton nom inscrit au registre des vols.

Entre deux brumes, vous reconnaissez la voix de votre ailier, Musaki. Sa main vous secoue, ça, conjugué au roulis du navire...Une envie de vomir vous prend soudain et finit de vous réveiller totalement.

Il vous faut vite trouver où vous soulager sinon ! Dans votre esprit désormais passé à l'état "d'alerte rouge", vous réfléchissez très vite où vous pourriez évacuer le trop-plein de la veille.

1) Par la rambarde vers le large !
2) Dans les toilettes les plus proches !
3) Vite un seau !

Que choisissez-vous ?

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/


Dernière édition par Andy Reiben le Lun 10 Aoû - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Isao Shibita
Sho
Sho
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Lun 10 Aoû - 10:55

**Merde une patrouille avec la gueule de bois...**

Isao venait de se promettre intérieurement de ne plus toucher a plus d'une tasse de saké a la fois. Ne plus jamais être dans cet état. Il se redressa tant bien que mal sur sa couchette. Le point positif là dedans c'était qu'il était déjà prêt, il avait en effet dormi habillé en tenue de vol.

Le point négatif, c'était cette gueule de bois et cette envie de gerber qui le submergea d'un coup. Heureusement se réveiller un matin, avec une gueule de bois sur un porte avion n'était pas une première pour lui et il savait parfaitement ou aller: le hublot a 2m de sa couchette. Mais c'était le matin ou tout était urgent que ce put*** de hublot ne s'ouvrait pas.

Le seul endroit assez proche ou aller se libérer maintenant c'était les latrines ou Isao se précipita avec le plus de vitesse possible, en essayant de réprimer jusqu'à son objectif cette envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Lun 10 Aoû - 14:05

Sage décision !

Vous vous précipitez en "petite tenue" vers les toilettes du bord, la coursive a été récemment lavée et vous manquez de vous rétaler deux ou trois fois.

Ce manque de contrôle involontaire vous a permis d'éviter le balais de pont réglementaire, transformé en javelot, jeté par l'un de vos camarades furieux parce que vous lui avez ruiné deux heures de travail mais comme vous êtes de dos, impossible pour lui de vous reconnaître !

Le dernier projectile est le savon carré, formant un cube d'une blancheur immaculée de 10cmX10cm (normes de la Marine Impériale, s'il vous plaît) lancé à toute force qui manque de vous fracasser la tête et explose en une myriade d' éclats qui vous éclaboussent alors que vous vous engouffrez dans la salle tant convoitée !

Là, apparemment tes camarades t'ont devancé ! Tu entends les échos sonores des conséquences de la veille et le joli bruit des cascades brunâtres dans les cuvettes, hors de ta portée !

Cela ne fait qu'empirer ton malaise et dans un sursaut d'énergie, tu ouvres le hublot ! L'air marin s'engouffre et te soulage momentanément mais c'en est trop ! Telle une gerbe de DCA touchant un avion torpilleur ennemi, le contenu de ton estomac décrit une courbe gracieuse et va s'étaler en rafale sur les ponts inférieurs.

Des cris s'élèvent ! Tu as touché quelqu'un mais tu n'oses pas sortir la tête ! Il te reste à peine 15 mn pour regagner tes quartiers, enfiler ta tenue et te présenter au pont d'envol. Plus bas, l'écho sonore de pieds rageurs se font entendre, apparemment, certains veulent mettre la main sur celui qui a osé salir l'uniforme d'officiers passant par là et, en général, la police militaire les suit de près.

A toi de jouer ! Cours Isao ! Cours !

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Isao Shibita
Sho
Sho
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Lun 10 Aoû - 15:58

Enfin, la composition a la texture peut attirante fit un vol plané non réglementaire vers la mer en passant par la tête d'un type qui était au mauvais endroit au mauvais moment.

Enfin ça allait mieux maintenant, il regarda sa montre: 15mn sur le pont d'envol, et il n'avait aucune idée du plan de vol. Il allait devoir s'arranger pour voler en ailier cette fois la.

Rester a récupérer ses affaires de vol, sur son lit ou dans son casier dans la salle de préparation. Seulement voilà cette fois la, les affaires n'étaient pas a leur place. Il se souvenait vaguement les avoir laissés en cuisine, vaguement. Restait a affronter le cuisinier chez qui ses camarades avaient foutu un sacré boxon la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Lun 10 Aoû - 18:50

Quand tu te présentes aux cuisines, par le hublot de la porte, tu vois, un visage au regard noir qui te fait face et te scrute de haut en bas.
- Qu'est-ce que tu veux ? Ici, c'est mon domaine ! Tu es pilote ? Tu n'as rien à faire chez moi !

Il se retourne vers la salle : - Espèce de maladroit ! je t'ai dit de bien malaxer la pâte de riz, pas de la caresser ! Recommence ! Et si ce n'est pas bien fait, tu ne mangeras pas !

Visiblement, tu as affaire au cuistôt en Chef, celui qui avait tenu tête au Sergent-Mécanicien. On peut dire que c'est un "dur à cuire" (sans vouloir faire de jeu de mots !) Tu as le temps de jeter un bref coup d'oeil par le hublot pendant que le Chef enguirlande l'un de ses subordonnés, tu ne vois rien qui ressemble de près ou de loin à ton équipement.

Il te faut retourner dans ta chambrée, peut-être as-tu mal regardé ? A ta montre, encore 7 minutes...Le temps te presse. Ton intuition te pousse à ré-éxaminer les casiers prévus pour ça. La porte de l'armoire métallique s'ouvre et tu retrouves tes affaires en bon ordre. Le Saké t'avait brouillé l'esprit et fait baisser ta vigilance. Le temps de t'habiller en vitesse puis tu te diriges vers le pont d'envol grâce à l'ascenseur.

Heureusement pour toi car à ce moment, tu vois plusieurs de tes camarades n'ayant pas réagi assez vite, se faire botter le train ou se prendre des coups de cravache en bambou, escortés par des MP et un officier de l'aéronavale, la casquette maculée de tâches brunâtres...eeuuurrkk !

A ce triste souvenir, un relent gazeux remonte jusqu'à ta bouche, tu as la présence d'esprit d'étouffer le son avec ton écharpe.

Sur le pont, ton ailier te salue en te faisant signe de la main, il ferme sa verrière, attend l'ordre final puis s'élance ! A ton tour de décoller ! Ta check'list a été préparée par les mécanos, le temps de vérifier puis de t'envoler à ton tour. l'air frais te dégrise et chasse définitivement les souvenirs des excès de la veille.

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Isao Shibita
Sho
Sho
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Lun 10 Aoû - 19:09

Aie la tuile, l'équipement n'était pas dans la cuisine, un de ses camarades bien intentionné et sans doute moins éméché l'avait sans doute remis en place.

Il redescendit a toute vitesse récupéra enfin son gilet de sauvetage, son parachute et son arme de poing, les ré-enfila pensant a bien tout vérifier comme a chaque. Ensuite se précipiter vers le pont d'envol en retard de 15 bonnes minutes qui normalement lui servaient a vérifier son appareil et sa checklist. Enfin il serait a l'heure pour le décollage.

Il grimpa dans son cockpit, se sangla, signa sa checklist et se mit en position de décollage. Au final, suelement 2 petites minutes de retard sur ce qui avait été prévu. Il mit les gaz a fond laissant sa verrière ouverte afin de terminer son réveil fouetté au vent.

Il consulta sa carte et se rappela qu'il n'avait pas de cap a prendre, et pire: qu'il était chef de patrouille aujourd'hui. Il ne connaissait même pas la fréquence sur laquelle le groupe communiquait. Et pour récupérer ça et bien c'était mal parti. Il y 'avait bien la fréquence d'urgence mais ça signifiait se faire entendre du Zuikaku, du commandant et donc se faire allumer a son retour. Ce genre d'erreur ne pardonnait pas, surtout si il devait voler dans un ciel saturé de bandits.

**A une époque on volait dans le ciel sans radio ni carte, ça n'est pas un problème... Sauf qu'aujourd'hui j'ai besoin de mon itinéraire de patrouille.**

Il n'avait pas le choix, il allait signaler un problème de radio a son ailier, c'était la meilleure solution, ainsi ce dernier pourrait prendre la tête de patrouille. Il n'aimait pas voler en ailier. Ca signifiait être le 2ème a se servir en cas de contact.
L’autre problème de signaler l’absence de radio c’était de passer de groupe de deux a unis, a deux loups solitaires bien plus faciles a descendre en cas d’attaque. Mais c’était un risque a courir pour son honneur, Ottawa le comprendrai très bien du moins il espérait. Il se porta a hauteur de son ailier, et lui mima ’’ma radio est en panne, prends la tête.’’

Il lui fallu reprendre a 3 fois son message pour que Ottawa comprenne, agite ses ailes et passe devant prenant la bonne direction pour la patrouille. Isao était maintenant plus rassuré, il priait maintenant pour ne croiser aucun ennemi, sinon ça serait la pire des situations qu’il ai jamais vécu. Isolé et a la merci des chasseurs. Mais pour le moment le ciel était bleu et la mer d’azur, mis a part le froid de plus en plus glacial qui l’avait poussé a refermer sa verrière, ça semblait le paysage idéal pour des vacances. Et pour le moment aucune présence hostile a l’horizon, il allait pouvoir se concentrer sur le second problème: sa radio, il lui fallait la saboter afin que la panne pour le moment factice devienne réelle. Il essayait de réfléchir a ça mais il se concentrait avant tout sur l’horizon et sur d’éventuel bandits qui surgirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Mar 18 Aoû - 11:44

Votre itinéraire de patrouille longe les îles Salomon, prolongement naturel de la base de Rabaul. Le dernier point de référence étant l'île de Tulagi, proche de Guadalcanal, une base pour hydravions a été mise en service, le 3 mai (1942).

Votre mission : Découvrir où se cache l'ennemi, son cap et l'étendue de ses forces. Ne pas engager celui-ci mais revenir à bord pour refaire le plein puis engager l'assaut décisif avec les forces et l'armement adéquat !

Partir en patrouille sans radio, serait un pur suicide, vous ne seriez d'aucune utilité si vous ne pouviez pas communiquer d'où vient le danger ou pour localiser les forces navales ennemies ! Votre ailier vous dépasse et vous fait signe de le suivre.

Il décrit un virage gracieux à gauche, vous voyez le Mitsubishi A6M2 plonger entre les rares nuages, perles de coton paresseuses, surplombant l'écrin des eaux cristallines du Pacifique.

Quand il finit sa boucle, il fait route à l'opposé de la vôtre...Vous êtes à environ 10 minutes de votre porte-avions, ce qui vous laisse du temps pour mettre votre plan a execution (sabotage de la radio), si c'est ce que vous désirez...


[HRP : Voler sans radio ? Je vais faire des recherches pour savoir si les "Zéro" en avait une ou non...http://voughtf4u.over-blog.com/pages/Breve_Histoire_du_Mitsubishi_A6M_Zero-1103666.html

Historique du "Zeke"

Le Mitsubishi A5M Claude entrait juste en service au début de l'année 1937 lorsque la Marine impériale japonaise se mit à la recherche d'un éventuel successeur. En mai, elle avait mis au point un certain nombre de spécifications pour un nouveau chasseur embarqué qui fut envoyé à Nakajima et à Mitsubishi. Les deux entreprises commencèrent leur travail tout en attendant des détails supplémentaires.

Se fondant sur l'expérience de l'A5M en Chine, la marine japonaise envoya ces informations complémentaires en octobre et demanda ainsi une vitesse de 500 km/h à 4 000 m et une vitesse ascensionnelle de 3 000 m en 3,5 min. Ils avaient besoin d'un rayon d'action de 2 heures à puissance normale qui devait monter jusqu'à 6 ou 8 heures en vitesse économique avec des réservoirs supplémentaires. L'armement devait comporter deux canons de 20 mm et deux mitrailleuses de 7,7 mm, et l'avion devait pouvoir emporter deux bombes de 30 ou 60 kg.

Tous les futurs Zéro devaient être pourvus d'un équipement radio
. Enfin, la manœuvrabilité devait être au moins aussi bonne qu'avec l'A5M, tandis que l'envergure devait être inférieure à 12 m pour pouvoir tenir sur les porte-avions.
]

[Ajout chronologique : Nous sommes le 4 mai 1942, Toyko a été bombardé par 16 B-25 Mitchell, 3 semaines plus tôt. Cet acte d'une folle audace, a semé le doute parmi la population de la capitale et a remonté en bloc celui des Américains. Pour l'instant aucun écho ne vous est parvenu à cause de la censure militaire.]

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Isao Shibita
Sho
Sho
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Dim 6 Sep - 10:42

Isao se mit lentement a suivre son ailier désormais leader de patrouille. Il s’était également employé a farfouiller dans le fils de la radio pour la saboter lui-même. Il relevait de temps en temps la tête pour voir ce qu’il faisait. Et bout de la 3ème fois, Ottawa avait disparu. Faisant passer son avion sur le dos pour en voir plus il aperçut finalement son camarade… allant totalement dans la direction opposée vers le Zuikaku… Il rentrait.

Pas le choix pour Isao, il devait suivre. Ce qu’il fit, d’une simple boucle inversée qui l’amena au ras des flots, avant que son appareil ne le ramène a hauteur de son leader. Il s’était déroulé environ 5mn depuis leur départ, ce qui voulais dire 5mn retour plus un court circuit d’attente puisque selon les procédure, ce serait a Isao de poser le premier a cause de son « incident » de radio. Il n’avait que peu de temps pour mener son projet a bien.

Il coupa juste un fil avec son couteau de survie, cela suffirait bien assez. Fort heureusement le Zuikaku était en vue, et les 2 appareils s’alignaient sur le bon azimut pour se poser. Ce qui se fit une minute plus tard pour Isao, La décélération due au câble d’arrêt fut une nouvelle fois brutale, il ne s’y ferait sans doute jamais et c’est a ce moment que son estomac lui rappela que l’abus de saké était dangereux pour la santé. Fort heureusement il parvint a se maîtriser et a ne pas repeindre son tableau de bord couleur vomi, ça aurait fait tache dans tout les sens du terme.

Il descendit et couvert par le vrombissement du moteur d’Ottawa, il expliqua au chef mécano son problème.

Finalement au bout d’une dizaines de minutes les choses furent a peu près réparée, et les 2 pilotes purent reprendre l’air, Isao ayant par ailleurs récupéré le plan de vol, et tout ce qui allait avec la patrouille, une patrouille de reconnaissance d’ailleurs, chose qu’il ignorait jusque la.

Propulsés par leurs puissants moteurs Mitsubishi les deux zéro reprirent l’air a vitesse grand V, leur patrouille avait déjà 30mn de retard, et même dans un monde ou les retards en vol étaient fréquents, la ça faisait beaucoup. Mais il fallait faire avec, comme toujours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 48
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   Dim 6 Sep - 16:35

La reprise de la patrouille fut la seule anecdote de ce début de matinée. Un ciel desespéremment vide et bleu se déroulait devant vous. Parfois, vous aviez du mal à faire la différence entre ciel et mer mais le ciel ne reflète pas le soleil à sa surface.

Vous scrutez attentivement les deux éléments, toujours rien...Votre ailier change le cap de quelques degrés sur votre route, cela vous rassure d'être à bord d'un tel chasseur si maniable, capable d'aller plus loin qu'aucun chasseur ennemi connu.

Vous longez une partie des îles Salomon, il vous suffirait d'un coup d'aile pour prendre le cap de l'Australie mais en chemin, vous rencontreriez d'énormes difficultés avant de pouvoir survoler une ville ennemie même si l'envie vous démange fortement.

Enfin...Cette douce rêverie vous fait oublier la monotonie de ce vol qui n'en finit plus. Parfois un sillage, s'incrivant dans les eaux turquoises en bas vous interpelle, votre ailier vous interpelle à la radio :
- Allons jeter un oeil !
Telles deux plumes (de métal) vos deux avions plongent vers la surface des eaux, dans une dernière précaution, vous deverrouillez la sécurité de vos armes de bord, s'il s'agit d'un ennemi, il saura à qui affaire...

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Porte avion Zuikaku et son groupe naval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Porte avion Zuikaku et son groupe naval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lee "Apollo" Adama
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Derrière la porte [Groupe d'Alice]
» Porte étendard orque
» Un rendez-vous d'explorateurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: Les zones navales-
Sauter vers: