Seconde Guerre Mondiale

Rejoins les forces Alliées ou les forces de l'Axes et combat l'adversité dans une vaste guerre pour la domination du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Edith Farbean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Edith Farbean   Mer 14 Juil - 7:05

Nom :
Farbean

Prénom :
Edith

Âge :
21 ans en 1938, 27 ans en 1944.

Métier :
Fallschirmjäger

Grade :
A vous de décider chers admins !

Histoire :
Le 15 Août 1917, près de Lens, en France...
Le soldat prussien Albert Farbean de la 36. Reserve-Division, Reserve-Infanterie-Regiment Nr. 61, décède lors de la bataille de la Côte 70, contre les soldats Canadiens. C'était le premier jour de cette terrible bataille opposant les Canadiens de l'Entente aux allemands de la Triplice. La division revenait du front de l'Est. Le soldat est mort sous les tirs d'artillerie qui firent débuter l'attaque. Dix jours plus tard la bataille de la Côte 70 se termine avec une défaite pour les allemands. Une terrible défaite. Côté allemand, 1 369 soldats avaient été fait prisonniers, et le nombre de morts et de blessés était tellement important qu'il reste inconnu.

Le même jour, dans un petit village de Bavière, à une centaine de kilomètres au Nord de la ville de Munich.
Le fils du soldat mort au combat naît. Edith Farbean. Il naît bien loin de cette terrible guerre, dans un petit village typique de la Bavière. Lorsque sa mère apprends le décès de son mari, deux jours à peine après l'accouchement, elle décide de partir, laissant le petit aux soins des grands parents du côté Farbean. Le petit ne put donc jamais se souvenir de sa mère, qui l'abandonna à ses grands-parents.

Le grand-père Farbean était un ancien officier de marine, il avait servit trois ans dans un croiseur allemand, à diverses opérations en Chine. Il avait perdu l'usage de la main droite dans une violente explosion à cause d'un obus défectueux. Le navire avait été jugé dangereux et désaffecté. Le grand père Farbean avait mis fin à sa carrière suite à cet incident, en 1899. Jusqu'à la naissance d'Edith, il profitait d'une vie paisible loin des villes, et maintenait un jardin pour nourrir sa femme et son fils.

Lorsque les grands parents eurent Edith à charge, le grand père s'en promit de faire de cet enfant la fierté de la famille, il voulait qu'il devienne un grand soldat de l'armée allemande. Malheureusement, à peine un an plus tard, la Première Guerre Mondiale se termine officiellement, le 11 Novembre 1918, dans la forêt de Compiègne. Tôt le matin de ce jour, les dernières balles sont tirés, avant que les allemands jettent les armes.

Un an plus tard, le traîté de Versailles est signé, les Allemands sont humiliés, des millions d'entre eux changent d'un seul coup de nationalités, sans le vouloir. L'Allemagne est déclaré coupable de cette guerre, partout dans le monde ils sont sont détestés. L'armée allemande est réduite, de façon à ce qu'elle ne représente pas une menace pour les pays de l'Entente. Les nouvelles technologies militaires comme les chars et les avions sont interdits à la nation germanique. Ils doivent payer un lourd impôt et céder toutes les richesses naturelles aux vainqueurs.

Edith fut élevé par un grand père anti-sémite, qui d'ailleurs transmit à l'enfant cet anti-sémitisme. Pour lui, c'était de la faute des Juifs si la guerre avait été perdu. Et il en fut de même pour l'enfant. Les années passèrent, bientôt Edith rentre à l'école. Il apprends les mathématiques, la conjugaison, l'orthographe, la grammaire, l'histoire, la géographie, et même l'éducation civique. Il excelle dans le sport, dans l'histoire et dans la géographie. Son grand père le pousse à apprendre plus que les cours donnés.

Les samedis, Edith aide son grand père qui se voit bien propriétaire d'un terrain d'agriculture, de vaches, de poules et de lapin. Mais si la vie est plutôt profitable pour eux, elle ne l'est pas pour tout le monde. Mais la famille Farbean partage ces récoltes, et ce que rapportent les animaux avec tous ceux qui rejoignent leurs idées politique : une Allemagne forte, unie, grande, et sans juifs. Le grand père Farbean n'est pas pour le retour d'un Empereur, mais il veut que l'Allemagne récupère ce qui lui est dû, il veut que son pays devienne le plus grand pays, et il ne veut pas de Juifs.

D'ailleurs, cet antisémitisme profond attire beaucoup d'ennuis à Edith qui est frappé, insulté et repoussé par la plupart de ces camarades, qui sont Juif. Il se retrouve donc généralement seul. 1929 arrive bientôt, Edith n'a que 12 ans. Mais partout dans le pays, on ressent la crise, le "Jeudi Noir" comme l'appellent français, anglais et américains. Le grand père doit vendre ces vaches et son terrain d'agriculture si il veut que la famille est les moyens nécessaires aux besoins. D'ailleurs, partout, les gens sont obligés de vendre, le chômage et les prix grimpent. Les entreprises ferment, laissant derrière eux des milliers voir des millions de chômeurs.

Le Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei, un parti dont le leader est un ancien combattant de la Première Guerre Mondiale nommé Adolf Hitler, propose des solutions. Le grand père d'Edith est d'ailleurs très favorable à ce parti. En 1933, le 30 Janvier pour être exact, Adolf Hitler est nommé chancelier par le maréchal Von Hindenburg. Le grand père est l'un des premiers à rejoindre le NSDAP, qu'il soutient grandement. Un jour après la nomination d'Hitler au poste de Chancelier, Hindenburg dissout le parlement, le Reichstag.

Le 22 Février, la SA est nommé police auxiliaire. Dès lors, Edith rêve de rejoindre les rangs de la SA, la police de la nouvelle Allemagne. Les choses vont très vite. Les communistes deviennent des ennemis, ils veulent corrompre l'Allemagne, ils ne veulent pas aider à la renaissance d'une Allemagne nouvelle. Edith achète très vite un exemplaire du livre "Mein Kampf", le livre d'Adolf Hitler, où il exprime toutes ces idées, où il exprime ce qu'il veut faire pour l'Allemagne. Edith est d'accord en tout point avec le nouveau dirigeant.

Le 27 Février, à la stupeur de tous, un incendie ravage le Reichstag de Berlin. C'est la première fois de sa vie que Edith voit son grand père pleurer. Le Reichstag était un monument symbolique de l'Allemagne. Les communistes sont accusés. C'est un complot communiste selon le gouvernement. Le lendemain, le 28, Hindenburg signe un décret, le Reichstagsbrandverordnung. Les libertés individuelles sont supprimés, mais la chasse aux communistes est lancé. La République de Weimar change de nom, et devient le IIIe Reich, qui doit durer mille ans.

Edith est comblé de joie. Adolf Hitler c'est le sauveur de l'Allemagne, grâce à lui, tout va mieux aller. Le 3 Mars, Ernst Thälmann, chef politique de la Kommunistische Partei Deutschlands (KPD) est arrêté par la SA. Le 5 Mars, un grand jour pour le IIIe Reich. Les élections parlementaires ont lieu. Le soir même du scrutin, les SA prennent Hambourg, Lübeck et Hesse. Puis le lendemain, jusqu'à 9 Mars, les Länders de Saxe, Wurtemberg, Bade et la Bavière sont à leurs tours déclarés territoires du IIIe Reich. Edith est au comble de sa joie. Il n'a que 16 ans, l'école est finie depuis 2 ans pour lui, et aider son grand père pour au final n'avoir qu'une minime partie de la récolte pour eux, c'est très éprouvant.

Le 11 Mars, Hitler nomme Goebbels ministre de la propagande. Dix jours après, le premier camp de redressement à Dachau est ouvert. Selon les autorités, les communistes, les impérialistes, les opposants et les fauteurs de troubles importants y sont internés. Le 23 Mars, Hitler obtient les pleins pouvoirs pendant quatre ans, le Reichstag a voté l'Ermächtigungsgesetz. Le 29 Mars, les évêques déclarent que le nazisme est incompatible au christianisme. Le jour d'après, l'archevêque de Munich demande aux évêques de cesser toute opposition au gouvernement. Edith est complètement d'accord avec l'archevêque, et commence à prendre les évêques comme des gens qui veulent corrompre la renaissance de la grande Allemagne.

Les choses vont très vite en cette année. Un jour après la demande de l'archevêque, c'est la Gleichschaltung partout en Allemagne. Un jour à peine après cette résolution, on boycott les magasins juifs, et on débute les violences anti-juives. Désormais, lorsqu'Edith va acheter de la nourriture, il ne va plus dans les magasins juifs du village. Il est obligé d'aller un village plus loin. Mais c'est nécessaire, il ne faut pas des juifs. Ils corrompent en pourrissent l'Allemagne et sa gloire.

Le 7 Avril, le gouvernement vote la loi sur le "rétablissement du système des fonctionnaires de profession". Tous les juifs de la fonction publique se retrouvent au chômage. Pour Edith c'est un point de plus dans la bataille contre les Juifs. Le même jour, les SA saisissent les biens du KPD et les membres sont pourchassés, reconnus comme ennemis nationaux. Edith est pleinement content que tout ce passe comme ça. Pour lui la grande Allemagne renaît chaque jour.

Le 26 Avril, une nouvelle police est créé par Göring : la Gestapo, la police secrète du Reich. Un jour plus tard, le Stahlhlem et le Freikorps, deux partis extrêmes, fusionne avec le NSDAP. Le 30 Avril, le SPD se retire de l'Internationale. Le déclin des partis profiteurs est pour Edith le bon retour des choses. Le 1er Mai, jour du travail, devient le tout nouveau jour du travail national. On ne travaille pas ce jour là. Un jour plus tard, les locaux du syndicat ADGB sont occupés par la SA, et les biens sont saisis. Les dirigeants sont arrêtés.

Le 10 Mai, c'est l'Autodafé de Berlin. Edith aura bien aimé être là bas à ce moment. 20 000 livres qui s'opposent aux idées révolutionnaires d'Adolf Hitler sont brûlés. Le même jour, le nouveau syndicat national est créé : le Deutsche Arbeitsfront. Cette révolution nationale plaît à Edith, qui devient un adorateur d'Hitler et de ces idées. Le 22 Juin, le gouvernement interdit le SPD, le Staatspartei, le DVP, et le DNVP. Le 5 Juillet, le Zentrum se dissout. Tout porte à croire qu'il ne restera plus que le NSDAP, et pour Edith, c'est tant mieux. Pour lui, seul le NSDAP peut sauver l'Allemagne, les autres partis veulent corrompre l'Allemagne à tout prix.

Un jour plus tard, Hitler déclare qu'il faut "conduire le courant incontrôlé de la révolution dans le lit tranquille de l'évolution". C'est alors la fin de la révolution nationale en Allemagne. Elle aura fait changé beaucoup de choses, mais Edith sait que ce n'est pas fini. Les idées du livre "Mein Kampf" n'ont pas toutes été appliqués. Le 14 Juillet, alors qu'en France c'est la fête nationale, une loi est voté par le gouvernement allemand. Tout autre parti politique que le NSDAP est interdit. Edith soutient totalement cette loi. Un jour plus tard, c'est une autre loi qui est voté. Elle porte sur la cartellisation obligatoire.

Cinq jour plus tard, le concordat est signé entre le 3e Reich et l'Eglise Catholique. Et puis jusqu'au 14 Octobre, le temps passe, les choses ne changent pas, mais la croyance d'Edith concernant Adolf Hitler se renforce. Il veut faire une carrière militaire dans l'armée allemande, malheureusement, le recrutement est très difficile, parce qu'elle est réduite. Seuls les meilleurs sont pris. Le 14 Octobre, l'Allemagne quitte la Société des Nations, un organisme international qui empêche l'Allemagne de devenir comme elle était.

Le 12 Novembre, des élections pour le renouvellement du Reichstag ont lieu. Et enfin l'année 1933 se termine en grand changement avec une importante décision du gouvernement le 1er Décembre : le NSDAP devient institution d'Etat.

Les grands changements, il va en avoir. 1934, 20 Janvier, c'est l'Arbeitsordnungsgesetz. 30 Janvier, c'est la naissance du 3e Reich, mais c'est aussi la loi sur l'organisation nationale du travail. 14 février, abolition du Reichsrat. Nuit du 29 au 30 Juin : la nuit des Longs Couteaux. 2 Août 1934, la mort de Paul Von Hindenburg. La grand-père d'Edith verse une série de larmes pour ce maréchal très compétent qui avait du mener la république de Weimar. 19 Août, Hitler devient Führer et chancelier du Reich. C'est la fin de la République de Weimar.

L'année 1935 arrive très vite. Le 13 Janvier, la France permet à l'Allemagne de récupérer la Sarre. Le 16 Mars, le service militaire est rétabli. La Reichswehr devient la Wehrmacht. Edith a 18 ans. Il rejoint comme tous ceux de son âge une caserne proche, à une vingtaine de kilomètres à peine. Il s'entraînera à une éventuelle guerre pendant un an. Un an pour apprendre à tuer, pour apprendre à être un parfait soldat de la nouvellement créé Wehrmacht. On lui apprends beaucoup de choses là bas. Il termine le service obligatoire avec une mention positive sur son dossier, et le grade de caporal. C'était un as pour les actions rapide, un très bon tireur.

En étant dans une caserne pendant son service obligatoire, Edith était coupé du monde. Il n'avait plus aucune information sur ce qui se passait, sur ce que le gouvernement faisait. Si bien que quand il appris tout ce qu'avait fait Hitler pendant son service militaire, il fut ravit de l'apprendre, et il décida de quitter son village. Il dût faire un long trajet, direction Munich. Les villes c'était une chance pour lui de rentrer dans l'armée allemande, mais il voulait une bonne place. Il voulait être dans des troupes d'élite.

Les années passent, les changement aussi. Edith devient commerçant employé dans une petite épicerie. En 1938, il décide d'arrêter son travail, quand il apprend la création d'une unité aéroportée d'élite. Il est l'un des premiers à s'engager au recrutement. Il est envoyé dans une base secrète de la Luftwaffe, avec des centaines d'hommes qui voulaient eux aussi rejoindre cette unité aéroportée. La sélection était dure. Il fallait réaliser trois sauts, et être capable de combattre un petit groupe.

Edith était très à l'aise dans les sauts, on aurait dit qu'il avait ça dans le sang. Il est très rapide dans ces actions, prends bien soin d'analyser le terrain, et surtout ne va pas trop vite dans les décisions. C'est grâce à ces nombreuses qualités au combat qu'il est sélectionné. En étant sélectionné, il avait pour lui fait le plus difficile. Il fut affecté à une section de recrues, puis on lui appris les 10 commandements des Fallschirmjäger. C'est un genre de code que chaque Fallschirmjäger doit connaître.

Les entraînements étaient très durs, il arrivait très fréquemment que la section ne dorme pas et ne mange pas. Mais ils étaient aux pointes de la technologie. On lui appris à être un bon soldat, à avoir le respect de l'adversaire, à être uni à ces camarades. L'esprit d'équipe, la fraternité d'armes. Tous ces camarades, c'était des frères d'armes pour lui.

Malheureusement, lorsque la guerre débuta, Edith ne partit pas en guerre. Sa division, comme toutes les divisions de Fallschirmjäger, restaient en attente en Allemagne. Ils s'entraînaient pour des opérations en milieu froids. Tout portait à croire que la guerre débutera au froid pour eux. Et d'ailleurs, c'était vrai. Le 9 Avril 1940, en pleine guerre, les divisions sont mobilisés, pour le premier saut opérationnel. Le baptême de feu. Edith fut parachuté en Norvège, derrière les lignes ennemies, avec sa compagnie, pour récupérer un aérodrome. Les combats furent très intense. A la fin des combats, il fut décoré pour avoir participé à l'opération Weserübung. C'était une fierté pour lui. Malheureusement, les Fallschirmjäger furent très vite remobilisés...

Le 10 Mai, Edith est mobilisé avec sa section pour prendre le fort d'Eben-Emael et le canal Albert en Belgique. L'opération est un franc succès. Seulement six tués pour les attaquants allemands. Le fort réputé invincible est très facilement pris, grâce à l'audace d'un camarade qui place une charge à tête creuse sur le bunker principal, ouvrant la voie à l'assaut. Après la prise du canal Albert, Edith participe un moment aux opérations en Belgique, avant d'être envoyé à un nouveau saut. Cette fois-çi, en France, à l'arrière des lignes ennemies. Déguisé en soldat français, il devait, avec sa section, saboter les lignes de communications, et permettre à l'armée allemande d'avancer plus vite.

Edith passe après la bataille de France, une année calme. Il est envoyé dans un camp en Allemagne, où il s'entraînera dûr, pour une nouvelle opération dans peu de temps. 22 Mai 1941... Opération Merkur, la prise de l'île de Crète, tenue par les Anglais et les Néo-Zélandais. Une boucherie. La moitié de sa section est décimé au combat. Edith tuera de nombreux paysans crétois, qui avaient massacrés les camarades blessés. La prise de la Crète dura des jours et des jours, le ravitaillement arrivait en retard, mais Edith fut de nouveau décoré pour avoir terminé cette opération en succès.

Après la Crète, Edith est envoyé avec son régiment pour aider les troupes de l'AfrikaKorps. Les Fallschirmjäger devaient mener des opérations qui devaient retarder la retraite de l'AfrikaKorps. Il reste là bas jusqu'à fin 1941, avant d'être envoyé sur le front russe. Là bas, il participe à des opérations derrière les lignes ennemies, principalement du sabotage ou des actions pour retarder l'ennemi. Le front russe, c'est l'enfer. Edith en garde de très mauvais souvenir. Les combats étaient très sanglant. Sa compagnie devait en plus d'affronter les soldats russes, affronter les partisans. Mais heureusement pour lui, il fut réaffecté au nouveau front Européen en 1943. La bataille d'Italie venait de commencer.

Les combats sur le front italien étaient très dûrs, les Fallschirmjäger devaient défendre des positions en montagne face à un ennemi beaucoup plus puissant et mieux équipé. Il s'illustra dans la Bataille du mont Cassin, où sa compagnie fut dûrement touchée et l'une des dernières à partir. Après cette bataille, qui se termine le 19 Mai 1944, il est envoyé en Normandie, pour que sa compagnie récupère un peu. Jusqu'au 6 Juin 1944, Edith n'avait pas à s'inquiéter. Il n'eut affaire qu'a des cellules de résistants, qui opéraient de plus en plus. Mais rien comparé aux russes ou aux américains et anglais.

Malheureusement, le repos fut de courte durée. Les Alliés arrivaient !


Caractère :
Edith est un homme très patriote. Il veut que son pays soit le plus grand, le plus fort, le plus beau, le mieux. Quand il parle de son pays, on sent l'adoration qu'il porte. D'ailleurs il n'a jamais refusé les idées du NSDAP parce que il trouvait que le parti nazi voulait faire de l'Allemagne le meilleur pays. C'est pour ça qu'il est devenu un fervent nazi.
Il n'a pas peur de mourir, mais il veut se battre, il veut tuer avant d'être tué. Il ne se laissera pas tuer facilement, il n'hésitera pas à emporter une dizaine de soldats avec lui s'il le faut. Et il a les moyens. C'est un très bon tireur, il vise avec une bonne précision, il est rare qu'il loupe ces coups. C'est aussi un homme qui sait écouter, et qui n'hésitera pas à combiner les idées pour s'en sortir.
Il a un grand respect pour ces ennemis, comme on lui a appris. Il est conscient qu'un ennemi reste un ennemi, mais si un ennemi est blessé, il n'hésitera pas à le soigner. Parce qu'un ennemi est un ennemi, mais un ennemi c'est aussi un homme. Il respecte aussi de façon remarquable ces officiers et ceux qui ont un grade plus bas que le sien. Lui aussi à commencé en bas de l'échelle, il sait ce que c'est.
Edith est profondément anti-sémiste et anti-communiste. Pour lui, les communistes et les Juifs sont de la vermine, des sous-hommes, qui corrompent l'Allemagne, qui veulent détruire le beau pays germanique. Il n'hésitera pas à tuer un Juif, même blessé, même civil.
C'est un homme qui sait réfléchir, qui sait prendre de bonnes décisions. Il n'hésitera pas à prendre son temps pour réfléchir à ce qu'il faut faire, pour analyser le terrain, son ennemi. Mais il est aussi très rapide dans ces décisions et ces mouvements quand il veut. Si une opération demande de la rapidité, il sera très rapide. C'est d'ailleurs cette capacité à réguler sa vitesse de faire et de penser en prenant compte des demandes des officiers et des ordres qui fait de lui un très bon soldat efficace.
Mais il a aussi des défauts. Il est très hostile envers ceux qui le prennent de haut, et envers les Juif et les communistes. Il n'hésitera pas à faire part de son opinion, de ces émotions, de ces sentiments. C'est un homme quio a eut une éducation de militaire, il est donc très têtu. Physiquement, il n'a aucun problème, et il ne veut pas en avoir. C'est pour ça qu'il se montre généralement vigilant, pour éviter de ce blesser physiquement, pour éviter d'être rappatrié. Il ne veut surtout pas être rappatrié, pour lui ça serait une honte.


Armée :
Armée Allemande (Luftwaffe)

Division :
1. Fallschirmjägerdivision (FJD 1)

Régiment :
1. Fallschirmjäger Regiment (FJR 1)

Compagnie :
2. Fallschirmjäger Kompanie (FJK 2)

Mot :
Pour la victoire!
Seigneur
Mort
Fautes
Pense


Dernière édition par Edith Farbean le Mer 3 Nov - 14:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Havoc Harold
sergent
sergent
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 14 Juil - 12:39

Donc comme tu le dis la syntaxe, avec beaucoup de fautes, des répétitions et j'en passe, a revoir tout ça.

- A finir effectivement.

- Ensuite, le texte est très développé, j'apprécie, même si on se fiche de certains détail tel que le bilan de la bataille ou le papa a trouvé la mort.

- Ensuite, il est confié a son impérialiste de grand père, et les impérialistes ne sont pas franchement des nazis, tu vois ou je veux en venir ?

- "Malheureusement l'école se terminait très vite en Allemagne, a 10 ans"

Et tu tire ça d'où? a ma connaissance, l'école se terminait vers la 14 ans en Allemagne, si ce n'est plus tard, en fait a partir de 1933 (et sans doute avant), un certain Hitler (je sais pas si ce nom te dis quelque chose), cherche a rendre les études accessibles, et pas qu'aux élites, le but étant de former la nouvelle génération d'ingénieurs du Reich.

- Sinon j'aimerai beaucoup savoir quelle était l'opinion du Grand père par rapport au NSDAP, et la monté de l'antisémitisme en Allemagne.

Et voilà, tu songeras a trouver les quelques mots manquants aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 14 Juil - 14:12

Déjà qu'on se le dise vite, j'ai fait ça rapide en me levant, et c'est pas fini Smile

Ensuite, j'ai déjà passé une fois ta colère d'anglais mal lavé ( Very Happy ) tu as affaire à Vladimir Ballschov...

Enfin, les mots sont les même que sur la fiche de Vladimir...

Sur ce, je me relance à la ma fiche. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Havoc Harold
sergent
sergent
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 14 Juil - 15:15

Roh ben t'es passé du côté boche toi. Roh le communiste a la ramasse j'te jure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Jeu 15 Juil - 14:33

Fiche finie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Havoc Harold
sergent
sergent
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Jeu 15 Juil - 20:36

Bon j'ai pas prit le temps de tout lire, parce que c'est quand même un putain de pavé ton truc.

Mais dans l'ensemble ça m'a l'air pas mal, je note des défauts comme toujours, enfin sur une fiche aussi dense, dur de pas écrire une seule connerie. Alors pour le moment on va citer:

- Les SS, qui ne sont pas la nouvelle police, mais juste un groupe paramilitaire (puis militaire avec la waffen SS).

- Le grand père d'Edith, on va revenir a ce vieux là. Il était visiblement un sympathisant des idées d'Hitler depuis le début. Et il n'habitait pas très loin de Munich, soit là ou Hitler organisait ces petites réunions, puis son putsch.
Il a participé a l'un des deux? Ou est resté a l'écart?

- Et dans la partie Fallschirmjägger, tu parle a un moment de fusil sans recul. Bon la faut le dire mon grand, tu fantasme. Une arme a forcément un recul, même faible. Et les cartouches de l'époque étaient pas des cartouches de tapettes. Le 7.92 ça montait franchement.

Et j'en rajouterai sans doute, après la ce soir, j'ai la flemme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Ven 16 Juil - 5:38

Citation :
Le grand père d'Edith, on va revenir a ce vieux là. Il était visiblement un sympathisant des idées d'Hitler depuis le début. Et il n'habitait pas très loin de Munich, soit là ou Hitler organisait ces petites réunions, puis son putsch.
Il a participé a l'un des deux? Ou est resté a l'écart?

Il est resté à l'écart, les gens des villages éloignés restaient souvent à l'écard des villes, surtout les personnes âgés (les moyens de transports étaient encore à cheval dans les villages alors).

Citation :
tu parle a un moment de fusil sans recul

J'ai consulté Wikipédia, et j'ai trouvé ça :

"Ces unités d'élite avaient un large choix d'équipement à leur disposition. En effet, considérées comme telles, elles étaient mieux équipées que la plupart des autres corps d'armées. Elles furent les premières à disposer au combat de fusil sans effet de recul."

Mais je vais corriger Smile

EDIT : J'ai corrigé pour les SS et les fusils sans recul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Shültz
Oberschütze
Oberschütze
avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 02/08/2009

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Ven 16 Juil - 7:00

Wikipédia est un bon nid de connerie desfois aussi --'

Y'a pas de fusil sans recul à l'époque. Comme dit Harold, sa avait plutôt tendance à te rentrer dans l'épaule que d'te faire une fleur Razz

Disons que certaine créations allemande eurent une amélioration notoire au niveau du recul moindre fort appréciable.
J'avais vu ( la source m'échappe ), qu'ils avaient commençés à mettre au point de prototypes ( notamment des Stg44 ou MP44 pour ceux qui preferts ), avec un systême révolutionnaire qui permettrait de tirer en rafale:

- Beaucoup plus précisemment
- Sans vous démonter l'épaule
- Recul beaucoup moins important, ce qui ne soulevait pas l'arme..

Après moi je suis pas piéton, j'ai mon Panzer et pit voilà hein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan Spirle
Obergefreiter
Obergefreiter
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 10/10/2009

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Ven 16 Juil - 7:05

Dans company of heroes (quelle référence !), les paras américains avaient des fusils sans recul, mais en réalité c'était bazooka léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Ven 16 Juil - 7:34

C'est des canons sans recul ça ^^

Mais bon erreur de ma part, veuillez m'en excuser ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Dim 29 Aoû - 12:51

UP !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Dim 29 Aoû - 14:51

Euh j'ai l'éva de ta fiche qui traine quelque part sur mon disque dur, faut juste que je la retrouve, et que je la finisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Lun 30 Aoû - 6:28

ok ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Sam 11 Sep - 12:35

On m'a oublié ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Sam 11 Sep - 12:58

Il manque encore des mots.

McGregor, tu as retrouvé l'évaluation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Richard Dick Winters
capitaine
capitaine
avatar

Messages : 1121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28

Feuille de personnage
pays: États-Unis
fonction: Administrateur
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mar 14 Sep - 21:09

Bon, comme je n'ai pas de réponse de McGregor, je ferai l'évaluation de la fiche d'ici dimanche. Désoler de l'attente et merci de ta patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wwii.forum-actif.net
Vladimir Ballschov
recrue
recrue
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 20/03/2010

Feuille de personnage
pays: Russie
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Sam 25 Sep - 13:09

UP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mar 26 Oct - 12:18

J'attends toujours !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 3 Nov - 11:33

TADAAAAAAAAAAAAA !!!

J'ai tout lu ça y est. ^^'

Eh bien ...... aucune faute -_-

A une exception près:

- Sergent en une année, c'est trop court. Même De Gaulle n'est sorti que caporal de son service normal.

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Ballschov
recrue
recrue
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 20/03/2010

Feuille de personnage
pays: Russie
fonction:
métier: infanterie

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 3 Nov - 13:57

Caporal ça irait mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Shültz
Oberschütze
Oberschütze
avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 02/08/2009

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: tankiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 3 Nov - 14:09

Je trouve que Caporal-Chef serai une bonne entente.
Vu le texte, et le travail fournis, je trouve qu'il le mérite grandement.
Lui au moins c'est accroché là où beaucoup d'autre ce sont cassés les dents
( McGregor le terrible a beau avoir frappé, enfin un que l'Ecossais n'a pas ravagé cheers )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
McGregor
lieutenant
lieutenant
avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 21/10/2008
Localisation : En train de t'aligner dans ma lunette le boche

Feuille de personnage
pays: Angleterre
fonction: MJ
métier: Tireur d’élite

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 3 Nov - 14:21

Ah attention, je parle du service normal, celui de un an.

Que tu sois sergent chez les Fallschirm', je n'y met strictement aucune opposition

_________________
Ecossais
Carrément méchant
Jamais content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 3 Nov - 14:41

Oui oui de toute façon vu son état de service je le vois mal rester en caporal (enfin c'est mon avis Wink)

Généralement les Fallschirmjäger périssaient vite et en grand nombre au combat (Crète, Norvège, Belgique et France sont les plus gros exemples) donc les vétérans étaient très souvent montés en grade parce qu'ils étaient compétents.

Après, je n'impose aucun choix, si vous voulez me mettre caporal (je ne pense pas que c'est le cas), je ne m'y opposerai pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan Spirle
Obergefreiter
Obergefreiter
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 10/10/2009

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 3 Nov - 14:44

a par la crête, je pense qu'ils ont pas trop souffert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edith Farbean
recrue
recrue
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 13/07/2010

Feuille de personnage
pays: Allemagne
fonction:
métier: parachutiste

MessageSujet: Re: Edith Farbean   Mer 3 Nov - 14:46

Tu t'y trompe. Beaucoup de Fallschirmjäger sont mort ou fait prisonnier pendant le Second Conflit Mondial. Rien qu'à regarder Monte Cassino.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edith Farbean   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edith Farbean
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Edith Piaf
» Tolkien: Inspiration à partir de sa vie
» La Musique de la Légion étrangère rend hommage à Edith Piaf
» « Ma muse est telle une drogue tel que le sang pourrait ainsi l’être. » [ Edith.C Thompson & Joshua Hong ] (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Guerre Mondiale :: Hors RP :: Recrues, garde à vous!-
Sauter vers: