Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Courseulles-sur-Mer, un sacré village...

Aller en bas 
AuteurMessage
Pablo Raben
soldat
soldat
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 16/01/2009
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Courseulles-sur-Mer, un sacré village...   Mar 15 Déc - 15:41

Courseulles-sur-Mer, 08 heures 10. Nous avons établi notre Quartier Général de Campagne dans ce petit village. Le Poste de Commandement se situe dans la mairie. Deux lignes de défenses en cercles défendent le PC, puis ensuite des troupes cachés sont dissimulés entre la dernière ligne de défense et les frontières du village. Ma section est situé tout juste dans un bâtiment de la deuxième ligne de défense, celle la moins proche du PC. Un de nos gars dispose d'un superbe Springfield M1903 avec une lunette de visée A4, une arme de tireur d'élite. Le reste de la section, donc 59 gars si je me compte dedans, nous sommes équipés de pistolets mitrailleurs Thompson M1A1. Nous avions quatre mitrailleuses Browning 1919A4 « calibre 30 », répartis dans les deux étages du bâtiment. Au rez de chaussé, une mitrailleuse était installé dans la pièce principale, à ce qui ressemblait être un salon, et l'autre était dans ce qui semblait être la chambre des adultes, avec une fenêtre qui donnait hors de la ligne. Les deux autres étaient installés dans les deux chambres du premier étage, avec une vue assez importante permettant de repérer et canarder l'adversaire facilement. Nous avions installés des sacs de sables ou ce qui pouvait servir. La plupart des fenêtres étaient barricadés, pour empêcher l'ennemi de prendre d'assaut le bâtiment. Les habitants de la maison étaient dans la cave, et même s'ils savaient qu'on était là, ils ne venait pas. Il restaient planqués. Pourtant, on reçu bientôt l'ordre de transférer les occupants jusqu'à la mairie, pour qu'ils soient mis en sécurité dans la grande cave de la mairie, qui devait être construire en cas de bombardement. L'action ne fut pas aisé, mais nous dûmes les sortir de force avant de les conduire à la mairie. Une équipe de trois gars, dont moi, s'en était chargé. Nous avions pu découvrir un char léger Stuart M3A3, qui avait atterri à deux kilomètres de notre QG de campagne, alors qu'il devait atterrir à cinquante kilomètre, avec un autre regroupement. Il allait sûrement pouvoir servir si les Allemands lancent une attaque.

Après avoir escorté les civils, nous sommes retournés avec notre section. Là bas, un nouveau soucis nous tombe dessus. Selon le rapport d'un groupe embusqué, trois Panzer IV modèle A, avec un canon StuK. 37 L/24 de 75mm, arrivent droit dans le village. Apparemment, ils ne savent pas qu'on est là, et ils n'ont vraisemblablement plus assez de vivres. Si ils envoyent un message radio, c'est foutu. On doit les attaquer, mais le plus rapidement possible, car un seul petit message radio de secours pourraient envoyer une centaine de soldats allemands sur nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Reiben
sergent
sergent
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 25/11/2008
Age : 49
Localisation : Presqu'île du Cotentin

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: MJ
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Courseulles-sur-Mer, un sacré village...   Ven 18 Déc - 7:41

L'avant garde blindée Allemande se met en position sur la place du village, contrôlant ainsi l'une des principales avenues, entre la plage et l'intérieur des terres. Curieusement, aucune troupe d'infanterie ne les accompagne, sans doute retenus sur les plages où la canonnade ambiante, ne cesse de vous marteler les oreilles.

De votre position, vous assistez à deux choses :

1) L'arrivée tardive de renforts Allemands par camions, au nombre de 3, déversant environ une douzaine de soldats.

2) 5mn plus tard, un vrombissement se fait entendre dans le ciel, des Typhoons anglais qui plongent vers les éléments motorisés ennemis, déversant leur chargement mortel.

Plusieurs salves de roquettes pulvérisent tous les camions, à peine la moitié de l'infanterie ennemie à pu se mettre à l'abri., un blindé ennemi saute, l'autre s'est brutalement enflammé, trois maisons sont éventrées...C'est le carnage !

Le bruit, la lumière vive des explosions et l'odeur de chair brûlée vous donnent un haut-le-coeur que vous avez du mal à contrôler.


[HRP : aère ton texte stp]

_________________



Je suis le sergent d'armement Hartman et votre chef instructeur. A partir d'aujourd'hui, vous ne parlerez que quand on vous parlera et les premiers et derniers mots qui sortiront de votre sale g...le, ce sera "Chef" tas de punaises ! Est-ce bien clair ?!

Là où nous avons combattu : http://ddaymemories.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddaymemories.blogspot.com/
Pablo Raben
soldat
soldat
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 16/01/2009
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Courseulles-sur-Mer, un sacré village...   Sam 19 Déc - 9:52

Les trois Panzer IV modèle A s'arrêtèrent pile au milieu de la place, devant la mairie. Dans le premier char, un officier sort, dans le deuxième, le mitrailleur sort et dans le troisième personne ne sort. Les soldats américains sont cachés dans tout les bâtiments, et pour l'instant, ils n'agissent pas. C'est alors que dans la mairie, un soldat charge un canon sans recul M-18, mais au même instant, l'artillerie commence à bombarder les plages. Quelques minutes plus tard, de ma position, je peux voir des l'arrivée tardive des renforts allemands qui sont en camions français, trois pour être exact.

Des soldats d'infanterie sortent des camions, 36 au total. Ils commencent très vite à se mettre en position, puis ils avancent. Mais on entend des bruits de moteurs, puis au loin apparaissent des Typhoons anglais. Dès qu'ils sont assez près, trois d'entre eux plongent sur les camions et déversent leurs roquettes, qui explosent. Le reste des Typhoons s'occupent des chars. Le premier char explose, le deuxième commence à brûler, et le troisième est intact. Trois maisons abritant des soldats américains sont perforées par les roquettes des avions anglais. Le troisième char pivote d'un seul coup sa tourelle, et tire un obus sur une des maisons, projetant violemment des soldats américains hors de leurs abris. Dans la mairie, les soldats ouvrent toutes les fenêtres et commencent à tirer alors que les capitaines sifflent l'assaut.

Dans le char qui brûle, l'équipage sort rapidement, mais il est mitraillé de justesse par un soldat américain au commande d'une mitrailleuse. L'assaut est féroce. Le soldat avec le canon sans recul tire une roquette, qui vient se loger dans le deuxième char, juste après que le dernier soldat est eut le temps de sauter. Mais alors qu'il recharge, le troisième pivote sa tourelle et se prépare à tirer dans la mairie.

De mon côté, la moitié de l'infanterie est morte dans l'explosion des roquettes. Les flammes et l'odeur de chair brûlée nous donnent des haut-le-cœur, mais nous restons en état de combattre. Même si j'ai du mal à les contrôler, je vais au poste mitrailleuse au premier étage, inoccupé pour l'instant. Le lieutenant reprend ses esprits, et nous ordonne de tirer à vue de l'ennemi. Pourtant, nous avons du mal, car ils sont cachés et ils ont un sniper. Ce dernier vise et tue un camarade à côté de moi. Mais j'ai eu le temps de le repérer et de tirer une cinquantaine de balles en sa direction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courseulles-sur-Mer, un sacré village...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courseulles-sur-Mer, un sacré village...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Village Hentaï[accepté]
» Les 4 sacrés du ciel
» Village Hentaï
» Un sacré merdier pour un premier RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: France-
Sauter vers: