Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Opération Husky côté US : Zone Smoke 5

Aller en bas 
AuteurMessage
Pablo Raben
soldat
soldat
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 16/01/2009
Age : 27

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Jeu 6 Aoû - 17:34

(HRPG : la zone Smoke 5 est une invention de toute part pour coder une plage auquel les américains vont débarquer)

Sicile, zone Smoke 5, 21h 15 du soir, première ligne.

Derrière les chaloupes de débarquement, des destroyers bombardent les plages siciliennes. Juste devant les soldats, la Sicile, et l'ouverture du second front. Entassés dans des chaloupes, la plupart ont la peur de ne jamais revenir. Mais bon, les plus vieux ou ceux qui ont combattu en Afrique soutiennent les bleus.

Equipé d'un pistolet mitrailleur Thompson M1A1, Merc était un des plus rassuré. Il avait déjà débarqué à Oran, en plein jour en plus. Là, ce sera du gâteau, du moins il l'espère. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que deux compagnies de chars sont stationnées par très loin d'ici, des Tigre I, de quoi faire un désastre.
La plage se reprochait de plus en plus.
- Vingt secondes ! cria le pilote de la chaloupe. Le mitrailleur à côté fit cracher une salve de balles de sa Browning, sensée défendre le navire.
Le capitaine se retourna alors et commença à parler :
- Ok, on arrive bientôt. Notre objectif : sécuriser les bunkers de la plage et détruire l'artillerie ennemi dans les temps les plus rapide. Ensuite on pénètre la ville et on aide les paras à détruire une série de batteries Flak, des canons Anti-Aériens.

[où débarques-tu exactement stp]

J'invite tout les Américains, Italiens et Allemand ayant participé à Husky de me rejoindre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilien Von Stigner
Obergefreiter
Obergefreiter
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 16/12/2008

Feuille de personnage
pays:
fonction:
métier:

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Jeu 6 Aoû - 18:34

J'étais dans un des nombreux appartements aux bords de la plage. Ma compagnie était "stationé" pour le moment, nos deux Halfs-Tracks était près de la plage, et mois je nétoyais ma MP40 qui était très encraçé. Lorsque j'entendis des Italiens hurler puis hurler le feux (ça veut dire quoi ?), je bondissais de ma chaise et regardais par la fenêtre. Des barges de transports! Mon dieu....

(Très court post, mais bon, je me reprend au prochain.)

[achtung aux fautes d'orthographe ! Corrige-moi ça bitte]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 49
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Jeu 6 Aoû - 18:52

La nuit du 09 au 10 juillet 1943, les forces Anglo-Canado-Américaines se sont élancées à la conquête du "ventre mou de l'Europe". Cela avait mal commencé par une météo défavorable qui retarda le débarquement prévu, dispersa un grand nombre de parachutistes ainsi que les planeurs Anglais dont nombre se perdront en mer.

Face à cet assaut à la fois aéroporté et amphibie, l'île est défendue par la VIe Armée italienne du général Alfredo Guzzoni, qui compte plus de 200 000 hommes, et par deux divisions allemandes motorisées, les 15e et 90e Panzerdivisions de grenadiers commandées par le général Hans Hube.

Il est à souligner que les défenseurs auront l'avantage du terrain, montagneux par excellence, aux côtes déchirées et rocheuses.

Les premiers postes avancés font crépiter leur mitrailleuses Breda et MG42, ceux-ci sont disposés de manière à croiser leurs tirs. Les canons de l'Axe ripostent aussi vite que possible au déluge de feu qui s'abat aux alentours.

Au large, les quelques bâtiments encore présents de la Regia Marina, notamment des sous-marins sont localisés et coulés par les navires Alliés, cependant les croiseurs Britanniques "Cleopatra" et "Ambra" ont subis de lourds dommages et doivent rester en retrait, le temps de parer aux réparations les plus urgentes.

Vous comprenez très vite que malgré une certaine supériorité aérienne et navale, ce ne sera pas une partie de plaisir !

Du côté Allié, sous le commandement du général Alexander (G.B), le général G.S Patton commande la 7ème Armée sur le flanc gauche (débarquement à Gela et Licata) et sur le flanc droit, le Général Montgomery avec la célèbre 8ème Armée (débarquement à Siracuse)

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Pablo Raben
soldat
soldat
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 16/01/2009
Age : 27

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Ven 7 Aoû - 6:45

[HRPG : je débarque dans le Sud-Est de la Sicile, dans la province de Raguse, à Santa Croce Camerina. Plus d'informations ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Santa_Croce_Camerina (fr)
http://it.wikipedia.org/wiki/Santa_Croce_Camerina (it)]

Les eaux calmes se remplirent de panaches d'eau du aux explosions d'obus.
Deux avions Dakotas, comme le disent si bien les Anglais, passèrent très près des chaloupes, larguant quelques parachutistes un peu plus loin.

Les barges d'assaut se reprochaient encore plus de la plage. Les mortiers adverses arrosèrent celles-ci. Soudain, les rampes s'ouvrirent. Un flux de soldats américains sortirent. Les Breda et les MG42 fauchaient de balles les soldats, mais la plupart réussirent à se cacher derrière des rochers. La phrase la plus courante était "un médecin... il nous faut un médecin", bref c'était l'horreur.

Les hommes de la section de Merc balancèrent une dizaine de grenades pour faire diversion. Une autre section put installer deux équipes de mitrailleurs, équipés de Browning M2. Une fois les mitrailleuses en place, ils purent riposter sur un bunker pas très loin, à une vingtaine de mètres. Mais ces "salauds" comme dirai le capitaine tuaient trop d'hommes. Un jeune bleu était à la gauche de Merc. Il pleurait comme une madeleine.

Merc le rassura un peu avant de ramper jusqu'à capitaine.
- Capitaine ils nous canardent. Je serai d'avis d'attaquer de front...

Le capitaine n'était pas trop sûr. La situation était critique. Merc décida d'y aller seul, puisque personne ne voulait rien faire. Il agrippa son arme avec ses deux mains, pria puis se leva. Il déchargea son chargeur avant de se prendre une balle dans la jambe droite. Un élata ?? de sang tomba par terre, puis Merc s'écroula, à mi-inerte. Il n'était pas mort, mais il avait très mal. Le capitaine se précipita pour le regarder. Il clignait doucement des yeux et entendait très mal, du au choc. De la poussière retombait par terre, agité par le corps.

- Bordel ces salauds vous ont pas loupés. MEDECIN ! VENEZ VITE !
Fermez pas les yeux sergent, ça va aller. Vous avez fait un acte héroique mais dangereux...

Le tireur de la 2e équipe de mitrailleur était près de Merc. A son allure, c'était déjà un vétéran, il avait en bandoulière, une paire de jumelles, probablement ramassée en Afrique du Nord, l'année précédente.

Il passa ses jumelles au pourvoyeur à ses côtés :


- Corrige mon tir !

Il tira une rafale courte et précise. L'observateur fit le point,
deux degrés à droite, azimut : + 2°. Une seconde rafale partit, le vétéran releva légèrement la hausse et les projectiles firent des ricochets mortels à l'intérieur devenant un piège pour les ennemis qui s'y tenaient. Après une minute, l'observateur confirma que les occupants du bunker étaient tous morts.
- Tous liquidés. Bon boulot !

Pendant ce temps, un médecin arriva très vite. La section a côté avança jusqu'au bunker, tandis que celle de Merc pris le temps d'escorter le brancard sur lequel il était couché. Dès qu'ils furent dans le bunker, le médecin put soigner le sergent.

Une trentaine de minutes passèrent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 49
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Ven 4 Sep - 16:58

Le médecin militaire se pencha sur votre blessure, déchira votre pantalon puis saupoudra des sulfamides dessus. En faisant votre pansement, il vous dit ceci :

- Mon garçon, vous avez eu de la chance, la balle a effleuré votre artère fémorale, quelques millimètres à côté, vous alliez mourir d'hémorragie. En attendant, vous allez rester avec moi et avec quelques autres dans cet hôpital improvisé.

Je ne vous donne qu'un seul ordre : du repos ! Si vous faites un effort inconsidéré avant votre évacuation, je ne vous donne pas cher de votre peau, me suis-je bien fait entendre ?


Le médecin attendait votre réponse...Dehors, les combats faisaient encore rage et d'autres soldats entraient se mettre à l'abri dans l'enceinte bétonnée.

Le médecin leur ordonna d'aller se battre ailleurs puis il se débrouilla pour signaler l'endroit comme un hôpital de fortune, des balles ricochèrent contre les murs épais puis d'autres GI's vinrent accompagnés des premiers prisonniers blessés Allemands.

L'espace disponible fut vite encombré et dès qu'il fût possible, les premiers blessés furent transférés vers les navires au large. Ne pouvant griller une cigarette sur place, vous devez vous contenter de prendre patienter.

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Pablo Raben
soldat
soldat
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 16/01/2009
Age : 27

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Sam 5 Sep - 7:12

Merc voulait continuer de se battre. Pour repousser les allemands et les italiens, pour en faire de la vulgaire chair à canon. Le médecin lui demanda de rester dans l'hôpital improvisé. Impossible pour lui.
Merc était assit. Il se releva, avec un peu de douleur, puis il répondit au médecin.
- Pas le temps d'attendre. Donner moi mon arme, j'y retourne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 49
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Sam 5 Sep - 12:38

Voyant que le soldat voulait se relever et repartir au combat, le médecin fit appel à deux infirmiers en renfort et qui t'immobilisent sans aucune peine. Le médecin prépare une seringue de tranquilisants et te l'enfonce dans le bras, t'injectant suffisamment de drogue pour te faire tomber dans les vaps.

Le bruit des explosions, des mitrailleuses s'estompent bien vite, ne formant plus qu'un écho lointain...Tu sombres dans un sommeil irrésistible.

Tu finis par te réveiller dans un hôpital parmi d'autres blessés, tu as dormi pendant une journée complète sous l'effet de la piqûre. Au réveil, une infirmière te sourit :
- Bonjour Sergent Merc ! Alors on a voulu repartir au combat en étant gravement blessé ? C'est peut-être courageux mais très imprudent savez-vous ? D'autres ont eu moins de chance que vous.

Dit-elle en tournant légèrement la tête vers un jeune GI endormi, non loin de ton lit et ne disposant plus qu'une seule jambe.

- Lui aussi, a voulu repartir au combat en ayant reçu une même blessure que la vôtre, le problème pour lui, c'est qu'aucun médecin n'était présent. L'hémorragie lui a coûté sa jambe droite.

En tous cas, vous en avez pour au moins un mois de réeducation si vous restez tranquille. Rassurez-vous, il restera encore assez d'Italiens et d'Allemands encore en vie pour que vous augmentiez votre palmarès.


Te disant cela, elle te fait un clin d'oeil puis retourne à ses tâches.

La pièce est grande, lumineuse et propre même si les murs sont défraîchis, une odeur de désinfectant et d'anesthésique est présente dans l'air. Le soleil est haut dans le ciel, un peu de vent fait bouger les rideaux semi-transparents.

Environ une vingtaine de jeunes GI's sont présents avec des blessures diverses plus ou moins graves. Il règne un certain silence avec les bruits de guerre en arrière-plan, la plupart sont sous perfusion, comme toi, d'autres sont encore plongés dans un profond sommeil artificiel mais salutaire.

Quelque part, au fond de ton esprit, la petite voix de ta conscience t'indique ceci :

1) Laisse-toi le temps de réfléchir et de considérer que tu as eu du bol.
2) Si tu te tiens peinard, tu pourras repartir te battre.
3) Ce que tu décideras désormais, conditionnera ton retour ou non au combat.
4) Si tu te mets en danger, tu risques de tout foutre en l'air.

Après ces quelques minutes de reflexion, le clocher sonne les 12 coups de midi, tu entends le bruit d'un chariot métallique transportant de la nourriture poussé par un jeune soldat de couleur, on t'apporte un plateau garni.

Il te salue :
- Mes respects Sergent ! Vous avez reçu une belle blessure ! Z'avez eu d'lachance...Mais voilà qui va vous retaper, au menu, en entrée, quelques pâtes locales, fourrées à la viande et en plat principal, deux tranches de rôti avec purée et petits pois, pour le dessert, une compote de pommes et quelques crackers Anglais.Je vous laisse un peu de lecture, le dernier "Stars and Stripes", on a pris la plage et avancé de dix kilomètres depuis hier.

Quand il finit sa phrase, des sifflements d'obus se font encore entendre, les Germano-Italiens ne sont pas décidés à vous laisser faire sans combattre mais cela ne vous concerne plus pour le moment.



_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Pablo Raben
soldat
soldat
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 16/01/2009
Age : 27

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Dim 6 Sep - 9:41

Les deux infirmiers le bloquèrent et on lui injecta une dose de médicament...
Dans les vapes, ils s'endormit.
Une journée était passé. Il se réveilla, avec un mal de crâne.
*Oh ma tête ! Bordel !*.
Mais, il s'apperçut qu'il n'était plus dans le bunker avec d'autres malades. Non, il était dans un hôpital de campagne, dans les terres, à un kilomètre de la plage. La ville était encore en bataille. De nouvelles troupes et de nouveaux médecins arrivaient.
Une infirmière fit qu'il était réveillé. Elle était jolie, et jeune. Elle était rousse, et devait à peine avoir 19 ans. Mais encore un peu dans les vapes, Merc ne l'écoutait qu'à peine. Encore des sermons...
Elle lui montra un jeune GI blessé, n'ayant plus qu'une jambe. Merc allait lui demander comment il c'était fait ça mais elle le coûpa de court.
Mais, quand elle lui dit qu'il en aurait pour un mois, son léger sourire se fana.
*Quoi ??? Un mois ? Ma parole, elle est folle ! Je ne tiendrai jamais un mois, alors que mes compagnons meurent.*
Ensuite, elle lui fit un clin d'oeil et parti voir d'autres blessés.
Il en profita pour examiner la pièce. Elle était grande, la lumière ne manquait pas. Merc était assez loin des fenêtres, un peu au milieu. A sa droite, un vieux tankiste dans un sale état, cause que son char est explosé.
A sa gauche, le jeune GI auquel une jambe lui avait été amputé...
L'odeur de la pièce était dérangeante. C'était une odeur de désinfectant et d'anesthésique, avec une légère pointe de morfine.
Il y avait une vingtaine de soldats.
Le silence règne, mais certains gémissent de douleur. Beaucoup sont sous perfusions, comme Merc. Certains dorment, d'autres patientent...
On ne se croirait pas en guerre. Condamné à attendre, Merc réfléchit...
Après tout, il est mieux ici que en plein front, et puis un peu de repos ne fait pas de mal...
Et puis, le clocher sonne les 12 coups. Il est midi.
Merc entend le bruit d'un chariot métallique, poussé par un soldat noir. Son casque incliné vers l'horizon, il donne les repas aux malades réveillés. La plupart le sont.
Ensuite, il pose un plateau garni à Merc et lui parle un peu. Puis, il s'en va.
La ville est bientôt prise, Merc n'aura pas pu participer au combat. Déçu, il se dit que c'est un bien pour un mal. Il espère qu'il pourra boter le cul des Ritals et des Chleus...
Après avoir mangé, il entamme la lecture du livre.
Il s'arrête au deuxième chapitre, quand il entend des bruits bizarre.
C'est le vieux tankiste à côté. Il est en train de mourir. Les infirmiers sont un peu loin.
*Merde ! Et il y a personne...
Bon, essayons de se rappeller la formation de médecin...*
Merc avait fait une formation de premiers secours au Etats-Unis, il y a longtemps. Et puis, pendant Torch, il avait fait une formation de médecin sur le champ de bataille. Il avait pu sauver un jeune soldat...
Le médecin qui lui avait fait sa formation était un ami, qu'il c'était fait après Oran. Malheureusement, au dernières nouvelles, il était mort, dans une embuscade pendant le repli des Allemands. Merc avait oublié de faire une lettre à la femme du médecin. Il avait 30 ans...

Enfin, Merc se rappella de la formation. Il était vraiment très proche. Seul un espace permettant à une infirmière ou un médecin de venir les séparait. Il attrapa une seringue posé sur la table de chevet du tankiste, du côté de Merc, puis il pris le bras du tankiste. Il relia le tube de la poche de sang à la seringue puis il l'enfonça dans le bras du tankiste. Il appuya ensuite sur la poche, et le sang coula jusqu'à son bras. Mais ce n'était pas suffisant. Une des plaies c'était réouverte. Elle avait mal été soigné. A ce moment, un médecin arrivait pour voir Merc. Il vit que le vieux tankiste était en train de quitter ce monde. Il se précipita alors sur le tankiste en courant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 49
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Dim 6 Sep - 10:38

Alors que tu fais un gros effort pour venir au secours du tankiste, plutôt que d'appeler l'infirmière au moyen de la sonnette prévue pour cela, tu essaies de te mettre debout. (rappel de la situation : Il se précipita alors sur le tankiste en courant...)

A ce moment précis, une douleur fulgurante te paralyse provenant de ta très récente blessure, heureusement pour toi, par pur reflexe en tombant, tu arrives à appuyer sur l'avertisseur avant de tout faire valdinguer, plateau-repas y compris.

Le plat métallique qui tombe sur le carrelage fait un bruit d'enfer. Très vite, l'infirmière arrive quand elle ne te voit pas sur ton lit, elle se précipite et appelle du renfort.

- Mais qu'avez-vous essayé de faire ? Battre le record de Jessie Owen ? S'adressant aux infirmiers...- Vite, rapportez-moi un brancard le temps de remettre un peu d'ordre ainsi que Mr Merc au lit

Quand elle voit la tâche écarlate de ta blessure, elle donne ses ordres comme si elle était sous le feu ennemi, elle part ouvrir l'armoire à pharmacie
de la salle de garde et en revient avec du coton, des pansements neufs, de l'alcool, une paire de ciseaux.

Les infirmiers arrivent à ce moment-là et te déposent sur le brancard. Elle découpe la jambe du pyjama et refait ton pansement en moins de cinq minutes, si cela avait été un browning 0.30, tu n'aurais pas pu faire plus vite.


Très professionnelle, elle examine aussi les blessés les plus proches, le tankiste, puis elle remet la perfusion en place, en purge la bulle d'air qui a failli causer la mort du tankiste puis y ajoute un complément d'antibiotiques, l'homme apaisé respire plus calmement.

Elle te regarde assez furieuse et te dit d'un ton sec :

- Sergent Merc, vous êtes ici sous ma responsabilité ainsi que tous ces jeunes gens, je vous ordonne, vous m'entendez ? De vous tenir tranquille ! J'ai suffisamment de travail comme ça sans que vous en rajoutiez, est-ce clair ? Si vous avez besoin de moi, si quelqu'un a besoin de moi, sonnez ! C'est fait pour ça.

Bien que cette jeune femme n'ait pas encore 20 ans, son autorité, semble ici indiscutable ! Qui sait ce qu'elle vous réserve si vous vous montrez indiscipliné...

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Pablo Raben
soldat
soldat
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 16/01/2009
Age : 27

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Sam 24 Oct - 11:59

Tout avait volé. Et Merc c'était retrouvé par terre. Il ressentait comme une brûlure au niveau de sa jambe. Le temps qu'il regarde, les infirmiers c'étaient précipités sur lui et sur le tankiste. Ils avaient pu soigner le tankiste, et avaient remis Merc sur son lit. L'infirmière s'adressa alors à lui en prenant un ton furieux... Et il n'avait pas eu le temps de répondre qu'elle s'en alla, laissant Merc penser de son sort.
Il préférait encore être prisonnier des chleuhs que de rester ici. Mais il n'avait pas le choix. Il était déçu, très déçu. Mais il ne pouvait rien faire. Donc, il décida de continuer de lire son livre. Il n'avait pas beaucoup de choix. Tout ce qu'il espérait, c'est d'avoir des nouvelles de sa section au plus vite. C'est tout ce qu'il espérait.
Partout, la guerre faisait rage. Il en était conscient. Mais lui, il voulait botter le cul des Ritals et des Boches, mais il avait sa blessure.
Il pensait à sa famille, à son départ... Il avait juste laissé une lettre à ses parents avant de rejoindre Fort Jiuox. Là où la Big Red One s'entraînait. De nombreuses années étaient passés, et il n'avait jamais revu sa famille. Mais il ne pensait plus à eux. Non. Il ne pensait plus qu'à lui, et qu'aux soldats Américains blessés. Si il avait été riche, il aurait participé à la guerre en donnant des dons d'argent pour les blessés. Mais lui, il était loin d'être riche.

Attendre... Il ne connaissait pas ce verbe. Il ne voulait pas le connaître, mais ici, il était obligé de le connaître...

(pas d'inspiration, dsl)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 49
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   Mar 27 Oct - 18:50

Après avoir vous être enfin raisonné, vous prenez votre mal en patience. les heures finissent par s'écouler puis les jours et trois mois après votre arrivée, vous avez enfin terminé votre réeducation. Un mois aurait suffit si vous vous étiez tenu tranquille mais les complications suite à votre agitation ont retardé votre guerison...

Cela vous a paru très long mais cela a été necessaire pour faire le point et finalement, vous comprenez que vous avez eu du bol de vous en tirer ainsi. En effet, vous finissez par apprendre que la plupart de vos camarades ne rentreront jamais plus, par contre les nouvelles du front sont meilleures...Un peu plus d'un mois après votre arrivée en Sicile, les forces de l'Axe ont été vaincues et ont pu néanmoins se replier en bon ordre sur la péninsule jusqu'à ce que l'Italie signe sa capitulation, le 08-09-43.

Les dernières semaines, tout le monde, malades, blessés personnel et matériel médical s'est envolé pour l'Italie ou vous finissez de vous retaper, nous sommes donc en octobre 1943. Les chaudes journées d'été font place aux journées plus fraîches de ce début d'automne et les premières pluies sont le signe des difficultés à venir...

D'après les dernières nouvelles parvenues grâce aux nouveaux arrivants, les forces All. continuent à se battre, les vôtres, les Britanniques, les canadiens et les premières forces Françaises reconstituées affrontent un ennemi bien retranché dans le relief des Appenins et barrent la route vers Rome.

Votre retour sur le front n'est plus qu'une question de jours, vous serez affecté à une nouvelle unité puisque votre absence a été supérieure à deux mois.

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opération Husky côté US : Zone Smoke 5   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération Husky côté US : Zone Smoke 5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéos Zone litigieuse et opération des gardiens d'anachore
» tuto haradrim, opération désert
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» Salle d'opération section civile
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: Sicile-
Sauter vers: