Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une question...d'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gennaro Larusso
recrue
recrue
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 107
Localisation : Antisamio (Céphalonie - Grèce)

Feuille de personnage
pays: Italie
fonction:
métier: artilleur

MessageSujet: Une question...d'humanité   Sam 1 Aoû - 11:28

Je suis actuellement très branché "Théâtre d'opérations Méditérranéen", vous l'aurez remarqué et j'ai eu le bonheur de découvrir un film qui met en avant ce qui arrive à des soldats redevenus des hommes, une fois déconnectés de la guerre.

L'histoire d'une poignée de soldats Italiens, débarqués sur une petite île de la Mer Egée (importance stratégique zéro), dont le navire s'est fait ultérieurement bombardé et sans plus aucune radio (suite à un coup de colère de l'un d'entre eux).

Le film s'appelle "Mediterraneo" de Gabriele Salvatores (1991), je vous donne le lien qui vous amène à la visite d'une autochtone au "bureau des autorités d'occupation" afin d'y chercher du travail et...quel travail !

http://www.youtube.com/watch?v=wZArFrkBpKY&feature=related

Le dialogue est traduit juste ici :

Soldat Farina : "Alors, je la fais passer" ?

Sergent Lorusso : "Si elle veut voir le commandant, tu la fais passer... si elle reste dehors, elle ne peut pas parler... "

Soldat Farina : "Sergent Lorusso...Elle est superbe !...Superbe !"

Soldat Farina : "C'est elle !"

Sergent Lorusso : "Bonjour !"

Vassilissa : "C'est toi le capitaine ? "

Après une hésitation...

Sergent Lorusso : "Oui, c'est moi"

Vassilissa : "Ego Vassilissa (je suis Vassilissa..."
traduit du grec)...Vassilissa..."

Sergent Lorusso : "Vassilissa ? Très joli nom !" Je suis Lorusso Nicolas

Vassilissa : "Je veux parler pour...duliamo !"


Sergent Lorusso : "Je ne connais pas de "duliamo" !"

Vassilissa : "Vous ne connaissez pas..."
Vassilissa : "Ergassia...vous comprenez ?"


Sergent Lorusso : "On connaît un certain Duliamo Ergassia ?" se tournant vers ses hommes, qui ne réagissent pas...

Vassilissa : "Comment dit-on"...Cherchant ses mots, puis..."du travail...Du travail !"

Sergent Lorusso : "Du travail !...Vous venez parler pour du travail...et pour faire quel travail ?"

Vassilissa : "Moi, pute"


Sergent Lorusso : sans voix durant trois secondes..."une pute en grec..."

Un des subordonnés : "une putain"


Sergent Lorusso : "S'il vous plaît !"

Vassilissa : "Oui ! Merci ! Une putain..."

Sergent Lorusso : Bravo...bravo, je disais "bravo" car il y a la manière et la "manière" de dire que le concept reste celui-là...

Vassilissa : ça peut interesser ?

Le Sergent interloqué se tourne vers ses hommes et TOUS hochent de la tête donnant silencieusement mais avec conviction, leur consentement à cette "offre de service".

Sergent Lorusso : "je dois jeter un petit coup d'oeil au règlement parce qu'ici, on est très très...par contre, ça nous interesse...Et...Disons cela comme ça...vous officiez ..Où...Vous exhibez-vous ?...Dans vos prestations...la maison...

Vassilissa : "Ma maison !"

Sergent Lorusso : "votre maison ?"

Vassilissa : "La maison azur ! (de couleur)

Sur le perron, le Sergent réunit ses hommes...

Sergent Lorusso : "Lundi, mardi, mercredi, jeudi...repos...vendredi, samedi, service double, dimanche, repos...C'est clair ?"

Un des subordonnés : "Pourquoi on ne fait pas un jour "oui" et l'autre "non" ?"

Sergent Lorusso : "Parce que je l'ai décidé ainsi..."

Soldat Farina : "Ainsi que l'ordre (de passage) ?"

Sergent Lorusso : "L'ordre est basé sur l'ancienneté et le grade...donc, je suis le 1er !"

Soldat Farina : "Donc c'est le capitaine en premier !"

Sergent Lorusso : "Non, le capitaine ne va pas aux putes, donc, c'est moi en premier, en second Collassati, en troisième Novetta, quatrième..."

Moralité : Sans contacts avec leur Etat-major et de la guerre, ces soldats redeviennent des hommes dont l'une des singulières occupations est entre autre de constituer l'emploi du temps d'une ravissante "fille de joie" pendant qu'au loin...La fortune des armes finit par changer de camp.

Un film humain, plein de chaleur et permettant à des hommes isolés de retrouver l'essentiel : le sens de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Une question...d'humanité   Sam 1 Aoû - 12:01

Ca me rappelle un autre film que j'ai jamais eu le temps de regarder en entier. Stalingrad. Attention pas ce lui de Annaud "Ennemy At the Gate" un autre de 1993 sur la débâcle allemande a Stalingrad, on y suit un petit groupe de fantassins de la Heer dans leur tragique destin.

Encore un qui faudra que je vois ça.

et sinon Andy t'abandonnes tes rangers? affraid

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gennaro Larusso
recrue
recrue
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 107
Localisation : Antisamio (Céphalonie - Grèce)

Feuille de personnage
pays: Italie
fonction:
métier: artilleur

MessageSujet: Re: Une question...d'humanité   Sam 1 Aoû - 13:18

Ah non, je poste demain promis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl Campbell
caporal
caporal
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Une question...d'humanité   Sam 1 Aoû - 15:51

Oh il a dit ton secret, l'couillon va!

Stalingrad dont tu parle, j'en ai entendu parlé.
Moi je vous dirais de lire les 14 livres de l'écrivain danois Sven Hassel, livres d'ou sont tirés mon compte Alfred Kalb et ses kameraden qui le suivent (je sais je le joue plus!).

Et sinon, heu, il y a, bah je sais plus, y'en a tellement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une question...d'humanité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une question...d'humanité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le débat sur la question du protectorat
» Question à nos historiens
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» PRESCRIPTION NON APPLICABLE POURLES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ SELON MICHEL FORST
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: Hors RP :: Commentaires, remarques, questions?? C'est ici.-
Sauter vers: