Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle-Géorgie

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Nouvelle-Géorgie   Mar 27 Avr - 17:52

25 Juin 1943, Île Salomon, Nouvelle-Géorgie.

-PETITE MISE EN SITUATION-
Le porte-avion USS Alabama supporte deux destroyers qui avançe lentement vers la Nouvelle-Géorgie. Les marines américains, vont débarquer d'une minute à l'autre. Les forces australiennes les appuient avec quelques compagnies.

---

Les draps étaient humides sous une chaleur pareille, le pont d'envol semblaient vouloir fondre sous ce soleil de plomb, les pilotes qui faisaient chauffer leurs moteurs étouffaient dans leurs appareils, leurs sièges en cuir étaient brûlant et collant. Carl se levait lentement de son lit sous les coups de sifflet des marins. Une petite douche rapide et il montait sur le pont d'envol. Le ciel était dégagé et le porte-avion s'était placé de manière à avoir le soleil dans le dos, net avantage pour une bataille aérienne.

Carl bondissait dans son cockpit et vérifiait l'essence et l'huile. Son moteur avait assez chauffé il pouvait y aller. Les deux avions devant lui prenaient de la vitesse, puis s'envolait lentement. Il poussa à fond les manettes des gaz et tira légèrement sur le manche à balais. L'avion s'envola. 5460 kg de fer s'envolait sous la force d'un unique moteur.

Pour l'instant Carl n'avait qu'un seul Nipon sur son tableau de chasse, et deux endommagé.

Hudson: Ici Leader Stone, un destroyer japonais...(bruit du moteur couvre ses paroles.) pilleur ont été envoyé pour l'éliminer, mais un avion de reconnaissance a vu une piste de décollage sur l'île, nous devrons engager les chasseurs enn.... (bruit du moteur couvre ses paroles) champs libre aux torpilleurs, terminé.

- Ici Stone 2, avons nous une estimation du nombre d'appareil Japonais en face ? Terminé.

Hudson: Malheureusement non Granby, même si la force est supérieur en nombre nous devrons les affronters. Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isao Shibita
Sho
Sho
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Nouvelle-Géorgie   Jeu 29 Avr - 12:25

Shibita guidait lentement son A6M3 vers le pont du Zuikaku, sa deuxième maison. Dans cette manœuvre pour le moins délicate, l’officier de signalisation (LSO) lui disait sans cesse de changer trajectoire. Arrivé a quelques mètres du pont l’officier abaissa ses palettes lui intimant ainsi l’ordre de couper les gaz.
Ce qu’Isao fit, laissant son oiseau majestueux accrocher l’un des câbles d’arrêt qui freinerai sa course.
Une fois fait, le pilote dégagea le pont pour le suivant, et sorti direction la salle de briefing pour se débriefer, même si il n’y avait pas grand-chose a débriefer de cette patrouille de 800miles dans le Pacifique, même pas un oiseau rencontré, sans parler d’avions ennemis.
Ses deux camarades le rejoignirent, ils étaient des bleus inexpérimenté comme la majorité de la formation de 9 qu’il dirigeait. Seuls trois d’entre eux avaient vu le début de la guerre et un statu d’as, Shibita n’en restait pas moins en tête du score avec 38 victoires accumulées au fil des mois passés a bord, en second venait Okajima avec 32 victoires puis Toyama avec 27 victoires. Si on y regardait de plus près, a eux trois, ils avaient dépassé les 90 victoires aériennes, même si ils restaient bien loin des résultat du célèbre trio des nettoyeurs qui dépassaient les 200 pour eux trois réunis. Des modèles pour chaque pilotes présent a bord.
Restait les bleus, les trois que Shibita avait sous sa tutelle entraient dans la salle, soupirant d’un long vol sans action. Ito devait être le plus énervé du lot, il était dans la marine depuis déjà 2 mois, avait vu 2 combats aériens et n’avait réussi qu’a accrocher deux « probables » a son tableau, et les probables ne comptaient pas dans le décompte. L’autre pilote était arrivé voici une semaine, un jeune gars qui s’appelait Aoshima. Shibita entreprit de débriefer rapidement les deux pilotes bien que ça n’ai pas été son fort.

- Bien, temps en vol, environ 2h10min, de toute façon on en est pas a ça près, ennemis rencontrés, zéro, ennemis abattus, zéro. Incident a signaler, zéro. Encore une superbe patrouille. Question?

Ito fut le premier a lever la main pour poser la même question que son collègue sans doute.

- Vous pensez qu’on verra des avions ennemis quand sempaï?

- Quand il te tirera dessus Ito. Autre chose? Sinon vous signez vos checklist post-op et allez vous poser un peu.

Shibita termina de remplir la paperasse administrative, et sorti dans la coursive, il allait se poser avec la dizaine d’autre pilotes expérimenté sur l’avant du porte avion, il y avait une plate forme ouverte qu’ils adoraient utiliser.
Ses deux compères de Vic étaient là comme presque toujours a part en cas de grain ou de sortie.

- Je suis rentré.

- Bienvenue Isao.

Akira et Okajima étaient installés contre une rambarde, Toyama tenait une cigarette et une bouteille de saké était posée a côté des pieds d’Okajima. Bouteille que Shibita s’empressa de prendre pour en vider quelques gorgées.

- Alors vous avez fait quoi?

La question venait de Yudagawa, un jeune pilote de 24 balais, 19 victoires au compteur, plus un vingtaine de probables. Il avait tendance a laisser les avions ennemis partir en flammes sans les achever.

- Absolument rien, on a même pas touché un mouette pour le dîner. Akira passe une bouffée.

Son ailier gauche lui tendit la cigarette sur laquelle Isao tira généreusement avant de la lui rendre. Il s’installa contre une caisse qui traînait sur le pont. Il n’y avait strictement rien a faire a part faire des blagues, les quelques livres qu’ils avaient pu apporter avaient étés lus et relus depuis des mois. Maintenant la seule occupation étaient de bavarder de tout et de rien sur le pont au soleil en fumant une cigarette et en tapant dans les réserves d’alcool.

Deux nouvelles heures passèrent pour les pilotes, quelques mécanos les avaient rejoint dans le but de faire bronzette, et d’essayer de prendre du saké, mais il n’y en avait plus depuis déjà un moment. Ce fut quand le soleil se mit a décliner annonçant la rentrée rapide de la plupart du monde qu’un invité imprévu se joignit au groupe: le commandants des forces aériennes du porte-avion, un homme éminemment sévère mais qui aimait ses pilotes au point de ne jamais descendre sur le pond inférieur ou la plupart glandaient pour ne jamais avoir a leur donner de punition. Sa présence ici n’était pas franchement rassurante.

- Shibita! Toyama! Rokuro!

Les trois pilotes appelés s’avancèrent, ils s’étaient déjà levés a l’apparition du commandant. Shibita en tant que soldat ayant le plus d’ancienneté prit la parole.

- Présent!
- Repos. Vous nous quittez pilotes, demain vous partirez avec vos avions en direction des Salomons, vous partez renforcer une unité durement touchée. Ils m’ont demandé mes meilleurs pilotes, et c’est-ce que je leur envoie.

Un sourire de satisfaction se dessina sur les lèvres des trois pilotes. Ils étaient donc considéré par le bosco comme les meilleurs, c’était toujours bon a prendre, et c’était une bonne récompense personnelle.

- Je vous en prie commandant.

Le chef d’escadrille se retourna et quitta le pont et sa population. Shibita était partagé entre la tristesse de devoir quitter le porte avion, et le bonheur d’avoir enfin une chance de remonter au score sur Huang. L’un des pilote de sa promotion de l’école aéronavale qui caracolait en tête du score avec 71 victoires. Isao était le troisième, mais le second ne remonterait plus ses victoires, il s’agissait d’un type appelé Suou, il avait fait 54 victoires confirmées avant de se faire descendre il y avait de ça 4 mois.

Bref, il fallait fêter leur départ maintenant, Isao s’aperçu que ce taciturne de Yudagawa s’était esquivé pendant le discours du commandant pour aller chercher la première tournée.
Et c’est ainsi que pendant plusieurs heures les pilotes se soûlèrent fêtant le départ de trois amis et camarades de vol.

Ce fut dans une légère brume que les trois moteur d’A6M3 furent mit en marche, il était tôt le matin, dans les 6h. Comme toujours dans le Pacifique le temps ce dégagerait dans la journée, sauf en cas de tempête. Shibita finissait de vérifier sa checklist, et se préparait a mettre plein gaz. L’officier donnant l’ordre de décollage vulgairement appeler le drapier par les pilotes se mit en positions sur le pont. Isao vérifia ses freins. Le drapeau s’abaissa, Shibita donna plein gaz avant de lâcher ses freins. Le chasseur s’élança brutalement sur les 100m de pont qui lui restait a parcourir sous les signes d’au revoir de l’équipage.
Le chasseur quitta le pond d’envol, chutant sur quelques pieds avant de prendre définitivement son envol. Ils en avaient pour une heure trente a rejoindre leur nouveau chez eux.
Il regardait une dernière fois le Zuikaku, qu’il ne reverrait sans doute pas avant quelques mois. Il ne résistait pas a l’idée de faire un dernier tour. Il ouvrit sa radio, et demanda leur avis a ses deux ailier.

- Un dernier survol?

- Jkrr te suikkr.

- Oui.

Les trois zéro décrivirent un large cercle, comme si ils désiraient se mettre en position pour apponter. Puis Shibita décida de passer a toute allure en battant des ailes. De ce qu’il put en voir, Okajima avait opté pour un tonneau barriqué, et Akira lui était en train de finir sa boucle.

- Allez formation.

Et dans la formation classique en V, les trois appareils se dirigeaient a 300 miles par heure vers les Salomons. Théatre de rude combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Granby
soldat
soldat
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction:
métier: aviateur

MessageSujet: Re: Nouvelle-Géorgie   Jeu 29 Avr - 19:14

Nos Grumman F6F Hellcat survolaient tranquillement la côte de Nouvelle-Géorgie. Carl comptait bien se faire un ou deux Nipons pour cette opération. Ils étaient en formation standard "V". Carl jetait souvent des coups d'oeil furtif derrière lui, les Japonais ne s'engageraient surement pas avec le soleil en plein visage, ils prendront de l'altitude pour se cacher dans les nuages, se placer derrière la formation américaine et piquer mortellement sur les Hellcats.

Hudson: Neuf zero, les gars! à woze heure

-À quelle heure Leader Stone ?

Hudson: Onze heure! On les accroches!

Carl ce doutais qu'ils étaient bien plus nombreux, mais il fonça tous de même. Celui qu'il accrocha était à 20 mètres en dessous de lui, Granby entendit siffler de nombreuse balle autour de lui, mais aucune ne le toucha. Ils faisaient un lent tonneau pour piquer rapidement vers le sol et remonter en chandelle, le Japonais était devant lui, mais celui-ci ne se laisserait pas faire. Carl avait sa visé en plein sur l'aile droite du "Jap" il appuya sur la gachette et une vingtaine de balle traceuse furent crachés par les 6 canons des .50. Les balles furent inefficace, le pilote Nipon avait fait un virage serré au bon moment et ils engageaient un "Dog Fight". Constamment il voyait la queue de l'appareil du Nipon, mais le Zero, plus rapide se rapprochait de lui.

Carl décrocha et prit de l'altitude, il se mit dos au soleil et piqua sur le nipon qui croyait Carl plus en dessous. Il visage un peu à droite de l'appareil, pendant que le Nipon tournait une bonne cinquantaine de balle vinrent percé son aile pour complètement l'arracher, l'avion Nipon prit feu rapidement pour faire un long piqué jusque dans la mer.

-Ici Stone 2, je viens d'en abattre un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle-Géorgie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle-Géorgie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: RP :: autre zone de combats :: îles du Pacifique-
Sauter vers: