Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Normandie parachutage

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 29

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Jeu 3 Jan - 16:33

MJ:

Les appareils prirent leurs envol de différents aéroport selon les division qu'ils transportaient, mais tous se regoinirent au dessus de la Manche. Des milliers d'hommes étaient à leur bord, douze hommes par appareils. Les C-47 traversèrent la manche et certains appareils, qui transportaient les hommes de la 6th Airborne UK et la 601e division française, se séparèrent du groupe.

Tous les C-47 rejoingnirent la côte. Le ciel était calme et on entendait que le bruit des moteurs. puis après une dizaine de minutes des bruits d'explosions retentirent. Ça provenait de la tête du groupe de transporteurs. Les allemands ouvraient le feu avec des défenses anti-aériennes et certains avions étaient touchés et s'écrasait au sol.


________________

L'appareil dans lequel le capitain Winters était entra dans la zone de défense des allemands et l'enfer commença. Winters jeta un coup d'oeil par la portière et put voir des para sauter, des tirs de canons allemands et des C-47 tombés vers le sol. Soudain, un tir atteingnit l'avion et tous les hommes furent ébranlés. La lumière rouge s'aluma, le capitaine se leva et il fit ssigne aux hommes de se lever. Ils obéirent puis selon les ordres de Winters s'accrochèrent. Winters ordonna alors de vérifier l'équipement et les hommes le firent. À l'ordre de l'officier, il signalèrent la vérification.

-Les hommes: 12 ok, 11 ok, 10 ok, 9 ok, 8 ok, 7 ok, 6 ok, 5 ok, 4 ok, 3 ok, 2 ok, 1 ok.

Les hommes se préparèrent à sauter. Un nouveau tir et l'avion fut secoué et les hommes tombèrent à l'arrière. Ils se relevèrent. La lumière s'alluma alors.

-Winters: Go go go!!!

Puis il sauta suivit de ses hommes.

Winters arriva sans encombre au sol. Il se détacha de son parachute et prit la corde qui retenait son arme. Malheur le cable s'était rompu et il n'avait plus que son couteau. Il partit alors à la recherche de ses hommes et il tomba sur un autre homme.

-Winters: Qui êtes vous soldat?

-Soldat Hood: Je suis le soldat Hood de la 82e.

-Winters: Alors l'un de nous n'est pas dans sa zone de droppage.

-Soldat Hood: Ou les deux capitaine.

__________

MJ:

Les parachutages sur la Normandie avaient été dispersés et toutes les compagnies avaient été dispersé et droppés hors de leur zone en grande majorité. C'était la débandade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Jeu 3 Jan - 17:46

[hrp] : Heu, Winters, ton parachutage resseemble un peu beaucoup à celui du vrai Winters dans Band of Brothers. Faudrait essayer de pas trop copier sur le film, sinon c'est pu du rp. [/hrp]

Jack se trouvait dans l'un des très nombreux C-47 qui volaient en ce moment même au dessus de la Normandie, dans un effroyable chaos de feu. Le vent et la DCA faisaient trembler toute la carlingue de l'appareil. Autour de lui, des hommes priaient, fumaient, vomissaient, mais aucun ne laisser paraître la peur.

L'officier se mit tout à coup debout quand le voyant rouge s'alluma. Tout le monde se mit debout à son ordre, s'accrocha, et vérifia son équipement avec soin. Puis le décompte des hommes démarra. Jack était le 9ème. Enfin, tandis que l'avion tremblait de toute part, le voyant vert s'alluma.

L'officier se mit à crier : GO GO GO !! puis s'élanca dans les airs, suivit par les hommes.

Lorsque Jack arriva devant la porte, il ne réfléchit pas. Il s'élanca d'un bond dans l'enfer de cette nuit du 6 juin 1944.

Tant bien que mal, Jack toucha sans encombre le sol normand. Il retira son paquetage et son parachute et poussa un soupir de soulagement en voyant que son équipement était entier, et surtout, son Springfield.

Regardant les alentours, il n'apercut aucun paysage, boisage, ou une quelconque habitation qu'il avait vu sur les plans. Donc, il ne se trouvait pas sur sa zone de larguage.

Il se trouvait d'ailleurs tout seul. Il vit au loin un DCA en pleine action. Il se dirigea alors vers celle-ci, bien décidé a commencer le débarquement en descendant quelques boches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 29

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Jeu 3 Jan - 17:54

MJ: sujet diviser et déplacer

(HRP: Oui je sais c'est que je suis en train d'écouter la série et ça influe sur mon personnage quoique mon personnage est le même que celui de la série donc les choses seront sensiblement semblable car je suis beaucoup les cas réels. Je ferai attention tout de même à garder de la différence entre les deux.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Ven 4 Jan - 8:48

J'étais dans un des immombrables appareils de parachutage qui était en Normandie. L'appareil tremblait. Je me suis dis : *Il va se désagréger cet appareil*. Tout autour de moi, les hommes étaient tendus. Soudain, la lumière rouge s'alluma et mon Lieutenant se leva. Nous nous levâmes après lui et nous acrochâmes la lanière avant de vérifier notre équipement de de dire ok. Le voyant vert s'alluma. Mon Lieutenant s'écrit : GO, GO, GO !!! puis il sauta. TOut els autres sautèrent mais alors que je sautai, le miteur gauche s'enflama et à part celui juste derrière moi, tous mourrurent dans l'explosion qui suivit.

Je toucha le sol près d'un arbre. *bizar, il y a pas d'arbre dans ma zone de larguage*. J'en déduisis que je n'étais pas là où il falait. J'entendis des tirs de DCA et je dirigea vers la source, *Les autres auront plus de chance sans ce canon*.
Je me dirigeai vers le canon et j'arriva à une maison. Je la contournai et m'arrêtai dans l'ombre pour prendre ma carte mais je ne la trouvai pas. Je pris le temps de faire un inventaire de mon équipement.
*ma carabine, mes deux autre chargeurs, mon couteau, mon criquet, mes deux grenades, mon pis, mon pis, bon, ben plus de pistolet, faudra s'en passer*
Je repris ma route en faisant quelques détour à cause de maison ou de groupe de soldats allemands pour arriver au bout de quelques minutes de course en vu du canon DCA où était présent 5 ou 6 allemands, 2 au canon, les autres entrain de surveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Ven 4 Jan - 9:57

Jack arriva à bonne distance du canon DCA. Il chercha tout d'abord un bon point de vue sur ce dernier et, lorsqu'il eut trouver le bonne angle de tir, il chercha alors un endroit un peu en hauteur pour plus de facilité.

Une sorte de petit monticule semblait l'attendre, pourvu d'un buisson légèrement touffu. Jack y courut, se coucha, et épaula son Springfield.

Comme tout bon tireur d'élite qu'il était, la première phase consistait à étudier le champ de vision. A travers sa lunette, Jack apercevait 2 allemands sur le canon, et environ 5 autres aux alentours qui patrouillait légèrement. S'il y en avait d'autre, Jack ne le savait pas.Tout allait devoir se jouait rapidement...

Après ce temps d'observation venait l'heure de mettre en pratique son talent. Comme à chaque fois, il pit le temps de réguler sa respiration, au point de faire étrangement baisser son poulps.

Puis il visa la tête de l'un des artilleurs. BAM, la tête de ce dernier vola en éclats. Profitant de l'effet de surprise, Jack descendit le second artilleur.
Les autres allemands s'étant remis de leur émotion, ils recherchèrent l'origine du tir. Cela suffit a Jack pour en abattre un autre, qui était resté un peu trop a découvert.

Malheureusement, les Allemands avait apercu un peu près le poste de tir de Jack, qui dut se retirer en douceur et se mettre à l'abri. Tout les Allemands posté près de la DCA tirait dans sa direction, oubliant de surveiller les autres alentours.

Jack, tout en s'éloignant pour plus de sécurité, réfléchissez à la manière d'en finir avec eux, par exemple en les contournant. Tout en réfléchissant, il en profita pour recharger son arme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Ven 4 Jan - 11:31

Je m'approchais à pas de loup pour ne pas me faire repérer par les patrouilleurs et je me mettais en bonne position derrière un buisson dans lequel je fis un trou sans bruit pour pouvoir viser les allemands. Alors que je visais un des artilleurs, un coup de feu fut tirer par un mystérieux tireur et un artilleur tomba mort, un deuxième coup de feu puis un troisième et l'autre artilleur et un patrouilleur étaient eux aussi tombés. Je me remis de mes émotion et me disais : *Je suis peut-être pas seul ici, un autre parachutiste, espérons que ce soit un gars de ma compagnie*. Je vis soudain les 4 autres patrouilleur canarder une position, certainement celle du tireur et j'en profitai.
J'ajustai ma visée sur le dos d'un boche et je fis feu. Je le touchai et il tomba sans se relever, je tournai alors ma visée sur un autre patrouilleur et je tirai, POU, le casque vola et l'allemand s'écroula. Je sortis alors de ma cachette et tira trois fois sur un troisième allemand qui s'écroula également. L'autre lacha son arme et dit : BItte, bitte. Ne comprenant pas un mot d'allemand, je fis feu sur lui et lui mis un balle en plein coeur. J'alla rapidement à couvers, *Quel rafût, j'ai du réveiller toute l'armée allemande avec ça, et qui était ce tireur?* et j'allai à la recherche furtive du tireur. Je m'arrêtai et je sortis mon criquet et j'appuya une fois dessus pour savoir si c'était un ami et surtout si il était encore là : Clac, clac. J'atttendit une réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Ven 4 Jan - 15:36

Se préparant à courir pour prendre à revers le reste de la petite troupe occupant la DCA, Jack fut stopper net par des coups de feu et des cris agonisants.

Tout fut très rapide. A bout d'un moment, plus aucun son ne vint troubler le calme de la forêt normande dans laquelle Jack avait atteri.
Il ne savait pas quelle attitude adopter face à ce qui venait de se passer. Très patient, il décida de rester planqué et attendre.

C'est à ce moment qu'il entendit le bruit très caractéristique du criquet donné tous les parachutistes. Jack farfouilla dans sa sacoche arrière est dénicha son criquet. Il répondit à l'appel de celui en face : Clac clac, clac clac.

Il vit alors un jeune soldat américain sortir de sa planque et s'approcher du caporal. Jack lanca la conversation :

-Eh bien soldat, il me semble que t'as proprement fini le boulot que j'avais commencé. Par contre tu ne me dit rien, on est pas de la même compagnie. Bon on reste ensemble jusqu'à nouvel ordre. Je connais que très vaguement l'endroit où on se trouve. Apparemment, cest la petite forêt au sud de ma zone de droppage. Bien, on va commencer à rechercher des documents sur les corps, et ensuite cacher les caavres. Après, on sabote le canon. Ensuite on verras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Ven 4 Jan - 18:24

J'entendai la réponse du tireur et sorti de ma planque pur apercevoir un tireur d'élite avec un springfield dans els mains et une insigne de caporal sur le haut d'un bras. Je le saluai puis il me dit :

-Eh bien soldat, il me semble que t'as proprement fini le boulot que j'avais commencé. Par contre tu ne me dit rien, on est pas de la même compagnie.

-Non mon caporal, je suis de la compagnie Baker, 101st

- Bon on reste ensemble jusqu'à nouvel ordre. Je connais que très vaguement l'endroit où on se trouve. Apparemment, cest la petite forêt au sud de ma zone de droppage.

-Je pourrais vous guider, j'ai très bien consulté ma carte quand on était en Angleterre mais malheureusement, j'ai perdu la carte lors du parachutage.

-Bien, on va commencer à rechercher des documents sur les corps, et ensuite cacher les caavres. Après, on sabote le canon. Ensuite on verras...

-Bien caporal.

Moi et le caporal fouillâmes les corps sans rien trouver d'autre que els armes, des grenades et des munitions pour des armes allemandes. Nous planquâmes ensuite les corps des allemands. Je me tournai ensuite vers le canon DCA sans savoir quoi faire. *On m'a pas appris à saboter ça, je fais comment moi*.

-Caporal, vous vous chargez du canon?

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Sam 5 Jan - 6:55

Après avoir fouillé les corps sans succès, et les avoir cachés dans un coin, le soldat se tourna vers Jack :

-Caporal, vous vous chargez du canon ?

Jack acquiessa de la tête et partit cherchez une grenade allemande dans tout le fatras qu'ils avaient déniché dans le coin.
Il se tourna vers le soldat, pour lui apprendre la simplicité de sabotage de ce genre de canon :

-Bon, c'est très simple. Il faut bricoler un peu sur le côté gauche du canon, pour faire apparaitre le rail à munitions. Ok ? Ensuite, tu coinces ton explosif sur ce rail, en faisant bien attention de ne pas le mettre à portée de munitions, car ça nous péterait à la tête tout de suite.

Tout en parlant, Jack s'activait et avait placé la grenade comme convenu.
Il se tourna une dernière fois vers le soldat pour lui dire de se mettre à couvert, juste au cas où l'explosion attendrait les munitions du canon.

Comme prévu, la grenade ne fit qu'éventrer le rail. Tout en souriant, Jack s'adressa au soldat :

-Voilà qui est fait. Le premier qui essaie de tirer avec ce canon le regrettera rapidement. Tout ce bordel lui pétera entre les mains.
Bon maintenant comme tu m'as dit que tu connaissais un peu près l'endroit, tu vas m'emmener à l'endroit où tu devais te regrouper avec ta compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Sam 5 Jan - 8:48

-Voilà qui est fait. Le premier qui essaie de tirer avec ce canon le regrettera rapidement. Tout ce bordel lui pétera entre les mains.
Bon maintenant comme tu m'as dit que tu connaissais un peu près l'endroit, tu vas m'emmener à l'endroit où tu devais te regrouper avec ta compagnie.


-Bien mon caporal mais il me faut d'abord votre carte.

Après avoir reçu la carte de Jack, Je me penchai dessus pour trouver notre position. Après quelques minutes de recherche, je trouvai notre position et je rechercha rapidement mon point de rassemblement.

-Ok, on est à environ 2 km de ma zone de rassemblement. Il devrait y avoir une rivière pas trop loin, faudra trouver un pont pour la traverer puis aller vers le nord-ouest jusqu'à une maison isolée. Normalement, ça devrait être par ici.

Je montrai une zone pas très grande sur la carte puis une route.

-Cette route, d'après les renseignement, mène vers les plages. Faudra faire attention en la traversant. Maintenant en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Sam 5 Jan - 9:28

-Bien bien. On va se débrouiller pour passer la rivière et puis on va partir en direction de ton point de rassemblement. On ira faire un tour du côté de la route pour voir si on peut y apprendre quelque chose de nouveau et on continue. Allez, bouge toi Glover !

Les deux hommes se mirent en route. Prudemment, ils entamèrent les deux kilomètres. Le premier obstacle fut la rivière. Ils suivirent son cours sur plusieurs mètres et trouvèrent enfin un gué qui leur permi de traverser.

Après un bon quart d'heure de marche monotone, les deux hommes arrivèrent à la route. Jack fit signe au soldat de s'arrêter dans les buissons avoisinants. Le caporal s'élança rapidement vers la route et se jeta dans le fossé avec un bruit sourd. Il scruta à gauche et à droite. Aucun signe de vie. D'un mouvement de la main, il fit signe au soldat de le rejoindre sur sa position. Il le regarda :

-Dis donc Glover, t'es sur que cette route mène sur les plages ? J'ai l'impression qu'il n'y a pas beaucoup de véhicules qui sont passés ici. De plus, cette foutue route me semble désert depuis un bail, on doit pas l'emprunter bien souvent. Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Sam 5 Jan - 10:34

Nous partîmes et trouvâmes un gué pour traverser la rivière pluis, après un quart d'heure de marche, nous arrivâmes à la route et jack partit en éclaireur. Je le rejoignis quand il me fit signe.

-Dis donc Glover, t'es sur que cette route mène sur les plages ? J'ai l'impression qu'il n'y a pas beaucoup de véhicules qui sont passés ici. De plus, cette foutue route me semble désert depuis un bail, on doit pas l'emprunter bien souvent. Alors ?

-J'en suis sur caporal, mais vous avez raison, on devrait peut-être la suivre plutôt que de'attendre ma compagnie dans le baraquement qui est là-bas.

Je montrai un point qui s'élève du sol à une petite distance de la route

-Normalement, ma compagnie doit tenir la maison et la route par la même ocaasion car depuis cette maison, on a un angle de vue parfait sur la route d'après les informations que j'ai eu en Angleterre. Mais si les allemands ont un autre point de passage ou si ma compagnie ne retenaient pas les allemands ici, les garsq sur la plages vont se faire écraser par les boches.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 29

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Sam 5 Jan - 14:38

Pas loin de Winters et Hood, une MG 42 ouvrit le feu.

-Winters: On se tirent d'ici Hood.

Les deux hommes partirent du côté opposé à la mitrailleuse. Ils parcourèrent ainsi une bonne distance à travers la forêt s'enfonce plus profondément avec le temps. Puis soudain, un son d'un criquet vînt rompre le silence qui entouraient les hommes: Clac clac. Le capitaine Winters sortit son criquet et répondit: Clac clac, clac clac. Deux hommes sortir du couvert qui les avaient cachés. L'un était le soldat Antonio "Tony" Garcia et l'autre un homme de la 82nd.

-Tony: Content de vous voir capitaine.

-Winters: Vous n'avez vu personne d'autre?

-Tony: Non capitaine. Seulement, Jack qui est là.

-Winters: Très bien, vous avez une carte?

Jack sorti une carte et la tendit au capitaine. Celui-ci sorti une boussole de sa saccoche avant. Puis, à la lumière de la lune il examina sa position et l'endroit où la Easy devait aller. Ils étaient à 7 kilomètres de Ste Mère-Église que la compagnie devait sécurisé. Il était 2 heures du matin.

-Winters: Nous avons une longue route à faire et peu de temps pour la parcourir, alors on se dépêche.

Puis, il s'adressa aux deux hommes de la 82nd.

-Winters: Messieurs vous restez avec nous. On y va maintenant.

Les hommes partir en direction de leur objectif en suivant une rail de chemin de fer qu'ils trouvèrent après quelques minutes de marche.


Dernière édition par le Mar 8 Jan - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Sam 5 Jan - 18:26

-Normalement, ma compagnie doit tenir la maison et la route par la même occasion car depuis cette maison, on a un angle de vue parfait sur la route d'après les informations que j'ai eu en Angleterre. Mais si les Allemands ont un autre point de passage ou si ma compagnie ne retient pas les Allemands ici, les gars sur la plage vont se faire massacrer.

Jack écoutait avec attention les paroles du soldat. Il fallait rapidement prendre un choix, car en effet, la vie des hommes sur les plages dépendait entre autres de la rapidité d'action des parachutistes. Jack regarda le soldat :

Bon, Glover, on va allez à la maison que tu m'as désigné, et on voit si il y a ta compagnie en position. Sinon, on se met en position comme convenu et on attend. Ensuite, on verra...

En vérité, Jack ne savait pas trop quoi faire si il ne rencontrait pas un supérieur. Car les officiers connaissaient entièrement les ordres de mission, d'un peu près toutes les compagnies. S'il n'y avait pas d'officiers de la compagnie de Glover, Jack n'aurait qu'as compter sur les quelques ordres de missions que lui et le soldat avait reçu.

-Bon soldat, en route. On reste à couvert dans le fossé. Direction la maison abandonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Sam 5 Jan - 19:14

J'écouta les ordres de Jack jusqu'à ce qu'il dise :

-Bon soldat, en route. On reste à couvert dans le fossé. Direction la maison abandonnée.

A ce moment, je passai devant pour couvrir le tireur d'élite dans le fossé jusqu'à arriver au point qui semblait être le plus près de la maison tout en étant dans le fossé. Arrivé là, je sortis du fossé rapidement et traversa la routeet me mis dans le fossé qui était de l'autre côté de la route. Là, je fis signe à Jack de venir puis nous sortîmes du deuxième fossé et allâmes sans bruit vers la maison. En arrivant contre la maison, je fis signe à Jack pour qu'il attende et je m'approchai de la porte sans un bruit.

Arrivé à la porte, je pivotai et ouvris lentement la porte en gardant ma carabine dans la main gauche puis entrai en assurant la prise de mon arme avec la main droite. Je fis le tour du rez-de-chaussée qui était vide, pas une personne. En allant vers l'escalier que j'avais repéré en faisant le tour, j'entendis un bruit comme celui d'une chaise ou d'un tabouret qui tombe au sol. Je serrai plus fortement mon arme et montai lentement les marches quand l'une d'elles craqua sous mon poids. Peu de temps après, j'entendis un son qui parut splendide à mes oreilles, un bruit que j'avais entendu juste avant de voir Jack : Clac clac. Je sortis mon propre criquet et : Clac clac, clac clac. Je le rangai puis terminai de monter l'escalier pour voir devant moi un gars de mon unité, le soldat Tom Kalley. Je l'étreignis ayant dévelloper un forte amitié avec lui au camps d'entrainement aux USA puis lui demandai en chuchotant :

-T'es arrivé quand ici?

-Depuis quelques minues

-t'es seul? pas une personne de la compagnie ?

-Oui je suis seul, personne de la compagnie à part nous deux mais le brief disait qu'on avait environ 1 heure pour arriver ici au maximum.

-Oui je sais mais bon, j'espérais qu'il y aurait un gradé supérieur au caporal

-Au caporal?

-A oui, tu le sais pas, j'ai trouvé un caporal de la Easy en venant ici. Sinon, ton équipement est au complet ?

-Oui, t'as des nouvelles de Nick?

-Des mauvaises, très mauvaises...

-Que veux tu dire?

-Il a pas eu le temps de sauter de notre avion, un moteur a pris feu lors de mon saut, un seul gars a eu le temps de sauter après moi.

-Quelle perte pour la compagnie, il aurait été si utile avec son springfield, le seul de la compagnie qui en avait un

-Le caporal en a un.

-Tu joues de chance, t'as eu des boches ? J'en ai pas encore vu un seul

-Oui j'en ai vu 7 et j'en ai eu 4, le caporal 3 bon, je vais le chercher

-Ok, reviens vite, c'est pas rassurant d'être seul ici et refermez la porte derrière vous

Je descendis rapidement l'escalier et allai chercher Jack et lui expliqua sommairement ce que j'ai fait :

-J'ai trouvé un gars de ma compagnie, le soldat Tom Kalley. Il est seul mais au moins, on est plus seuls.

Je l'entrainai ensuite à l'intérieur puis je fermai la porte avant de monter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Dim 6 Jan - 7:34

Jack patientait depuis un moment devant la porte de cette vieille maison, lorqu'il entendit des bruits de pas dans l'escalier. Peu après, la porte s'ouvrit et Glover lui fit signe de entrer. Sommairement, le soldat lui expliqua qu'un autre gars de sa compagnie était posté ici depuis peu, un certain Tom Kalley.

Jack suivit le soldat en haut, qui fit ensuite les présentations. Jack prit ensuite la parole :

-Bon les gars, à ce que vous m'avez dit, vous devez restez ici jusqu'à nouvel ordre. Bien, je reste avec vous. Le reste de votre compagnie ne devrait pas tarder...

Jack tira une chaise vers lui et se jeta dessus, décidé à se reposer quelques temps. Il ne s'était plus reposé depuis le saut sur la Normandie.

Depuis un moment, les trois hommes discutaient tranquillement, à voix basse, lorsque un bruit de moteur et de chenilles leur parvint. Se levant brusquement de sa chaise, Jack fit signe aux 2 hommes de se tenir tranquille. Il s'approcha du pan de mur qui donnait sur la route. Le pan de mur était bien amoché, ce qui permit à Jack de se trouver un trou dedans où il avait un panorama sur toute la route, sans être vu.

Le bruit était encore lointain, et le caporal ne voyait rien. Il se tourna vers les soldats :

-Pas de panique les gars ! Le bruit de chenille est trop faible pour que se soit un char, c'est sans doute un Halftrack ou des véhicules dans le genre. Pour l'instant on ne bouge pas, on reste invisible. On attend d'en savoir plus sur ce qui arrive...

Les trois hommes, anxieux, n'avaient plus qu'une chose à faire, attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Dim 6 Jan - 15:45

[HRP] Juste au cas, puisque ça n’a pas encore été utilisé, je rappelle que ce qui est écrit entre * * sont les pensée de mon personnage.

La première compagnie d’élite se trouvait présentement sur la route reliant St-Sauveur-le-Vicomte à Ste-Mère-Église. Au bout de 10 minute de route, ils auraient dû, normalement, croiser une défense anti-aérienne, mais ils ne l’avaient jamais vu. Les hommes ne s’en inquiétais pas outre mesure, étant donnée que l’on était encore la nuit, et qu’ils auraient pu passer à côté sans l’apercevoir.

Mais lorsque la compagnie arriva près d’un poste de contrôle situé 2 miles plus loin, et que le poste en question fut retrouvé en feu, les motos sabotés, les hommes commencèrent a se dire que cette nuit ci risquerait d’être différente des autres.


* Ce n’est pas normal. Il y a quelque chose qui cloche. Où était la batterie DCA? *

Malgré ces pensées dérangeantes, Edouard « Der Schütze », commandant de cette compagnie, n’afficha aucune surprise, et lorsqu’il parla, il le fit de sa voix normale.

Messieurs , il semblerait que la résistance française ait encore frappé.
Caporal Hans, Prenez Ulrich avec vous et allez voir si la route devant est encore sur.
Caporal Klaus, prenez deux hommes avec vous, et explorez les alentours, au cas où ils seraient encore là. Mais restez en vue des véhicules.
Soldat Jens, je voudrais que vous examiniez les motos.


Les hommes s’empressèrent d’obéir. Ceux qui n’avaient pas été choisi restèrent dans les véhicules scrutant les alentours en tenant fermement la crosse de leurs armes.
Après 10 minute de recherche, les deux caporals revinrent, déclarant tout deux qu’ils n’avaient rien découvert. Le soldat Jens déclara qu’une seule moto être encore en état de marche, mais pour quelques milles seulement. Suffisament quand même pour atteindre Ste-Mère-Église


Bien, nous repartons. Mais à partir de maintenant, je veux que tous les hommes soit alertes. Caporal Klaus, prenez la moto, et roulez un demi mille en avant de nous. Vous serez notre éclaireur. S’il vous voyez quelque chose de suspect, placez la moto en travers du chemin, et attendez nous a l’abri. Au prochain embranchement, continuez au lieu de tourner à gauche. Ce n’est pas la route habituelle, mais elle nous permettra de rattraper le retard que nous venons de prendre.

La troupe reparti, et comme prévu, ils continuèrent au lieu de suivre le chemin habituel. Quelques minutes plus tard, le caporal Klaus arriva en vue d’une maison abandonné, surplombant la route
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Dim 6 Jan - 16:08

-Pas de panique les gars ! Le bruit de chenille est trop faible pour que se soit un char, c'est sans doute un Half-track ou des véhicules dans le genre. Pour l'instant on ne bouge pas, on reste invisible. On attend d'en savoir plus sur ce qui arrive...

Ignorant Jack je dis à Tom de se mettre en position, ce qu'il fis et ce que je fis. Je rechargai mon arme puis comptai les balles restantes dans le chargeur. Il en restait neuf et je rangeai le chargeur dans une sacoche quand la porte au rez de chaussée s’ouvrit dans un grand bruit. Moi et Tom nous retournâmes d'un même mouvement. Je sortis mon criquet et : Clac clac. Quelques minutes plus tard, une réponse arriva : Clac clac, clac clac suivit de plusieurs parachutiste américain dont le chef de ma section le 2nd lieutenant Jack Chiffer qui dit :

-Salut les gars, vous êtes seuls?

Je répondis :

-Oui lieutenant, il n'y a que moi, Tom et ce caporal de la Easy.

-De la Easy ? Qu’est ce qu'il fout là?

-Je l'ai trouvé et il est venu avec moi

- Bon, un gars de plus ne peut pas faire de mal. Caporal, vous êtes de la Baker jusqu'à nouvel ordre....

Pendant les échanges de paroles entre le lieutenant et le caporal, les 6 autres soldats qui étaient avec lui se mirent en position tout comme moi et Tom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Dim 6 Jan - 16:44

Juste après que Jack donna les ordres concernant l'approche de ce soi-disant véhicule, 7 hommes américains firent leur entrée. C'était tous des gars de la compagnie Backer, dont un lieutenant.

Une fois que les présentations furent faite, l'officier et le sous-off se mirent à discuter stratégie et plan d'action, tandis que les soldats se mirent en position avec vue sur la route. Jack entama la conversation :

-Bon, mon lieutenant, la situation se complique. On à quelque chose qui vient par la route. Sans doute les boches, mais on ne sait pas quoi exactement comme type de véhicule. Ils sont encore loin apparemment...
-Hum, je ne sais pas si on peut prendre le risque de les attaquer de front, caporal. Tant qu'on ne sait pas à quoi on s'expose.
fit le lieutenant.
-Mouais, vous avez peut être raison. Mince, faut trouver une solution rapidement.

Tout à coup, un des soldats se retourna, coupant court à leur discution :

-Mon lieutenant, il y a une moto allemande en approche, sans doute un éclaireur. Quels sont les ordres ?
-Allumez-moi ce salopard !!
-Non lieutenant ! Ne faites pas sa !


Jack venait de s'interposer, suspendant le geste du soldat :

-Pardonnez moi mon lieutenant, mais il vaudrait mieux le laisser passer. Au pire, je pourrais l'abattre plus tard sans difficulté. Je propose que nous attendions le gros du convoi.
-C'est une idée certes, mais que faisons nous si la force ennemie est bie supérieur à la notre ?
-Hé bien, soit on se tasse dans notre trou, ce qui serait mauvais pour les gars sur la plage, soit on fait une attaque surprise sur les troupes qui arrivent, faisant le plus de morts possibles tout en risquant nos vies.
-Je suis pas du genre flemmard ! Bien caporal, vous faites partis intégrante de la compagnie jusqu'à nouvel ordre. Postez les hommes, on va leur mener la vie dure, à ces troupes allemandes. Quant à l'éclaireur, laissez le, pour l'instant...


Hrp : juste Edouard, pourrais t'on savoir à quoi ressemble le convoi qui arrive ? Du genre que des véhicules, hommes a pied, etc. Pour ne pas être hors sujet dans le prochain poste. /hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Lun 7 Jan - 3:24

Quelques minutes plus tard, le caporal Klaus arriva en vue d’une maison abandonné, surplombant la route.

Quelques secondes avant d’arriver à l’hauteur de la maison, il repéra un mouvement du coin de son œil gauche. Immédiatement, il s’arrêta, et sorti son MP40 en éteignant sa moto. À l’instant même où le moteur de sa moto cessa de faire du bruit, il se déplaça du côté droit, et s’accroupi au pied du fossé. De cet endroit, il avait une vue magnifique sur la maison, qui avait l’air encore plus abandonné maintenant qu’il avait le temps de l’observer plus attentivement au clair de lune. En plus d’avoir le mur du côté sud-ouest, donc d’où il arrivait, passablement endommagé, quoi que encore entièrement debout, le toit laissait voir à plusieurs endroit la présence de trous. Klaus pouvait aussi deviner les vestiges d’une grange, probablement rasée par les flammes quelques jours ou semaines plus tôt, situé à droite de la maison. Mais il n’était pas là pour admirer la maison, mais bien pour tenter de repérer à nouveau le mouvement entraperçu quelques secondes plus tôt. Il scruta donc la zone comprise entre la forêt, la grange, et enfin la maison.


[HRP] Il serait bien de fixé le décor du lieu de combat s'il y a lieu. Je vient d'en faire une petite ébauche, mais sa serait bien d'en fixer les autres détails que j'ai pu oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Glover
soldat
soldat
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 29/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Lun 7 Jan - 16:06

[HRPG] Je fixe le décors tel que moi je le vois, si ça vous conviens pas ou si vous avez de rapide autres idées, faites le moi savoir par mp [/HRPG]

Une route droite passe devant une maison délabrée, la toiture est clairessemée et les murs, bien qu'encore entiers, sont fragiles et il y a des trous à certains endroits des murs. Les fenêtre n'ont pus de carreaux et les battants en bois pendent ou sont tombés au sol, permétant de voir l'intérieur de la maison. La maison est un peu surélevée par rapport à la route. De chaque côté de la route, un fossé est creusé sur environ 80 cm de large pour un mètre de profondeur. Le terrain menant est à la maison est accidenté, des bosses et des pierres sortant du sol gènent la marche sauf sur un petit sentier qui lui, est bien net et mène à la maison en faisant le tour par la droite, passant devant la fenètre de la cuisine pour aller à la porte, située de l'autre côté de la maison.La maison a deux étages, un rez de chaussée avec quelques pièce dont une cuisine, une sorte de salon, un cabinet et une salle de bain. Un escalier mène au 1er étage. Au premier, il y a 3 chambre et deux bureaux. Toutes les pièces du premier ont une fenètre dont celles des bureaux sont orientées vers la route, une sur le sentier , une autre au dessus de la porte et la dernière sur le côté gauche de la maison quand on sort de celle ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Lun 7 Jan - 17:10

Hrp: bon moi pour le décor aucun problème. Vos 2 ébauches suffisent, j'ai l'esentiel. /Hrp

Jack lâcha un juron quand il vit l'éclaireur arrêter net sa moto aux abords de la maison, et se planquer dans le fossé.

-Planquez-vous les gars ! On est repéré... ordonna le lieutenant.

Tous se mirent à couvert, attendant les ordres. Le caporal s'approcha disrètement du lieutenant, en effet, il fallait rapidement brieffer les hommes :

-Lieutenant, je propose de descendre cet éclaireur, de toute façon, si on n'est pas repéré, on le sera tôt ou tard...
-Avant tout caporal, il faut établir un plan d'action. Voilà ce que je propose : Vous, moi et trois autres gars on restera à ce premier étage, tandis que les 5 autres descendront au rez-de-chaussée, couvrant ainsi l'entrée dans la maison. Choisissez vos hommes caporal.
-OK, sa me convient. Bon Danny, Tom et toi-là avec le Bar (on dira que cet autre homme se nomme John Smiths ) vous restez ici, placez vous aux fenêtres, et les autres vous allez en bas.
-Messieurs, c'est le caporal qui ouvrira le premier coup de feu. Dès que vous entendez le coup partir, vous canardez !! Interdiction de tirer avant "ce signal" !!
conclut avec autorité le lieutenant.

Tout les hommes se mirent silencieusement en position, attendant les Half-tracks et une quelconque réaction de l'Allemand dans le fossé.
Jack pour sa part, réussit à trouver dans un coin assez d'espace pour se coucher et avoir vue sur une grande partie de la route, en visant à travers l'un des quelques trous du mur.

Au rez-de-chaussée, tout les hommes s'était installé, près à l'action. Tout commencerait au premier coup de feu du caporal Dickson, tireur d'élite.

Tandis que l'Allemand resté camouflé dans le fossé et le petit convoi approchait, la pleine lune s'installa peu à peu, faisant une grande lumière sur toute la route et la maison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: POST HORS RP   Mar 8 Jan - 16:29



[HRP] On a oublier une petite chose. La présence d’arbres. Je vois ça avec une foret de l’autre côté de la route, ainsi que derrière la maison, 500 mètres - 1 kilomètre plus loin. De même, une rangée d’arbre, commençant à la route et finissant dans la foret servant à délimiter le terrain.
Sur le dessin que j’ai fait, si vous l’approuvez,
Le gris : c’est la route
Le vert : c’est la forêt,
Le deuxième rectangle : c’est la grange calciné,
Le rouge : c’est le sentier,
L’étoile bleu : l’éclaireur
La flèche : la provenance de mes hommes.
Et n’oublions pas le fossé de chaque côté.
Un peu brouillion, je le reconnaît, mais au moins, on sait tous ce qui nous entoure.
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard
Leutnant
Leutnant
avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 14/10/2007

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Mar 8 Jan - 17:00

Avant même d’arriver en vue de la maison, l’homme en tête du convoi vit que la moto de l’éclaireur se trouvais en travers du chemin. Immédiatement il ralenti, et informa le Stabsfeldwebel Edouard de cette découverte.

Messieurs, il se pourrait que nous ayons rattrapé les foutu résistants français qui ont tuer nos camarades. Comme, si ce sont eux, ils nous auront assurément entendu venir, et a la condition qu’il ne nous regardent pas actuellement, nous allons leur réservé une petite surprise.
Markus, allez chercher Tomas et Stein, vous embarquez dans le fossé gauche, et tentez d’avancer sans vous faire voir.
Tobias et Karl, prenez Jens avec vous, et faite la même chose dans le fossé droit. Ouvrez l’œil, on ne sait pas où ils sont, ni combien ils sont.

Les hommes s’empressèrent de sauter à bas du véhicule, et avec les autres camarades choisi, ils disparurent rapidement dans les fossés.

Nikolas, je veux que vous restiez en arrière. Vos connaissances de trappeur vous aiderons à vous caché dans la forêt. Surveillez nos arrière au cas où ce serait une embuscade. Si vous entendez des coups de feu, et que rien ne semble venir dans notre direction, vous avez la permission de venir nous rejoindre.

Les 8 derniers hommes , deux conducteur, deux jeunes sur les mitrailleuses avant ainsi que 2 autres par véhicules continuèrent d’avancer, à faible vitesse. Chacun des soldats regardaient nerveusement autour de lui, cherchant a repérer un mouvement trahissant la présence d’adversaire. Seul le Stabsfeldwebel semblait calme, mais ses yeux parcourait rapidement tout le terrain environnant. Dès que la maison apparu dans son champ de vision, il compris la raison de l’arrêt de l’éclaireur. Cette maison était magnifiquement bien placé pour une embuscade. Il murmura quelques mots a l’oreille de Franz, le mitrailleur, au moment où le chauffeur immobilisait son véhicule à côté de la moto.


[HRP] si vous pourriez spécifier l'endroit où l'homme que vous tuez était, sa serait aimable, parce que j'ai l'exacte liste des hommes de ma compagnie, avec leur nom, leurs spécialités, l'endroit où ils sont, tout. Sa serait gentil. Pas obliger de donnez son nom, juste de dire genre : J'abat le chauffeur du dexieme véhicule, ou encore, celui qui était a l'arrière dans le premier transporteur. Le MJ a une copie de la liste.
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Dickson
caporal
caporal
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2007

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Normandie parachutage   Mer 9 Jan - 18:02

Dans la petite maison, la tension était palpable. En effet, l'Half-track de tête s'était arrêté à la vue de la moto au milieu de la route.

Tout les américains étaient anxieux, attendant le premier coup de feu de Jack pour tirer.
D'ailleurs, depuis un moment, Jack réfléchissait. En effet, cette maison était vraiment trop bien placé pour une embuscade, les officiers allemands sans doute présents devaient se douter de quelque chose.

*De toute façon, il est trop tard pour changer le plan* pensa Jack.

Et oui, les Allemands s'étaient sans doute déployés sur toute la zone. Jack se concentra alors sur l'éclaireur. Ce dernier ne le savait pas, mais Jack avait le haut de sa tête dans son viseur depuis un bon moment. Mais le caporal ne tirait pas, attendant d'avoir une bonne raison de le faire.

Cette bonne raison lui vint rapidement. Parcourant le fossé du viseur, il vit durant un très court instant le reflet d'un casque ; à coup sûr un casque allemand. Cette cible potentielle disparut rapidement, il se décida d'en finir avec l'éclaireur dans le fossé, car la maison était sans doute encerclée.

Il retint sa respiration, repointant le casque de l'éclaireur descendu de sa moto...La déflagration du tir fit un boucan d'enfer dans le silence de la nuit. Le casque sauta, le corps tomba, s'en était fini de l'éclaieur. Le lieutenant se mit à gueuler :

-C'est bon les gars, feu FEU !!! A fond soldats !

De tous les trous ou fenêtres de la maison partirent des rafales en tout genre, dirigées principalement vers le convoi, le seul "ennemi" visible pour l'instant.
Jack rechargea et visa précaunieusement le mitrailleur du premier camion (Franz), car s'était la le premier gros danger. Le coup partit et le soldat touché bondit en arrière. Le corps sans vie glissa le long du blindage du Half-track.

La bataille avait à présent commencé, il n'y aurait qu'un seul camp victorieux, tout le monde le savait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Normandie parachutage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Normandie parachutage
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» NORMANDIE 2012
» Normandie 2012 - Les vétérans
» LA BASSE NORMANDIE
» Maillot Normandie
» [PROPOSE] co-voiturage Normandie/Suisse et retour en jan 08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: France-
Sauter vers: