Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Juno, secteur NAN divison White

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Juno, secteur NAN divison White   Mar 2 Fév - 0:24

Le 5 juin 1944, sur tout le territoire du sud de l’Angleterre, des centaines de milliers de soldats, qu’ils soient fantassins, marins ou pilotes, se préparaient à la plus grandes invasion de l’histoire. Même Kubilaï Khan n’avait pas une aussi grande armada. Cette armée, composée de diverse nation tel les États-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne, avait pour objectif de libérer le monde de l’oppression nazi.

Un soldat canadien, du nom d’André Théberge, attendait patiemment le début des opérations. Dans la cale du navire qui allait l’amener vers la guerre et la mort, le jeune canadien s’assurait que son matériel fut paré au combat.

Pendant que d’autres discutait ou écoutait la radio du navire, André astiquait son Lee-Enfield No.4 et s’assurait du bon fonctionnement de la culasse. Autour de son lit en hamac, un couteau reposait sur le sol près d’une paire de botte mal astiqué. De nombreux effet personnel et équipement militaire trainait sur le sol.

Le sergent de sa section, le Sergent Mathieu Tremblay, vint le voir et constata le champ de bataille qui régnait près du caporal Théberge. À grand renfort de sacre et de menace, le sergent Tremblay parvint à réveiller le sens du devoir de son subalterne. Ce dernier se leva et ramassa nonchalamment les objets trainant sur le sol.

Le commandant de la compagnie, le Major Hughes Lapointe, vint donner un petit mot d’encouragement à ses soldats avant le coucher, histoire que ses derniers ne tourmentent par l’arriver prochaines des combats. Théberge écouta d’une oreille molle l’allocution de son commandement. Sa résolution était déjà faite. Dans sa main, une lettre de sa mère lui avait appris la mort de son grand frère Normand, qui était mort en Italie. Demain, il allait tuer le plus de fritz possible.

Au levé du soleil, le visage impassible, les soldats du "petit peuple" embarquait dans le radeau pour qui certain avait une allure de celle de Charon (celui qui passait les âmes du monde des vivant à celui des mort dans le monde grecs). Dure comme le roc et avec une fermeté d’acier, le jeune caporal de 24 ans descendit dans l’embarcation avec la ferme intention de chasser les allemands de la terre de ses très loin ancêtres.

Près de Bernières-sur-mer, le Queen’s own rifles se font massacrer par les défenses encore intacte des allemands. Mitrailleuses, mortiers et canons crachait un torrent de feu et de plomb sur les pauvres compatriotes du canadien-français. L’approche d’un navire de la Navy permit aux forces présentes sur les plages d’avancer.

Vers 8h30, les gars sur les plages commencèrent à avancé tandis que les hommes du Régiment de la Chaudière commencèrent à débarquer dans le secteur NAN White de la plage JUNO. Théberge débarqua avec les membres de son peloton sur les plages et vit les cadavres de nombreux fantassins canadiens éventré, décapité ou pire encore. L’aura de la faucheuse planait au-dessus de la plage normande. Une tape dans le dos de la par d’un camarade, le Caporal revint à la réalité de la guerre. Courant les quelque mètres qui le séparait du mur brise-lame, ce dernier se mit à couvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mar 2 Fév - 13:08

MJ

Les balles sifflaient autour des valeureux soldats canadiens . Deux soldats à l'air paumé arrivèrent en courant à côté d'André .

P*tain Caporal !! C'est la merde !! Faut qu'on se bouge de ce trou !!

L'un d'eux fut frappé par une balle mais la résistance allemande commençait à devenir plus intense ... comme un dernier soubresaut avant la fin .
Sortant du chaos , un lieutenant s'élança hurlant " Ça c'est pour Dieppe en*ulés !! "
Les hommes hurlèrent et s'élancèrent , baïonnette au canon .D'autre mort se firent mais la charge parvint à neutraliser un couloir des tirs de MG .
Les tireurs isolés s'en donnèrent à cœur joie pour compenser mais leur nombre fondait comme neige au soleil .

Le sergent Tremblay posa un genou à terre à côté d'André .

Allé mon gars , on a un boulot à faire . Montre l'exemple à tes hommes .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mar 2 Fév - 13:42

Autour du jeune caporal, la mort régnait en tandem avec la confusion. Des MG42 installé dans les bâtiments du village créaient un mur impassible. Bien vite, toutefois, les hommes du Queen’s own rifles les repoussèrent. Pour compenser leur perte, les tireurs d’élite ennemies redoublèrent d’effort et tuèrent encore un grand nombre d’hommes dont un soldat à deux pas d’André qui venait juste de lui dire d’avancé.

André regarda le cadavre puis la rue qui s’étalait à l’horizon devant lui. Le sergent Tremblay vint à côté de lui, le sommant de poursuivre le combat, de montrer l’exemple. C’est ce qu’il fit.

Baïonnette aux canons, le caporal canadien ordonna à sa section d’avancer dans cette rue désormais couvert de sang et trou d’obus. Longeant les bâtiments, la section du caporal Théberge avançait avec le reste de la compagnie A. Les allemands étaient lentement repoussés hors du village et des chars commençaient à débarquer derrière eux.

Le lieutenant Jean-Pierre Bellemare, commandant du peloton 1 de la compagnie A, lança une charge vers la mairie avec pour cri de guerre :


- Ça c'est pour Dieppe ca***ss d’en*ulés ! (HRPG : je lui ai donné une touche québécoise ^^’)

Les hommes foncèrent sur la mairie à grands renfort de sacre et de crie gutturaux, enragé comme des chiens et près à venger les pertes de Dieppe. Le caporal Théberge contourna la marie, pris une grenade et la lança dans les fenêtres d’où deux mitrailleuses continuaient à massacrer ses compatriotes. Il attendit l’explosion puis donna l’ordre à sa section d’investir le bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mar 2 Fév - 15:55

MJ

La situation semblait gagnée pour les Canadiens . La mairie ne tiendrait pas longtemps et déjà des prisonniers furent faits dont certains subirent la fureur des vainqueurs ... c'est alors que brusquement , un groupe de chars allemands arriva toutes armes dehors .
Il sagissait de trois Somua S 35 pris aux français en 1940 ainsi que huit Pz 38 (t) et 35 (t) accompagnés d'un B1 Bis reconvertit en lance flammes .
Celui ci crama quelques hommes avant de se mettre a couvert .

Une petite bataille de blindés commença .
Un Churchill canadien fut atteint par un obus de 47 et achevé au lance flamme . Les Pz 38 (t) succombèrent vite , mais les Somua et le B1 Bis se regroupèrent pour mener un carnage sur l'infanterie .
Pendant ce temps , les rescapés allemands se replièrent , profitant de la confusion , vers la sortie de la ville où ils se barricadèrent dans les maisons .

Le sergent Tremblay regroupa quelques hommes et fit le tour des Somua .
Le B1 Bis passait derrière la mairie .
Il fit signe à André d'aborder le blindé avec ses hommes .

Le lieutenant Jean-Pierre Bellemare en profita pour passer , toujours en courant , pour charger les allemands barricadés . Mais il fut atteint par un tireur teuton , mais n'étant que blessé , il se releva et continua .
Cela eu l'effet d'un coup de fouet sur le moral des canadiens . Un soldat d'André se jeta vers le B1 Bis et commença à grimper sur ses flancs .
Il arriva majestueusement sur le char mais fut abattu par un tireur ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Lun 15 Fév - 12:45

Après l’explosion de la grande, le caporal entra avec son escouade et le reste de la section dans la mairie où ils tirèrent à vue sur tous se qu’il bougeait. Une fois le rez-de-chaussée nettoyé, le Sergent Tremblay ordonna au Caporal Théberge de prendre l’étage supérieur avec son escouade encore intact.

Baïonnette au canon, ses hommes le suivirent dans l’escalier étroit du bâtiment. L’homme en avant du caporal, le Soldat Gravel, fut touché par une balle de Kar 98K venu d’un soldat allemands qui protégeait l’escalier. Le Caporal tassa son homme blessé du chemin et enfonça sa baïonnette dans l’estomac de son ennemie qui produit n immonde bruit de succion gluant. L’espace d’une seconde, le temps s’arrêta pour André qui regardait droit dans les yeux ceux de son adversaire moribond. Les cris et le son de lutte le ramena à la réalité. Il retira sa lame du corps de son adversaire mais le laissa souffrir. Il avait cru entendre une lutte acharné mais en fait, ces hommes massacraient des hommes qui semblaient vouloir se rendre. Tirant un coup de feu au plafond, il gueula après ses hommes sans honneurs.

Ils firent donc que trois prisonniers au lieu de quinze. Le caporal connaissait la valeur de ses hommes et par conséquent, il garda cet événement secret. À l’extérieur, un combat de char avait commencé entre les blindés qui venaient de débarquer et ceux des allemands appelés en renfort. Trois d’entre eux étaient français et un autre était muni de lance-flamme. Un Churchill, après avoir mit hors de combat un Pz 38, fut touché par un autre char ennemi puis il fut achevé par le B1 Bis. Les Grizzlys et des Churchills mirent hors de combat plusieurs chars ennemis mais l’infanterie allemande profita de la confusion pour se replier à la sortie du village.

Le char B1 Bis se trouvait dans la ruelle au sud de la mairie. Le Sergent Tremblay rassembla ses hommes et contourna le char. Dans la ruelle, le reste du peloton suivait l’image héroïque du Lieutenant Bellemare. Un tireur embusqué le toucha mais il continua sa charge ce qui donna encore plus de cœur au ventre à ses soldats. Cela inspira même un soldat d’André qui grimpa sur le char ennemi. Sur le toit du monde, il triomphait mais son heure de gloire termina d’un coup lorsqu’un balle lui traversa les deux hémisphères de son cerveau. Enragé, Théberge prit la mitraillette Sten d’un soldat mort puis enfonça le canon dans la meurtrière du conducteur de char et vida le chargeur pendant que le reste du régiment nettoyait les dernières poches de résistance.


[HRPG: désolé si ça prit plus de deux semaine avant que je réponde. Mon ordi m'a lâché pendant 10 jours ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mer 17 Fév - 17:10

MJ

Le B1 Bis tressaillit et stoppa .
La tourelle ouvrit le feu au canon de 47 mm et fit exploser un Grizzly . Mais le char était immobilisé et trois soldats mirent une grenade Mills chacun dans l'orifice du lance flamme ... faisant exploser le blindé .
L'explosion fut si violente que l'escouade et André furent sonnés quelques instants .
Les Somua succombèrent rapidement et les tirs cessèrent .
Quelques canadiens sortirent d'une maison et invitèrent leurs camarade dedans . Des cris de femme se faisaient entendre dedans !!

Les derniers soldats allemands étaient fait prisonniers et un des canadiens invita son camarade à quelque chose dans la maison de tout a l'heure ... André entendit quelques bribes de conversation .

Ouais tranquille , et un de nous la braque avec son arme et l'autre s'amuse !! Tu verras c'est tranquille je te dit !!


[ Pas de soucis , il suffit de s'expliqué Wink ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mer 17 Fév - 21:13

Immobilisé, le B1 Bis se permit quand même de tirer un dernier coup, envoyant dans l’autre monde l’équipage d’un Grizzly. Outré par cet acte ultime de défense, les soldats de l’escouade du caporal Théberge enfoncèrent des grenades Mills dans l’orifice du lance-flamme, le faisant exploser. Une énorme boule de feu et d’essence mal brulé projeta la section en entier sur le sol et les sonna quelque peu. Une maison prit feu tandis qu’un allemand enveloppé d’un manteau de flamme essayait de fuir les soldats canadiens endiablé.

En général, la situation allait beaucoup mieux. Les Somua tirent encore quelque, détruisant au passage quelque maison, puis rendirent l’âme. Les hommes du Queen’s own rifles avançaient déjà dans la campagne normande avec quelque chars qui s’était sorti indemne du combat. Quelques craquement sonores caractéristique d’un Mauser retentirent encore quelque peu mais se fut bientôt le silence.

Des cris en allemands brisèrent momentanément le silence. Une dizaine de soldats appartenant aux Ostbatallion était poussés avec sauvagerie vers les barques pour être envoyé dans les camps de prisonniers en Angleterre. Un sous-officier calma un peu l’atmosphère. Le silence revint. Théberge eut donc l’occasion de soufflé un peu et remettre de l’ordre dans son esprit.

Il venait de vivre les premières minutes de véritables combats de sa vie. Il voyait encore ce jeune allemand qu’il avait éventré à peine dix minutes plus tôt. Il se demandait quel folie s’était enparer de lui et lui donner la force (ou l’audace) de commettre de tel barbarie ou ne serait-ce que de tuer un homme.

Ces réflexions furent interrompues par un d’autres cris mais cette fois, ils étaient plus aigus. À la mairie, des soldats invitaient les hommes du peloton à venir les rejoindre. Le sergent Tremblay étant occuper avec le lieutenant et les autres sous-officiers et officiers de la compagnie, le caporal Théberge alla s’occuper de cette situation qu’il jugeait douteuse.

Sur le portique de la mairie, il attendit des bribes de conversation :


- Ouais tranquille , et un de nous la braque avec son arme et l'autre s'amuse !! Tu verras c'est tranquille je te dit !!

Outré par les paroles de ce soldat, André entra dans le bâtiment en colère et fusilla l’homme du regard. D’une voix autoritaire et rude, il réprimanda la bande de vaurien qui malmenaient une jeune femme.

- Vous n’avez pas d’allure tab***!!! Sortez d’icitte ma bande de cal***!!! J’veux pu vous voir rôdez près des maison!!! Je devrais vous mettre aux arrêts!! Soldat Paré! Surveillez ces hommes!! S’ils recommencent, prévenez moi ou un autre sous-officier !

Il attendit que le soldat en question lui répondit par l’affirmative se calma un peu, regarda d’un œil noir les hommes fautifs puis aida la jeune français échevelé qui s’était recroquevillé dans un coin du bâtiment.

- Allez-vous bien chère demoiselle ?

Demanda t’il de ton bienveillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Dim 21 Fév - 14:45

MJ

La jeune femme s'enfuit à toutes jambes , en remerciant en coup de vent le caporal .
La bataille était terminée et les renforts commençaient déjà à arriver .
Les hommes d'André se regroupèrent et échangèrent des cigarettes allemandes .


[ Navré , là le RP est fini donc pas grand chose a raconter . Poste et clos le RP ^_^ a voir pour la suite . ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Dim 21 Fév - 23:37

La femme s’enfuit une fois sur pieds. Un peu choqué par la réaction de la femme mais en même temps compréhensif, il laissa tombé puis sorti du bâtiment. Dehors, les hommes se rassemblaient autour de leurs sous-officiers puis certains fumèrent des cigarettes. Les combats étaient terminés pour le moment. André soupira un peu et alla rejoindre le reste du peloton. On parlait, on niaisait un peu.

Le lieutenant Desrosiers, qui avait un bandage sur la cuisse, vint leurs donnez les prochains ordres. Ils avaient deux pour se reposer avant d’avancer vers une position allemande de 6 canons de 88 mm, avec l'appui des Sherman du Fort Garry Horse, un peu au sud du village. Une marche de deux miles puis un autre combat s’annonçait.


[HRPG: si se serait possible de poursuivre dans un autre RP cela serait apprécié ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Lun 22 Fév - 14:36

[ MJ : on fait une pause dans le RP provisoire histoire de voir si d'autres veulent venir ^_^ sinon on continue bien sur Wink ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Lun 22 Mar - 13:00

[maudite grippe... ^^' désolé de mon absence prêt à repartir?]

Après deux heures de repos amplement mérité, le Major Hughes Lapointe alla rejoindre les hommes de sa compagnie et appela le rassemblement. Les compagnies du Régiment de la Chaudière allaient devoir sécuriser plusieurs positions avant la fin de la journée. La compagnie A avait reçu la tache de nettoyer une position de six canon de Flak 36 de 88mm.

À l’appel du Major, le Caporal Théberge était en train de discuter avec les membres de son escouade. Il leur ordonna de se tenir tranquille et les quatre hommes se dirigèrent lentement vers le lieu de rassemblement à l’orée de la ville. Les ordres furent donné : ils allaient descendre vers le sud avec l’appuie des chars du Fort Garry Horse Regiment et de l’artillerie naval. Ces derniers ne devaient pas être appelés qu’en cas d’impasse complète. Ils ne connaissaient pas la disposition des canons ni le nombre d’ennemies en présence.

La section d’André fut chargé de partir en éclaireur et essayer de découvrir l’étendu du dispositif défensif allemand. Le sergent Tremblay rassembla ses hommes, leur ordonna de n’apporter que le strict minimum soit arme et munition. Les hommes de la section du Sergent Tremblay obéir et attendirent la suite des évènements. Théberge inspecta ses munitions et remarqua qu’il en avait une bonne centaine puis il compta ses grenades qui étaient aux nombres de quatre. Il replaça son casque et attendit qu’on se mette en marche.


[Hans je te laisse décidé de comment se passe la marche jusqu’à la position ennemies]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mar 23 Mar - 17:05

MJ

[ Pas de soucis !! C'est repartit et ca va ch*** !! ]

La section avançait dans la campagne normande , papotant entre eux , les hommes échangeaient des " souvenirs " pris à l'ennemi .
Quelques heures passèrent et les canadiens traversaient un champs à découvert , le blé jusqu'au torse .

Tout à coup , ils arrivèrent dans un cercle fait dans la plantation , un cercle parfait .

Merde !! Les extraterrestres sont là !!

Plusieurs soldats rirent de bon cœur .
Tremblay aboya de se taire et d'avancer .

C'est alors que des tirs retentirent !! Le sergent fut atteint et sa tête explosa littéralement . Quatre hommes furent fauchés et avant que quelqu'un ai put intervenir , plusieurs allemands sortirent du blé , l'arme au poing : MP 40 , MG 42 & 34 ainsi qu'un homme équipé d'un PanzerShreck .
L'uniforme des soldats ne laissait aucun doute : Waffen SS .
Un officier avança .

Qui commande ?! Jetez vos armes ou on vous met en pièce chiens !!

Un canadien s'avança , le Lee Enfield dans les mains .

Le sergeant est a tes pieds fils de ...

Il ne put finir sa phrase que son corps fut criblé de balle de MG .
Personne ne bougea , attendant les instructions d'André : le massacre ou la réédition ? L'un était sans issues , l'autre pouvait se retourner contre l'envahisseur nazi si les canadiens la jouaient fine ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mer 24 Mar - 13:19

Une fois les hommes de la patrouille prêtes à partir, le Sergent Tremblay donna l’ordre de marche. La cible se trouvait dans un champ à moins de deux miles de la plage. Les hommes, heureux de leur récent succès, profitèrent de la marche pour jacasser un peu.

- Et vous Caporal Théberge, vous avez déniché quoi sur les cadavres allemands, demanda le soldat Paré?


Le caporal Théberge se tourna vers l’homme avec un sourire aux lèvres vers l’homme qui lui avait posé une question anodine.


- Je n’ai rien ramassé. Trop occupé à surveillé des gamins, dit t’il en jetant son regard sur le reste de son escouade.

Tous rirent de bon cœur puis continuèrent d’avancer en parlant de tout et de rien.

Ils avançaient désormais dans un champ de blé assez mûr qui venait caresser le torse des libérateurs. André était un peu soucieux car ce blé pouvait facilement cacher de nombreux teutons facilement. Étrangement, le groupe de reconnaissance tombèrent sur un cercle parfait découvert de culture céréalière. Paré se mit au milieu du cercle et fit le pitre.

- Merde !! Les extraterrestres sont là !!

Le sergent Tremblay, qui jusqu’à ce moment n’avait rien dit sur le comportement enfantin de ses soldats, se retourna volteface et fusilla du regard l’inconscient.


- Cr*** d’imbécile!!! Fermez-la et couchez-vous!!!

L’ordre fut donner juste à temps car des rafales de MG42 et de MP40 vinrent exploser la tête du sergent resté debout ainsi que quatre autres hommes qui furent malencontreusement dans la trajectoire des balles perdu qui fusaient entre les tiges de blé. Un allemand entra dans le cercle et pointa un homme encore à découvert.

- Qui commande ?! Jetez vos armes ou on vous met en pièce chiens !!

Cette homme, c’était Paré qui ce sentait coupable de la mort de son sergent et les larmes aux yeux et la rage au ventre, il se leva, pointant son Lee-Enfield sur le soldat qui portait le signe des SS et lui cria :

- Le sergeant est a tes pieds CR*** de …

Il ne put terminer sa phrase, le cœur, la tête et l’estomac trouer par des tirs provenant des cultures en face. Théberge évalua rapidement la situation et en conclu qui n’y avait qu’une chose à faire. En dégoupillant une grenade, il cria :

- SAUVEZ-VOUS!!!!

Sur l’ordre, il laissa tomber sa grenade et commença un sprint vers la route qu’ils avaient quitté quelques minutes auparavant. Il se rappelait qu’il avait vu un fossé juste assez profond pour qu’ils puissent tous se cacher à l’intérieur. S’ils parvenaient tous jusque là, le Caporal n’aura qu’à ordonner aux chars de tous nettoyer.Entratemps, il laissa tombé une grenade fumigène derrière et une autre "Ananas" tout en encourageant ses hommes à en faire autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Sam 27 Mar - 13:48



Tout le monde se mit à courir dans tous les sens , beaucoup de canadiens furent abattus par les tirs précis des Waffen SS .
D'autres explosions secouèrent le champs et André ne sut dire se qui se passait mais un énorme " BONK !!!!! " secoua sa tête et se fut le noir ...

Il se réveilla dans une bâtisse , entouré de SS . Il était attaché .
Un Colonel se trouvait là , assis sur une chaise à regarder le Canadien . Il s'exprima d'un très bon français .

Remerciez votre casque mon jeune ami , il vous a sauvé la vie .

Il se releva .

Mais peut être pour pas longtemps , ca dépends que de toi . Allé , tu vas me dire à quelle unité tu appartient André .

L'homme jouait avec les plaques du Caporal .

Écoute , on va faire donnant donnant . Tu réponds à mes questions et je réponds aux tiennes , pour commencer , si tu me dit de quelle unité tu es , je t'informe sur ce que sont devenus tes hommes . Pour commencer .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mar 30 Mar - 12:44

Une fois l’ordre donné, ce fut le chaos total. Certains soldat se mirent à tirer sur les boches sans pour autant survivre, d’autres se couchèrent sur le sol, espérant passer inaperçu tandis que d’autre suivirent les indications d’André mais au finale, même André tomba dans les pommes.

À son réveil, il eut le malheur de se rendre compte qu’il n’était point dans un centre médical allié mais en face d’un officier de la Waffen SS. Il remarqua le grade d’Oberst sur son uniforme se qui lui fit craindre le pire. Les officiers des SS étaient réputés pour être sans pitié et sans cœur, de véritable démon en quelque sorte. Il essaya de se lever quand il se rendit compte qu’il était attaché à la chaise. *Bien attendu, il fallait s’y attendre* pensa André.

L’Oberst avança vers lui puis s’assoyait sur une chaise tout en le regardant. André essaya de déchiffrer quel émotion laissait paraitre le visage de l’homme en face de lui mais ce visage ne semblait ne pas être humain. L’homme en question s’adressa à lui.


- Remerciez votre casque mon jeune ami, il vous a sauvé la vie.

L’homme se releva. André prit conscient alors d’une vive douleur à la tête. Il se souvint alors que quelque instant avant de sombrer dans les nimbes de l’inconscience, il avait entendu le bruit d’explosion de forte puissance. Il s’agissait surement des canons de 88 mm qu’ils devaient détruire. L’Oberst reprit la parole.

- Mais peut être pour pas longtemps, ca dépends que de toi. Aller, tu vas me dire à quelle unité tu appartiens André.

André ricana intérieurement. Il était évident qu’il connaissait son unité vu qu’il lui parlait en français sans oublier que sur ses épaules était écrit en grosse lettre « régiment de la chaudière ». Néanmoins, il lui répondit.

- Vous devez le savoir vu que vous me parlez en français. Il n’y a qu’un régiment francophone dans cet armé. Au pire, vous n’avez qu’à lire le nom qui est écrit sur mes épaules. Ses écrits en grosse lettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Sam 3 Avr - 10:28

MJ

Un sourire s'afficha sur le visage du Waffen SS .

Bonne réponse , enfin quelqu'un qui à de la rhétorique au lieu de se prendre pour un héros .

Il se releva et alluma une cigarette , puis l'homme fit faire volte face à sa chaise et se rassit à califourchon .

Cigarette ?

Il tendit le paquet à André .

Bon , on va parler vrai . Je parie que tu étais un éclaireur qui venait jeter un coup d'œil à nos 88 ?

Toujours le bras tendu , il fit remuer les cigarettes dans leur paquet .

La vrai question est donc , qui arrive et avec quoi ? Combien de soldats ? de chars ? artillerie ? enfin bref tout quoi .

Les autres Waffen SS de la pièce ne semblaient pas comprendre l'attitude de leur officier .

Her Colonel !! Sous votre respect , c'est pas un technique d'intérogatoire que d'offrir une cigarette à l'ennemi !! Lui faire bouffer ses co*illes serait plus dans nos habitudes .

Mais ce ne sont pas MES techniques !! Critiquez dehors ou dedans , comme vous voulez caporal , mais sachez que je n'aurai pas de remords à vous expédier sur le front de l'Est .

Le caporal déglutit et sortit rapidement , suivit de ses camarades ... laissant le Colonel et André en tête à tête ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Lun 12 Avr - 12:09

Un sourire s'afficha sur le visage du Waffen SS.

- Bonne réponse, enfin quelqu'un qui à de la rhétorique au lieu de se prendre pour un héros.

André n’avait rien à cacher de toute façon. Que ça soit lui ou une compagnie, leur position allait être submergée par la force divine des troupes en croisade contre le régime nazi. Une telle puissance qui surclasse toute entreprise militaire ultérieure. Néanmoins, il se contenta d’écouter l’officier.

- Cigarette ?

Il tendit le paquet à André. Celui-ci refusa d’un ton nonchalant. L’officier reprit son interrogatoire.

- Bon, on va parler vrai. Je parie que tu étais un éclaireur qui venait jeter un coup d'œil à nos 88 ?

Toujours le bras tendu, il fit remuer les cigarettes dans leur paquet. André refusa encore une fois, il ne fumait pas. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il allait commencer. Il avait vécu tellement pire avec les gangs de rues et les patrons de Sherbrooke.

- La vrai question est donc, qui arrive et avec quoi ? Combien de soldats ? De chars ? Artillerie ? Enfin bref tout quoi.

André allait répondre quand un soldat ennemie qui semblait anxieux ou nerveux, (André ne savait comment décrire se visage de démons), se permit de mettre en question la façon de faire de son chef.

- Her Colonel !! Sous votre respect, ce n’est pas une technique d'interrogatoire que d'offrir une cigarette à l'ennemi !! Lui faire bouffer ses co*illes serait plus dans nos habitudes.

Je ris intérieurement de cette intrusion dans notre dialogue. De toute façon, ce n’est pas comme ça qu’ils allaient le faire parler, lui qui avait subi la torture de la police, de gang de rues et bien d’autres personne auparavant. Franchement, ils n’avaient que l’allure de démons. Toutefois, l’officier se montra…comment dire…un peu plus démoniaques?

- Mais ce ne sont pas MES techniques !! Critiquez dehors ou dedans, comme vous voulez caporal, mais sachez que je n'aurai pas de remords à vous expédier sur le front de l’Est.

Le caporal déglutit et sortit rapidement, suivit de ses camarades ... laissant le Colonel et André en tête à tête. André se serait tordu de rire si ce n’était de la gravité de la situation. Il était après tout en captivité avec un homme capable de le tuer à n’importe quel moment. Il était surement préférable de la jouer douce mais en même temps gagner du temps. Un colonel occupé à interroger quelqu’un ne peut s’occuper du front. Il prit donc la parole, sûr de ce qu’il allait dire.

- Bon, Oberst, vous semblez très persuasif. Pardonnez mon audace mais vous m’avez promis de me révéler ce que le sort a voulu faire de mes frères d’armes. Après, je serai disponible à répondre à vos question qui, j’en suis sûr doivent être nombreuse. Vous surement en état de comprendre que je me fais du soucis pour ses hommes que j’ai stupidement envoyé à la mort ou pire encore, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Lun 12 Avr - 13:16

MJ

L'officier se leva .
Il ouvrit la poche ventrale gauche de la battle dress d'André et sortit un petit paquet de son ceinturon .
Là , il sortit des plaques canadiennes , une par une en citant les noms .

Tremblay .

Il glissa la plaque dans la poche d'André puis les autres , chacune son tour .
Et s'en suivit un total de onze noms .
La besogne finie , il se rassie et ferma la poche du caporal .

Les autres ... et bien les autres ou il se sont tirés , ou il sont tombés sur le second gruppen , ce que je ne leur souhaite pas .

L'homme rangea ses cigarettes .

Voyez vous , les Waffen SS ne sont pas tous des salops . Certain respectent les lois de la guerre , respectent tout simplement l'ennemi . Voyez vous , mon supérieur voulait que je vous exécute devant les prisonniers américains que nous avons fait plus tôt dans la nuit , pour l'exemple .

L'Oberst se leva , et marcha dans la pièce pour finir derrière André . Là il se mit à lui tapoter les épaules .

Allons mon garçon , j'ai été me semble t il correcte , a vous de l'être . Quelle unité ? Avec quoi ? Et ne me prenez pas pour un idiot je vous prie .

Un bruit sourd se fit entendre , une frappe d'artillerie !!
Mais ... ce n'était pas des impact , mais des départs !! L'artillerie allemande faisait feu sur la tête de pont allié .

Et n'espérez par être secourut , là c'est nous qui allons vous prendre par surprise .


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Lun 12 Avr - 17:50

À sa demande l’officier allemand alla prendre dans sa poche gauche de sa veste de combat un paquet de « Dogtag ». Cela surprit André qui ce n’était pas rendu compte de ce poids supplémentaire sur lui. Probablement le choc et l’adrénaline des dernières heures.

L’officier allemand se mit à nommer un par un le nom inscrit sur la plaquette de métal de chaque chaine. En entendant le nom de Tremblay, Théberge ne put que baisser les paupières, remplit de regret et de honte de n’avoir pas assuré mieux la discipline de ses hommes.

L’allemand lui annonça parla suite que les autres s’étaient soit enfui soit ils avaient tombé sur un autre groupe un peu plus sauvage. Le jeune caporal, qui malgré ses airs de dur, était empli d’une profonde tristesse. Un voile noir confondait sa vue. Il avait même l’impression d’avoir le sang de ses camarades sur les mains. Il leva néanmoins la tête vers l’officier qui continuait son monologue.


- Voyez-vous, les Waffen SS ne sont pas tous des salops. Certain respectent les lois de la guerre, respectent tout simplement l’ennemi. Voyez-vous, mon supérieur voulait que je vous exécute devant les prisonniers américains que nous avons faits plus tôt dans la nuit, pour l’exemple.


Le germain se leva et marcha dans la pièce. Il avait un regard bienveillant mais étrangement, un leur démoniaque détruisait cette image de bienveillance. Il s’agissait peut-être de l’imagination d’André mais néanmoins l’officier SS vint se placer derrière lui et lui tapota doucement l’épaule.

- Allons mon garçon, j'ai été, me semble t’il, correcte, à vous de l’être. Quelle unité ? Avec quoi ? Et ne me prenez pas pour un idiot je vous prie.


Un bruit sourd se fit entendre, une frappe d'artillerie !! Toutefois, cela ne ressemblait pas aux lourds impacts de la flotte britannique mais plutôt le tir de canon très proche. Peut-être que le reste de la compagnie avançait avec les chars pour mettre fin aux agissements de ses violant SS? Après tout, cela devait faire des heures qu’il était parti en reconnaissance. Mais, comme si l’allemand avait lu dans sa tête, il rajouta une phrase avant d’attendre la réponse du canadiens-français.

- Et n'espérez par être secourut, là c'est nous qui allons vous prendre par surprise.

André réfléchit à la réponse qu’il pouvait bien lui donner. Autant lui donne une réponse à la fois. Alors, il en fit ainsi.

- Eh bien, en effet, vous avez été fort correct avec moi. Même plus pourrais-je dire car vous êtes un homme d’honneur dans un monde où cette valeur semble s’être éteinte. Par conséquent, je veux bien vous révéler le nom de mon unité qui se nomme le Régiment de la chaudière. Le régiment fut nommé ainsi car la plus part des hommes qui composent le régiment provient de la région autour de la rivière éponymes. Le régiment est composé de cinq compagnie totalisant environs 800 hommes.

Il arrêta de parler pour voir la réaction de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mar 13 Avr - 11:47

MJ

A la réponse d'André , l'officier SS sourit .

Très bien , continuez . De blindés avec tout ca ? Un soutien d'aviation évident , de l'artillerie peut être ?

A peine la phrase terminée , un homme ouvrit violemment la porte et jeta à un homme dans la pièce , il était en tenue de pilote US , vraisemblablement c'était un officier ...

Her Oberst !! Cet homme c'est échappé du camp de prisonnier de la 21 PanzerDivision . On l'a cueillit alors qu'il rejoignait leurs lignes .

Le Waffen SS regarda le soldat , en tenue d'équipage de panzer .
Il se rapprocha et posa un genou à terre , regardant le prisonnier .

Est ce que vous l'avez prit dans cet état ?

Le yankee avait apparemment le nez bien amoché car du sang se répandait sur le sol par ses narines . Aussi , le bras droit semblait décrire un angle anormal .

Il à essayé de sauter du camion , alors on l'a dissuader de recommencer .

L'Oberst fit une grimace .

Que le doc vienne et envoyez moi deux hommes pour me mettre ce prisonnier sur une chaise .

Le soldat ne sembla pas comprendre mais se ressaisit vite et obéit , faire attendre un officier Waffen SS n'était pas non plus recommandé dans la Wehrmacht .
Quelques minutes plus tard , l'américain fut remis sur pieds plus ou moins , il ne saignait plus mais son bras était bien cassé et on lui cala simplement faute de mieux .
Alors l'interrogatoire repris .

Où en étions nous ? Ha oui , alors , quoi donc avec le Régiment de la Chaudière ?

L'américain remua . L'officier se dirigea vers lui et regarda ses dog tags :
MILLER Jack . USAF .

MILLER ... et son unité ... bombardiers ... pilote de bombardier , bien . Je vous écoute Mr THEBERGE .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mar 13 Avr - 14:18

À la réponse d’André, l'officier SS sourit.

-Très bien, continuez. De blindés avec tout ca ? Un soutien d'aviation évident, de l'artillerie peut être ?

André allait poursuivre avec son coup de poker quand un soldat de la Waffen SS entra brusquement par la porte en jetant un homme au travers de la pièce. Le pauvre gars semblait avoir été sévèrement battu. Il semblait avoir un uniforme de pilote. Le bougre a dû se parachuter et avoir été capturé par ses monstres de SS. Le soldat teuton s’expliqua.

-Her Oberst !! Cet homme c'est échappé du camp de prisonnier de la 21th PanzerDivision. On l'a cueillit alors qu'il rejoignait leurs lignes.


L’officier SS regarda le soldat qui se tenait droit au garde à vous. Il porta ensuite son regard vers l’homme qui saignait abondement du nez. Le gars faisait pitié avoir d’autant plus quand je vis que son bras droit formait un angle on ne peu plus étrange. L’interlocuteur d’André alla s’agenouillé à côté du pilote captif des nazi.


-Est ce que vous l'avez prit dans cet état ?

-Il à essayé de sauter du camion, alors on l'a dissuadé de recommencer.

-Que le doc vienne et envoyez moi deux hommes pour me mettre ce prisonnier sur une chaise.

Pendant quelque minute, André eu le temps de pensé à sa prochaine phrase car les SS arrangeait l’officier américains (USAF n’existant pas à l’époque). Une fois remis sur pied, l’autre captif reposait sur une chaise, tout comme le jeune caporal canadien. L’allemand lu à voix haute le nom du pilote mais André ne l’entendit point, trop concentrer sur sa réponse. Il sursauta quand l’allemand s’adressa à nouveau à lui.

-…diers ... pilote de bombardier, bien. Je vous écoute Mr THEBERGE.

-Euh…eh bien, comme vous vous en doutez, je ne connais pas exactement toute la compostions de l’armada que le Général Eisenhower possède. Mais elle n’est rien à comparer de celles de Patton qui doit débarquer à Calais d’ici peu de temps. Je me rappelle néanmoins que mon lieutenant avait du que si nous ne revenions pas de mission avant 15h33 du 6 juin 1944, l’artillerie navale bombarderait cette position avec l’aide du Bomber Squad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mer 14 Avr - 8:03

MJ

Le Waffen SS soupira bruyamment .

Pitié , ne te moque pas de moi . Comment peux tu me faire avaler que cette position va être rasée si tu ne sais même pas où tu es ?

Il alla au fond de la pièce et saisit le téléphone , donna des instructions en allemand et revint .

Ce coups ci était gratuit . Me faire peur , pour qu'on déguerpisse , ce n'est pas une façon de faire chez les SS mon cher .

La porte s'ouvrit , une fois de plus .
Mais là , ce fut trois soldats Waffen SS qui arrivèrent , équipés de STG 44 et l'un d'eux avait même en rare FG 42 .
Puis un homme non armé arriva et dépose une bouteille de vin sur la table , ainsi qu'un bon morceau de pain et de la nourriture assé diversifiée .
L'Oberst avança et détacha André .

J'ai faim , vous aussi sans doutes . Pas de bêtise par contre .

Pour appuyer ses dires , les soldats armèrent leurs armes .
L'officier alla ensuite détacher le yankee qui ne sembla pas bouger , encore sonné de sa mésaventure .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mer 14 Avr - 15:13

L’allemand ne sembla pas apprécier particulièrement la révélation d’André. Il soupira bruyamment avant de daigner répondre aux paroles du caporal qui semblait peu satisfaisante.

- Pitié, ne te moque pas de moi. Comment peux tu me faire avaler que cette position va être rasée si tu ne sais même pas où tu es ?

Il alla au fond de la pièce et saisit le téléphone, donna des instructions en allemand et revint. Visiblement, il ne semblait plus aussi sympathique qui avait été quelque instant auparavant.

- Ce coup ci était gratuit. Me faire peur, pour qu'on déguerpisse, ce n'est pas une façon de faire chez les SS mon cher.

Encore, une fois, la porte s’ouvrit pour laisser entrer trois soldats armé jusqu’aux dents. Deux MP44 (comme elle était nommé à cette époque de la guerre) et un rare FG42 pointaient le canadien. Un autre homme arriva et déposa quelque victuaille sur une table. L’Oberst au nom inconnu d’André détacha ce dernier. Celui-ci fut quelque peu surpris par cet acte. Allaient-ils l’assassiner pendant que leur officier mangeait ?!? Encore une fois, comme si il avait lu dans ses pensé, l’Oberst répondit à sa question silencieux.

- J'ai faim, vous aussi sans doutes. Pas de bêtise par contre.

Pour confirmer ses dires, les SS armèrent leurs armes. L’officier américain fut détaché à son tour mais ne semblait n’être conscient d’absolument rien, sonné par les coups assenés par les SS.

L’estomac d’André se fit entendre, signifiant qu’il n’avait pas mangé depuis ce matin dans le navire de canadien de sa majesté. Il alla donc prendre un morceau de pain de sur la table tranquillement tout en essayant de faire croire à l’allemand que ses dire était véritable.


- Eh bien merci de cette invitation à souper ou diner? Peu importe. Je voulais m’excuser pour ma tentative de bluff. C’est que je ne sais pas où nous sommes mais mes supérieurs ont des photos aérienne de six canons Flak 36 de 88mm caché dans les environs de Bernières-sur-mer. Ce n’était pas pour vous faire peur mais vous avertir. Vous m’avez demandé si nous avions de l’artillerie, eh bien, oui, nous en avons. Quatre cuirasser, une vingtaine de destroyers et une centaine d’autres navires d’appuie. Mais bien attendu, ce n’est rien comparer à la flotte à la disposition de Patton.

En parlant de Patton, il espérait que les allemands ne jettent pas toutes leur forces dans la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Doman
Major
Major
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction: MJ
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Mer 14 Avr - 16:52

MJ

L'officier servit un verre de vin à son " hôte " .

Buvez donc , je n'ai pas envi que vous vous étouffiez , Patton ... haaaaaaaaa Patton , un très grand homme , il dut être allemands dans une autre vie . Je n'ai pas à me soucier de Patton , je commande qu'un simple régiment de Panzer SS et je suis les ordres d'en haut . Et mangez , les soldats qui nous regardent vous envient .

Il se pencha vers le caporal .

Même si des fois je les adaptent à la situation , pour ca qu'une fois l'armistice signé avec les français , mes prisonniers se sont malencontreusement évadés .

L'officier découpa un morceau de fromage et le savoura .
André pouvait voir par la porte grande ouverte un couple de Panzer IV a canon long , surement des modèles G mais à cause de leur Schürzen rien ne pouvait le confirmer .
L'allemand continua .

Je repense a votre artillerie navale , écoutez moi bien , nos UBoot sont sûrement en train de se concentrer sur ce problème là . Ho et vous dite que nous avons 6 flak 18 ? et bien pas seulement mon ami , pas seulement .

Le Waffen SS savoura sont vin en se resservant un verre bien remplit .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Théberge
caporal
caporal
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   Dim 16 Mai - 16:11

- Buvez donc, je n'ai pas envi que vous vous étouffiez, Patton ... haaaaaaaaa Patton, un très grand homme, il dut être allemands dans une autre vie. Je n'ai pas à me soucier de Patton, je commande qu'un simple régiment de Panzer SS et je suis les ordres d'en haut. Et mangez, les soldats qui nous regardent vous envient.

L’officier allemand servit à ses hôtes un ver de vin tandis qu’il discutait avec André. Le jeune canadien fut surpris que son bluff ne fasse pas grand effet sur le teuton. Le caporal prit un morceau de pain qu’il dégusta avec un morceau de fromage. D’ailleurs, son interlocuteur en fit de même.

- Même si des fois je les adapte à la situation, pour ca qu'une fois l'armistice signé avec les français, mes prisonniers se sont malencontreusement évadés.


André ne comprit pas vraiment le sens des parole me le ton se voulait compatissant voir aimable. André en déduisit que le militaire de l’axe tentait de le rendre à l’aise. Par la porte, le canadien-français put voir le canon caractéristique d’un Panzer IV G mais rien n’était sûr. Néanmoins, l’officier au service du Führer continua son monologue.

- Je repense a votre artillerie navale, écoutez moi bien, nos UBoot sont sûrement en train de se concentrer sur ce problème là. Ho et vous dite que nous avons 6 flak 18 ? Et bien pas seulement mon ami, pas seulement.

André fit un petit sourire en coin. Il savait que les allemands ne pouvaient lancer des UBoots sur la flotte, Eisenhower s’en était assurer parait t’il. De toute façon, il ne comprenait pas pourquoi l’allemand lui offrait ce genre d’information. Si André parvenait à s’enfuir, il aura plusieurs informations utiles à donner à ses supérieurs. Il reprit une gorgé de vin puis répondit à son interlocuteur.

- Je ne crois pas que les UBoots réussiront à couler plus de mille navires d’autant plus que la flotte de Patton encré à Calais interrompra les actions navales venant de Norvège tandis que la RAF, qui excelle désormais dans le coulage de sous-marin, surveille les côtes atlantiques. Néanmoins, Soyez conscient qu’il y a six divisions qui débarquent aujourd’hui plus dix autres d’ici demain pour prendre Caen : Deux canadiennes, neuf britanniques et cinq française. C’est que je me rappelle de se que mon lieutenant m’avait dit.

André prit une pose avant de rajouter une dernière phrase.

- Personnellement, j’aimerais bien ne pas avoir à faire cette guerre inutile. Je n’aime pas les rouges mais la terre de mes ancêtres se trouve ici en Normandie et je ne pouvais pas laisser mes cousins sous occupation étrangères. Ne croyez-vous pas qu’on pourrait tous s’entendre un jour?


[désolé Hans de cette longue absence, j'ai été prit par plusieurs obligation ses derniers temps]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juno, secteur NAN divison White   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juno, secteur NAN divison White
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Juno V2...
» Haiti-Salaire minimum : Lettre ouverte aux parlementaires sur le secteur des ind
» Haiti en Marche - Secteur privé haïtien: s'unir ou périr !
» Agriculture, secteur paria ou secteur porteur ?
» Le secteur des télécoms va être bouleversé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: France :: Plages-
Sauter vers: